Lie to Me

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la série américaine. Pour la série sud-coréenne, voir Lie to Me (série télévisée, 2011). Pour le film canadien, voir Lie with Me.

Lie to Me

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo original de la série.

Titre original Lie to Me
Autres titres
francophones
Lie to Me : Crimes et Mensonges (Québec)
Genre Série dramatique, policière
Création Samuel Baum
Production Samuel Baum
Brian Grazer
David Nevins
Steven Maeda
Tim Roth
Acteurs principaux Tim Roth
Kelli Williams
Monica Raymund
Brendan Hines
Mekhi Phifer
Hayley McFarland
Musique Brand New Day (2009) du chanteur Ryan Star
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine FOX
Nb. de saisons 3
Nb. d'épisodes 48 (liste)
Durée 42 minutes
Diff. originale 21 janvier 200931 janvier 2011

Lie to Me ou Lie to Me : Crimes et Mensonges au Québec est une série télévisée américaine en 48 épisodes de 42 minutes créée par Samuel Baum d'après les découvertes scientifiques du docteur en psychologie clinique Paul Ekman[1], diffusée en simultané entre le 21 janvier 2009 et le 31 janvier 2011 sur le réseau FOX aux États-Unis et sur le réseau Global[2] au Canada.

En Belgique, la série est diffusée depuis le 27 juillet 2009 sur BeTV ; au Québec depuis le 2 septembre 2009 sur V ; en Suisse depuis le 7 mars 2010 sur TSR1 et en France entre le 29 avril 2010 et le 13 mai 2011 sur M6 puis rediffusée à partir du 2 octobre 2011 sur Paris Première et dès le 31 mai 2012 sur W9.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Dr Cal Lightman, psychologue expert en détection de mensonges par l'analyse de « micro-expressions », vend les services de son équipe aux services de l'administration fédérale américaine pour aider à résoudre des enquêtes criminelles et civiles particulièrement difficiles à analyser.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Sources VF : RS Doublage[4] et Doublage Séries Database[5]

Production[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage de la série a eu lieu à Los Angeles en Californie (États-Unis).

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf mention contraire, les informations mentionnées proviennent de la base de données IMDb.[6]

Diffusion internationale[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Saison 1, 2, 3 et Liste des épisodes de Lie to Me.

La première saison débute avec Cal et Gillian embauchant une nouvelle associée : Ria Torres, agent de la TSA, qui a obtenu un score incroyablement élevé au le test de diagnostique de détection de Cal, ce qui lui vaut l'appellation de « naturelle ». Son talent inné dans le domaine se heurte à l'approche académique de Cal, et il se met souvent en avant en analysant rapidement chaque expression de son visage . Elle s'oppose à la « lecture faciale » de Lightman et, quand il s'y attend le moins, elle le mitraille en citant son livre.

Il est progressivement révélé que le Dr Lightman a été conduit à étudier les micro-expressions car il culpabilise du suicide de sa mère. Cette dernière se faisait soigner dans un hôpital psychiatrique et a affirmé bien se sentir afin d'obtenir un laissez-passer pour le week-end, alors qu'en réalité elle est terriblement angoissée (cette histoire est présente dans le livre « Je sais que vous mentez ! » de Paul Ekman).

Dans certains des premiers épisodes, Lightman fait équipe avec Torres pour travailler sur un dossier, tandis que Foster et Loker font équipe sur une affaire distincte. De temps en temps, leur travail s'entrelacent ou Foster et / ou Lightman fournira une aide sur le dossier de l'autre. Dans certains épisodes, les affaires à étudier sont plus complexes et les quatre personnages principaux travailler ensemble sur un dossier par épisode.

En plus de détecter les mensonges des sujets qu'ils interrogent, Lightman et son équipe utilisent également différentes tactiques d'interrogatoire afin d'obtenir des informations utiles. Plutôt que la force, ils utilisent des questions précises, des déclarations provocatrices, jouent des rôles et n'hésitent pas à grandement mentir eux-mêmes. Dans l'épisode pilote de la série, Lightman parle à un homme qui refuse d'adresser la parole à quiconque mais Cal est capable de discerner des informations vitales en lui parlant et en évaluant sa réaction à chaque déclaration. Cette approche est également reprise dans plusieurs autres épisodes (par exemple, « Amour maternel » (Do No Harm)).

Univers de la série[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

Principaux[modifier | modifier le code]

Cal Lightman

Docteur en psychologie spécialisé dans l'étude et l'analyse du langage corporel et des micro-expressions, est le fondateur du groupe Lightman, entreprise privée qui apporte son expertise aux services de l'État dans certaines affaires délicates. Cal a d'ailleurs lui-même exercé quelques années au service du gouvernement anglais puis des services secrets américains avant de fonder son entreprise. Ses capacités, qu'il a mis près de vingt ans à perfectionner, proviennent de son obsession pour sa mère qui s'est suicidée alors qu'aucun psychologue n'avait remarqué de signes avant-coureurs, jusqu'à ce que Cal passe les enregistrements au ralenti et mette en évidence des signes d'angoisse et de mal-être. D'un naturel confiant et colérique (facette de sa personnalité davantage développée lors de la deuxième saison) mais aussi très sûr de lui et assez hautain, il est divorcé et père d'une adolescente de quinze ans, Emily, qui semble avoir hérité de certains talents de son père. D'un naturel farceur et très bon acteur, il ne peut cependant s'empêcher, de manière maladive, de chercher à tout contrôler et décortiquer les émotions de tout le monde, ce qui le rend très difficile à vivre pour ses proches et a fortement motivé la demande de divorce de son ex-épouse.

Gillian Foster

Docteur en psychologie particulièrement douée en interrogatoires, assure conjointement avec Cal la direction du groupe Lightman. Ils se sont connus pendant une affaire de terrorisme, où les capacités du docteur Lightman ont été évaluées par Foster pour le Pentagone. Tous deux maintenant très proches, ils se sont promis de ne pas utiliser leurs capacités d'analyse dans leurs vies privées respectives. Au début de la deuxième saison, elle divorce de son mari, Alec Foster, haut fonctionnaire ayant des problèmes avec la cocaïne.

Ria Torres

Découverte et recrutée dès le début de la première saison par Cal et Gillian au vu de ses brillants résultats en tant qu'agent de sécurité dans un aéroport, est une instinctive, qui n'a jamais eu de formation pour repérer les micro-expressions et dont le don a été réveillé par les violences que son père lui a fait subir dans son enfance. Très impulsive, elle a parfois du mal à contrôler ses émotions, ce qui la pénalise dans son objectivité et la rigueur de son travail.

Eli Loker

Issu du M.I.T., est employé par le groupe Lightman, spécialisé dans le repérage des micro-expressions et l'analyse vocale. Partisan de l'honnêteté radicale (qui consiste à toujours dire la vérité, aussi embarrassante soit-elle), il passe souvent pour trop abrupt et peu diplomate. Après avoir fait échouer une négociation entre un riche industriel et ses employés en le dénonçant au FBI, Cal lui permettra cependant de conserver son emploi, mais sans le rémunérer.

Emily Lightman

Fille adolescente de Cal Lightman. Ses parents assurent sa garde partagée. Bien qu'elle n'apprécie pas les aptitudes de son père de la "lire", elle ne nie pas son mérite. Elle a plusieurs petits amis durant la série que son père analyse. Bien qu'il lui arrive de se retrouver dans le pétrin, qu'elle possède une fausse carte d'identité, et, ce qui chagrine son père, soit sexuellement active, elle est généralement sage et bien élevée et entretien une relation très proche avec son père.

Ben Reynolds

Agent du FBI, devient agent de liaison afin d'assurer et faciliter la collaboration entre le groupe Lightman et le FBI.

Récurrents et / ou secondaires[modifier | modifier le code]

Karl Dupree

Agent du Secret Service. Il va rencontrer le Dr Cal Lightman et Ria lors d'une mission de protection commune. Devenu, suite à cette rencontre, le petit ami de Ria, il entretient par contre des rapports assez tendus avec Cal.

Zoe Landau

Assistante du procureur dans la saison 1 qui ouvrira son propre cabinet d'avocats au cours de la saison 2, est l'ex-épouse de Cal et la mère d'Emily. Elle a souvent recours à l'aide de son ex-mari dans des affaires particulièrement difficiles à analyser. Elle conserve avec lui des rapports assez ambigus, affichant un mépris mutuel en public mais couchant parfois avec lui.

Clara Musso

Femme d'affaires qui investit dans le groupe Lightman. Il la rencontre alors qu'elle est accusée d'avoir tué son mari. Au début convaincu de sa culpabilité, Cal se rend compte qu'elle est innocente et parvient à le prouver au cours du procès. Reconnaissante, Clara réunit des investisseurs potentiels, mais exige aussi quelques leçons de la part de Cal. Elle finit toutefois par disparaître après avoir dissimulé des informations à propos d'une amie dans une affaire d'assassinat.

Dave Burns

Agent de la DEA infiltré dans un foyer pour jeunes délinquants en tant que psychologue. Il séduit Gillian et entame une liaison avec elle. Après avoir découvert son secret, elle continue à lui faire confiance. Dave est cependant enlevé par un trafiquant de drogue qui l'accuse d'avoir tué son père; Cal et Gillian réussissent à le tirer d'affaire, mais la couverture de Dave est désormais caduque, et il est obligé de quitter Gillian.

Accueil[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

La série a principalement reçu des avis positifs de la part des critiques. Elle a obtenu un score de 64 sur Metacritic d'après 24 critiques[7]. Ken Tucker, d’Entertainment Weekly, a noté la série d'un B- et a écrit « Lie to Me est peu original mais bien conçu, prévisible mais légèrement novateur… Il n'est pas étonnant que la Fox pense qu'elle possède un succès potentiel. » Néanmoins, il a de même commenté « Si cette critique était un visage, Dr Lightman dirait qu'elle aurait un sourire forcé : optimiste mais dubitatif sur les chances de Lie to Me[8]. » Tom Shales, du Washington Post, a écrit « Lie to Me semble être une série dramatique exceptionnellement consistante, réfléchie et qui invite à réfléchir - encore une série policière, oui, mais une qui a une différence dramatique et hypnotique… De loin l'une des meilleures nouvelles séries de la saison[9]. »

Audiences[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, les audiences ont décliné au fur et à mesure que la série avançait. Le pilote a réuni plus de 12 millions de téléspectateurs, alors que l'épisode final de la première saison n'a eu une audience que de 8,46 millions. L'épisode le plus regardé a été l'épisode trois, Le Prix de la perfection (A Perfect Score), qui a attiré près de 13 millions de téléspectateurs.

La deuxième saison a été diffusée le 28 septembre 2009 et a réuni 7,73 millions de téléspectateurs[10]. L'épisode final de la saison deux n'a eu une audience que de 74,94 millions le 13 septembre 2010[11].

La troisième saison, dont la diffusion du premier épisode a été repoussée au 4 octobre 2010, a réuni à 5,87 millions de téléspectateurs aux États-Unis[12]. L'arrêt officiel de la série a été annoncé par la Fox le 10 mai 2011[13].

Saisons Nombre
d'épisodes
Années Audience moyenne
(en millions)
Drapeau des États-Unis Drapeau de la France
Saison 1 13 2009 11,06 3,76
Saison 2 22 2009 - 2010 7,39 2,79
Saison 3 13 2010 - 2011 5,84 3,17

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Lie to me a été nommé deux fois aux People's Choice Awards et a remporté les deux récompenses[14] :

Nominations[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • Suite à la commande plus tardive de nouveaux épisodes, la diffusion de la deuxièmpe saison a été interrompue au bout de 10 épisodes pour ne reprendre qu'à partir du 7 juin 2010 sur la FOX.
  • Le personnage de Cal Lightman affiche un accent britannique prononcé et utilise parfois le cockney, des particularités qu'il est possible d'entendre dans la version originale. Cependant, elles disparaissent totalement dans la version française.
  • Si la série a un certain succès en France sur M6 puis W9, il n'en a pas été de même aux États-Unis. Le 10 mai 2011, la Fox a donc annoncé que la série serait annulée à la fin de la saison 3, ramenée à 13 épisodes au lieu des 24 initialement prévus[15],[16] à cause du manque d’audience.
  • Le Dr Paul Ekman, spécialisé en psychologie clinique, est à l'origine des découvertes scientifiques du langage corporel et de l'analyse des micro-expressions et a inspiré le nom du héros de la série, le Dr Cal Lightman[1].
  • Le générique montre Cal Lightman observant différentes expressions faciales comme la peur ou le sourire forcé. Ces expressions sont accompagnées d'un code (exemple : Peur 21C). Ces codes correspondent aux codes des unités d'action (AU Action Units) du système FACS (Facial Action Coding System) des psychologues Paul Ekman et Wallace Friesen. Le chiffre identifie une des 46 unités d'action et la lettre de A à E indique l'intensité. Ces unités d'action sont également évoquées par les personnages dans la série. Quant à la musique, c'est un extrait de la chanson Brand New Day de Ryan Star (interprète et compositeur).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b voir la page consacrée à Paul Ekman
  2. (en) « Global Ushers in the New Year with New Series Premieres & Returning Fan Favourites », consulté le 11 décembre 2008
  3. « Mekhi Phifer remercié de Lie to Me » sur Allociné.fr
  4. a et b « Fiche du doublage de la série » sur RS Doublage
  5. a, b, c, d et e « Fiche du doublage de la série » sur Doublage Séries Database
  6. « Informations techniques » sur IMDb.com
  7. (en) Team Metacritic, « Lie to Me reviews », sur Metacritic.com (consulté le 23 juillet 2009)
  8. (en) Ken Tucker, « TV review – Lie to Me (2009) », Entertainment Weekly,‎ 14 janvier 2009 (consulté le 23 juillet 2009)
  9. (en) Tom Shales, « Lie to Me handles famous psychologist's truth nicely », sur Washingtonpost.com, The Washington Post,‎ 19 janvier 2009 (consulté le 23 juillet 2009)
  10. (en) Rosario T. Calabria, « Broadcast TV ratings for monday, october 5, 2009 », sur YourEntertainmentNow.com,‎ 5 octobre 2009
  11. (en) Bill Gorman, « TV ratings monday: 90210, Gossip Girl premieres down sharply; Lie to Me summer finale falls », sur TVbytheNumbers.com,‎ 14 septembre 2010 (consulté le 15 septembre 2010)
  12. (en) Robert Seidman, « Monday finals: Castle, Lie to Me, 90210 adjusted down; How I Met Your Mother, Mike and Molly adjusted up », sur TVbytheNumbers.com,‎ 5 octobre 2010 (consulté le 5 octobre 2010)
  13. (en) Michael Ausiello, « Fox cancels Human Target, Lie to Me, Chicago Code, Two Others », sur TVLine.com,‎ 10 mai 2011 (consulté le 11 mai 2011)
  14. (en) « People's Choice Awards 2011 Nominees », sur Peopleschoice.com, Procter and Gamble (consulté le 25 janvier 2011)
  15. Article « Lie to me : coup dur pour la série, la vérité sur l'annulation... » sur premiere.fr
  16. (en) « Fox cancel Lie to Me » consulté le 11 mai 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]