Liber amicorum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Liber amicorum de M. van Meer, écrit entre 1613 et 1648

Un liber amicorum (livre d'amis en latin), album amicorum (album d'amis), Poesiealbum (album de poésie en allemand) ou encore livre d'amitié est un carnet personnel où l'on recueille des dessins, photographies et mots d'amis.

Une tradition humaniste[modifier | modifier le code]

Au XVIe siècle, les libri amicorum se sont répandus dans la mouvance humaniste. Les étudiants et les lettrés voyageaient, et souhaitaient concrétiser dans un album la force des amitiés et la richesse des rencontres faites ici ou là. Tel dessinait, l'autre écrivait un court poème, un autre encore dessinait les armes de sa famille dans l'album qu'on lui présentait. Cette tradition se perpétue au XVIIe siècle.

De nos jours, les libri amicorum anciens sont des pièces manuscrites très précieuses, parce que non seulement elles révèlent l'entourage amical (et éventuellement professionnel) de leur possesseur, mais aussi parce qu'elles contiennent des œuvres souvent originales d'artistes ou de littérateurs qui ont été célèbres jusqu'à nos jours ; on peut par exemple trouver des dessins de Rembrandt dans certains de ces albums.

Parfois, des libri amicorum ont été faits à partir de livres d'emblèmes déreliés et interfoliés, de manière à disposer d'un feuillet blanc entre chaque feuillet imprimé. De nombreux exemplaires des Emblèmes d'Andrea Alciato se sont ainsi trouvés transformés.

Une tradition continue[modifier | modifier le code]

Cette tradition se perpétue au XVIIIe siècle, au XIXe siècle encore (l'amitié, parce qu'elle est fragile, parfois brève, parfois incomprise, a toujours été un thème fort du romantisme), et même au XXe siècle. Des artistes ou des amateurs d'art ont perpétué cette tradition. Ainsi peut-on voir des albums de musique où tel amateur fera inscrire quelques notes par des compositeurs, ou quelques mots par un chef d'orchestre, ou encore des albums de dessins avec des croquis de diverses origines.

Par extension, on appelle aussi liber amicorum un recueil d'articles édité par les disciples d'un professeur ou d'un maître. Dans ce cas, on parle aussi de Mélanges offerts à…, ou encore de Festschrift dans l'espace germanophone.

La tradition du liber amicorum existe toujours, notamment en Allemagne. Actuellement, des sites sociaux comme Facebook peuvent être considérés comme un avatar moderne du liber amicorum.

Un poesiealbum (1977)

Bibliographie et liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les libri amicorum en général
Sur un album particulier

Sur les autres projets Wikimedia :