Libremail

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Libremail
Développeur Bernard Chardonneau
Dernière version 2.4 (13 mai 2014) [+/-]
Environnements GNU/Linux
Langues 8 langues
Type Client de messagerie
Licences Libre
Site web libremail.tuxfamily.org

Libremail est une suite de logiciels libres pour le traitement du courrier électronique (courriel).

Historique[modifier | modifier le code]

Le projet Libremail vient d'une initiative individuelle de Bernard Chardonneau (France). Il s'agissait d'écrire sous Linux un ensemble d'outils pour la gestion des courriers électroniques destiné à remplacer Microsoft Internet Mail tout en apportant des solutions à des problèmes constatés, qui existent aussi sur des clients de messagerie plus récents :

  • L'arrivée d'un gros courriel (pas forcément désiré) sur le serveur de messagerie peut retarder fortement le téléchargement d'autres courriels, tout particulièrement avec une liaison téléphonique RTC,
  • Si la liaison avec le serveur est interrompue durant un téléchargement, les courriels déjà téléchargés devront l'être une nouvelle fois. Avec un client de messagerie classique, on est donc contraint de télécharger tous les courriels d'un seul coup.

L'écriture des logiciels constituant la première version de Libremail a pris 7 à 8 mois. Démarrée en octobre 2002, il était possible fin décembre 2002 de télécharger les courriels reçus et d'y répondre. Mais ce n'est qu'en février 2003 que le traitement des pièces jointes a été disponible. L'ensemble des outils prévus pour la version 1.0 de Libremail était opérationnel durant la première semaine de mai 2003.

Dans la version 1.0, les différents outils de Libremail ont été écrits pour traiter correctement les courriels provenant du client de messagerie le plus courant de l'époque, à savoir Outlook Express. Le problème est que les normes MIME de transmission des courriers électroniques prévoient, tant dans l'en-tête du courriel que dans le corps du message, plusieurs de possibilités pour l'encodage de caractères, le jeu de caractères accentués, le découpage du courriel en section ... En plus, chaque client de messagerie prend des libertés par rapport aux normes. L'une des évolutions des outils de Libremail aura été de traiter de plus en plus de cas particulier dans le format des courriels reçus. Les autres évolutions concernent le rajout d'outils supplémentaires ou d'options de fonctionnement pour les outils existants.

Libremail est diffusé sur le web depuis le début juin 2003. Libremail est diffusé sous une licence libre, plus succincte et moins juridique que la GNU GPL. Cette licence d'utilisation insiste sur la nécessité de diffuser les sources des programmes (et non des programmes compilés) et sur la possibilité de traduire ces programmes dans d'autres langues.

La première version du site était uniquement en français. Toutefois, afin de prendre le contre-pied de ceux qui estiment que l'utilisation de la langue anglaise est suffisante pour être bien compris par tous les habitants de la planète, l'auteur de Libremail a choisi de traduire son site web qui est disponible en 6 langues utilisant l'alphabet européen depuis décembre 2003 et en 8 langues depuis mars 2004 (français, anglais, allemand, néerlandais, italien, espagnol, portugais et espéranto). Ces traductions font largement appel à des sites en ligne de traduction automatique et l'auteur souhaite que des traducteurs humains améliorent les traductions réalisées. Depuis mars 2005, ce site est hébergé par tuxfamily, un hébergeur spécialisé dans les productions libres. Mais le site initial sur free a été conservé et les 2 sites sont mis à jour.

Côté documentation, en plus des explications fournies sur le site web, des pages de man (écrites dans les 8 langues du site) sont disponibles depuis septembre 2004.

Néanmoins, jusqu'à la version 1.2.2 (août 2006) de Libremail, l'interface utilisateur des différents logiciels était exclusivement en français. D'autre part, si les courriels reçus peuvent depuis le début utiliser aussi bien un jeu de caractères accentué ISO-8859-1 à ISO-8859-15 que le jeu de caractères UTF-8, l'utilisateur de Libremail devait lui utiliser le jeu de caractères ISO-8859-1/15 pour que l'affichage et la saisie des caractères accentués s'effectue correctement, ce qui n'est plus le standard pour les distributions Linux récentes. C'est en juillet 2006 qu'a démarré une étude en trois étapes visant à résoudre ces deux problèmes. La version 2.0 (mars 2007) a recours à des fichiers de données pour offrir une interface utilisateur dans les 8 langues du site web et permet d'utiliser le jeu de caractères UTF-8.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Libremail a été conçu pour fonctionner sur les systèmes Linux (et UNIX). Son auteur ne compte pas réaliser lui-même un portage vers Windows. Un essai de compilation sous l'environnement Cygwin a toutefois été réalisé.

Pour concevoir Libremail, l'auteur s'est appuyé sur une idée des créateurs du système d'exploitation UNIX : "des outils qui font peu de choses, mais qui les font bien". Libremail est composé d'une trentaine de logiciels distincts capables pour certains de fonctionner de manière autonome (lancés en ligne de commande ou dans des shells, crons etc), pour d'autres de dialoguer avec l'utilisateur en mode page (utilisation des flèches et d'autres touches du clavier).
Aucun logiciel complémentaire n'est nécessaire pour l'envoi et la réception des courriels. Il suffit que l'ordinateur soit configuré pour utiliser les protocoles POP et SMTP.

Depuis la version 2.0 (voire les béta versions 1.9.2 et 1.9.3) l'analyse de la variable d'environnement $LANG permet aux logiciels de déterminer automatiquement le jeu de caractères accentué à utiliser (ISO-8859-1/15 ou UTF-8), et la langue dans laquelle les messages seront affichés.

D'autres caractéristiques sont énumérées plus bas pour expliquer le slogan "Libremail is not Outlook".

Fonctions réalisées[modifier | modifier le code]

  • Visualisation (nombre, liste, contenu...) des courriels arrivés dans la boîte aux lettres du serveur de messagerie.
  • Suppression automatique des courriels non désirés :
    • courriels comportant une chaine de caractère interdite dans le champ expéditeur, sujet, destinataire etc. (des fichiers contiennent la liste des chaines interdites)
    • courriels rédigés exclusivement en HTML (très rare que ce ne soient pas des spams)
    • courriels dépassant une taille limite (mais une liste d'expéditeurs autorisés à envoyer de gros mails peut être constituée).
    • courriels envoyés en copie cachée (liste d'expéditeurs autorisée possible).
    • Dans les trois derniers cas une réponse automatique peut être envoyée à l'expéditeur d'un courriel refusé.
  • Téléchargement (total ou partiel) des courriels présents dans la boîte aux lettres du serveur de messagerie.
  • Outil permettant, en combinaison avec les commandes grep, sed, mv, etc. de classer les derniers courriels téléchargés dans des répertoires distincts en fonction de leur caractéristiques (expéditeur, chaine et caractères dans le sujet...).
  • Visualisation (liste et contenu) des courriels téléchargés, en attente d'envoi, ou déjà envoyés.
  • Extraction des fichiers joints.
  • Rédaction de courriels, réponse, transferts.
  • Rajout de fichiers joints à un courriel à envoyer.
  • Envoi des courriels.
  • Copie ou déplacement de courriels vers une autre boite aux lettres.
  • Outil de cryptage du mot de passe associé à chaque boîte aux lettres.

Slogans[modifier | modifier le code]

Libremail is not Outlook : Ce slogan énumère certaines caractéristiques de Libremail qui le distinguent d'Outlook Express (et de beaucoup de clients de messagerie qui le copient dont Thunderbird) :

  • Un fichier pour chaque courriel.
  • De nombreux outils spécialisés plutôt qu'un seul logiciel à tout faire (et qui en fait bien moins !).
  • Mode texte privilégié au détriment des courriels en HTML, interface en mode texte. On s'attache au contenu rédactionnel des courriels plutôt qu'à l'aspect visuel que le HTML permet aux publicitaires de mettre en avant dans leurs spams.
  • Avec l'un des outils, en cas de coupure de la liaison internet pendant un téléchargement, il n'est pas nécessaire de récupérer de nouveau les courriels déjà téléchargés.
  • Libremail ne prend pas d'initiative dangereuse à l'insu de l'utilisateur dès qu'il récupère un fichier joint (c'est à l'utilisateur de décider d'ouvrir ces fichiers).
  • Aucune interface graphique (souvent lente !) n'est nécessaire pour utiliser Libremail. Mais certains outils permettent néanmoins de travailler en mode page en utilisant les touches du clavier.
  • Les sources de Libremail sont fournis d'office. Leur faible volume (en comparaison avec les sources d'autres applications libres) devrait permettre à tout programmeur C d'adapter Libremail à ses besoins sans trop de difficultés.

La liberté n'est pas une marchandise : Slogan apparu en 2005 alors qu'un autre site web a choisi d'utiliser le nom "Libremail" pour vendre un service Antispam. Il est destiné à rappeler que Libremail est une suite de logiciels libres, et que cette liberté implique pour l'utilisateur la possibilité d'utiliser Libremail gratuitement, pour tout ce qu'il permet de faire, y compris pour le filtrage des spams.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Voir la page d'homonymie pour des détails sur les différents produits qui existent ou ont existé sur le web, sous le nom Libremail.

Liens externes[modifier | modifier le code]