Libitina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Libitina (ou Libitine) est la déesse romaine des funérailles. On ne connait aucune légende où elle apparaît, on sait juste qu'elle veillait au bon déroulement des funérailles. Elle a parfois été confondue avec Vénus (à cause de la ressemblance entre libitina et libido mais aussi du fait que, à Rome, un temple de Vénus soit accolé au bois de libitina) ou encore à Proserpine (ancienne déesse de la germination, devenue reine du royaume des morts).
Selon Plutarque, c'est Numa Pompilius qui aurait introduit le culte de Libitina chez les Romains. Chez les poètes, elle est synonyme de la mort (Horace III:30 par exemple).

Divers[modifier | modifier le code]

  • Dans les amphithéâtres romains, il y avait deux portes sur l'arène : la porta triumphalis empruntée par les gladiateurs lors de la parade en début de journée et par les vainqueurs (il semble qu'ils utilisent plutôt de petites portes à côté de cette porte triomphale) et la porta libitinensis (ces deux dénominations apparaissant dans les guides touristiques modernes mais n'existant pas dans les sources antiques) pour les mortellement blessés emmenés au spoliarium[1].
  • lors de l'Antiquité, près des temples romains, il y avait les entrepreneurs de pompes funèbres qui avaient pris le nom de la déesse : les libitinarii.
  • un astéroïde est nommé : (2546) Libitina
  • On trouve parfois l'Arcane XIII du tarot de Marseille sous la désignation de Libitine ou Lybitine. Il faut alors lire cette appellation comme un surnom plus qu'un nom, le propre de cette carte étant de ne pas avoir de nom.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Katherine E. Welch, The Roman Amphitheatre: From Its Origins to the Colosseum, Cambridge University Press,‎ 2007, p. 41