Lieu jaune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le lieu jaune (Pollachius pollachius) est une espèce de poisson de la famille des Gadidae. L'espèce voisine Pollachius virens est dénommée lieu noir.

Distribution[modifier | modifier le code]

On le rencontre entre 1 m et 100 m de profondeur en Atlantique, Manche, Mer du Nord, Ouest de la Baltique et Méditerranée.

Description[modifier | modifier le code]

Le lieu jaune est un poisson qui peut atteindre 1,2 m de long. Son corps est allongé et aplati latéralement. Il possède trois nageoires dorsales et deux nageoires anales. Sa mâchoire inférieure est plus grande que sa mâchoire supérieure. La ligne latérale est bien visible : elle est incurvée au-dessus des pectorales. Sa coloration est variable : le dos est généralement brun-vert, le ventre et les flancs sont clairs avec des taches jaunes de forme irrégulière.

Habitat[modifier | modifier le code]

Le lieu jaune vit près des rochers et des tombants, le long du littoral à l'état juvénile, et il s'en éloigne à l'âge adulte. Le lieu jaune se rapproche des côtes au printemps et à l'automne. Il affectionne tout particulièrement les fonds de laminaires.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il se nourrit de petits poissons, de céphalopodes et de crevettes.

Pêche et aquaculture[modifier | modifier le code]

Le lieu jaune est un poisson apprécié des pêcheurs européens et français[1] pratiquant la pêche sportive ; sa défense n'a rien à envier, à poids égal, à celle du bar. Ses stocks halieutiques semblent connaître des variations[2] plus ou moins naturelles (la pollution, la surpêche, le réchauffement climatique pouvant au moins en partie expliquer ces variations) Il est très souvent pêché au leurre par les pêcheurs sportifs. À la pêche à la traîne, le leurre le plus prenant, un des tout premiers leurres souples, se révèle être l'anguillon de caoutchouc. Un lieu peut refuser pendant des heures un train de plume, nommé aussi mitraillette, dandiné, mais il ne peut pas résister à un anguillon passant à l'horizontale.
Sa chair est réputée délicieuse. Les plus beaux spécimens sont souvent trouvés dans les épaves.

Cette espèce et ses besoins alimentaires[3] sont mieux connus[4] depuis la fin du XXe siècle et, de ce fait, fait partie de celles qui, notamment depuis les années 1990[5] intéressent la pisciculture[6],[7], en zone tempérée fraiche[8].

C'est une des nombreuses espèces qui pourraient être affectées par le réchauffement de eaux en raison du dérèglement climatique[9]

Tailles minimum de capture[modifier | modifier le code]

Mailles légales pour la France[modifier | modifier le code]

La maille du lieu jaune, c'est-à-dire la taille légale de capture pour les pêcheurs de loisir et les professionnels est de 30 cm en Manche, en Atlantique et en Mer du Nord, et elle n'est pas fixée en Méditerranée[10].

Mailles biologiques[modifier | modifier le code]

La maille biologique — (taille à laquelle 100 % des lieux jaunes se sont reproduits) — est d'environ 60 cm.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

La chair du lieu jaune ressemble beaucoup à celle du cabillaud (ou morue), avec un goût plus délicat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Quéro, J.C. and Vayne, J.J., 1997. Les poissons de mer des pêches françaises. Delachaux and Niestlé, Lausanne, 304pp.
  2. Fromentin, J.M., Stenseth, N.C., Gjosaeter, J., Johannessen, T., Planque, B., 1998. Long-term fluctuations in cod and pollack along the Norwegian Skagerrak coast. Mar. Ecol. Prog. Ser. 162, 265-278
  3. Buchet, V., Suquet, M., Omnes, M.H., Petton, B., Normant, Y., Severe, A., Quéméner, L., Barone, H., Fauvel, C., Gaignon, J.L., 2002. Pollack (Pollachius pollachius) : Acquisition of biological data in a breeding purpose. In: Seafarming today and tomorrow, Proceedings of Aquaculture Europe 2002, Trieste, Italy, 16-19 October 2002. EAS, Oostende, Sp. Publ. 32, 165-166
  4. Omnes, M.H., Sévère, A., Barone, H., Suquet, M., Buchet, V., Le Roux, A., Gaignon, J.L., Fostier, A, Fauvel, C., 2002. Growth and reproductive performances of juveniles and sexually mature pollack (Pollachius pollachius) in different conditions. In: Seafarming today and tomorrow, Proceedings of Aquaculture Europe 2002, Trieste, Italy, 16-19 October 2002. EAS, Oostende, Sp. Publ. 32, 394-395.
  5. Suquet, M., Petton, B., Normant, Y., Dosdat, A. and Gaignon, J.L., 1996. First rearing attempts in pollack (Pollachius pollachius). Aquat. Living Resour. 9, 103-106
  6. M Suquet , Le lieu jaune (Pollachius pollachius): biologie, pêche, marché et potentiel aquacole ; 2001, Ifremer, Plouzané, 35pp
  7. M Suquet et al. La domestication des Gadidés : le cas de la morue et du lieu jaune  ; in Productions animales, 2004
  8. M. Suquet, Y. Normant, J.L. Gaignon, L. Quéméner et C. Fauvel Effect of water temperature on individual reproductive activity of pollack (Pollachius pollachius) ; Aquaculture JAN 2005; 243(1-4) : 113-120 http://dx.doi.org/10.1016/j.aquaculture.2004.09.021 (archive Ifremer)
  9. Brander, K., 1996. Effects of climate change on cod (Gadus morhua) stocks. In : Wood, 11 C.M., Mc Donald, D.G. (Eds.), Global warming : implications for freshwater and marine fish. Cambridge University Press, Cambridge, Soc. Exp. Biol, Sem. Ser. 61, 256-278.
  10. [PDF] République Française, « Arrêté du 26 oct 2012 déterminant la taille minimale ou le poids minimal de capture des poissons ou autres organismes marins effectuée dans le cadre de la pêche maritime de loisir » (consulté le 04 jan 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]