Libéria (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Libéria.

Libéria

Création 1918
Disparition 1996
Personnages clés Antoine Biboud (fondateur)
Siège social Drapeau de France Grenoble (France)
Activité Fabricant de bicyclettes
Produits Bicyclettes

Libéria est une entreprise de fabrication de bicyclettes et de motocyclettes située à Grenoble, fondée en 1918 et liquidée en 1996.

Histoire[modifier | modifier le code]

Installés initialement à Vinay, les ateliers de fabrication de bicyclettes sont transférés en 1925 au 44 rue de Mortillet dans le quartier de l'Île Verte à Grenoble. Le nom choisi évoque la liberté retrouvée à la fin de la première guerre mondiale, en hommage à ce pays d'Afrique qui accueillait les esclaves noirs de retour d'Amérique sur leurs terres d'origine[1]. De 1950 à 1970, l'entreprise employait jusqu'à 50 personnes. Ses bâtiments occupaient une superficie de 4 000 m².

À partir de 1929, Libéria s'est lancée dans la fabrication de motos, de cyclomoteurs et de vélomoteurs.

En 1956, la société crée sa propre équipe de cyclistes professionnels qui devient deux fois vainqueur du critérium du Dauphiné. À ces débuts et notamment en 1959, l'équipe est conduite par Henri Anglade[2].

De 1987 à 1990, elle s'est associée avec RMO pour constituer une nouvelle équipe, avec en particulier les coureurs Charly Mottet, Éric Caritoux et Thierry Claveyrolat.

Marques[modifier | modifier le code]

En plus de la marque Libéria, l'entreprise a vendu ses bicyclettes notamment sous les marques « Edelweis », « Iser », « Le point d’interrogation » et « Vedettes », avant de sous-traiter pour Décathlon [3]

Photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Union de quartier Île-Verte, Mémoire de l'Ile, 2006, page 110.
  2. Roger Guillerminet, Roger Pingeon, Saint-Cyr-sur-Loire, Alan Sutton,‎ juillet 2005, 224 p. (ISBN 978-2849101469), p. 27.
  3. http://www.lepostillon.org/Quand-on-fabriquait-des-velos-a.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

  • Magnat-Debon, entreprise où travailla Antoine Biboud avant de fonder Libéria.

Liens externes[modifier | modifier le code]