Libération-Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Libération.

Libération-Nord est un des principaux mouvements français de résistance pendant la Seconde Guerre mondiale, créé en zone occupée à partir de la fin de l'année 1940, opérant aussi en zone Sud à partir de 1942.

C'est un des huit grands mouvements représentés à partir de 1943 au Conseil national de la Résistance.

Historique[modifier | modifier le code]

C'est d'abord un journal clandestin, qui apparaît en décembre 1940, puis Libération-Nord se transforme en novembre 1941 en un mouvement de résistance.

Les initiateurs sont Christian Pineau et l'équipe du Manifeste des douze ; le mouvement veut représenter la SFIO clandestine ainsi que les mouvances syndicales CGT (non communiste) et CFTC. Dans l'ensemble, ce mouvement est surtout formé de socialistes.

En 1942, deux réseaux de résistance sont créés à partir de Libération-Nord, sous le contrôle du Bureau central de renseignements et d'action (BCRA) :

Début 1943, il commence à organiser des groupes armés, sous l'impulsion du philosophe Jean Cavaillès et du colonel Zarapoff. Représenté au Conseil national de la Résistance, où il relaie l'influence de la SFIO clandestine, le mouvement refuse en décembre 1943 de se joindre aux MUR.

À l'instar de l'Organisation civile et militaire (OCM), il échoue à créer, avec la SFIO, un grand parti travailliste issu de la Résistance.

Membres[modifier | modifier le code]

Dans les départements

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Témoignages
  • Christian Pineau, La Simple Vérité. Regard sur la période 1940-1945, Juillard, 1960
Études
  • Alya Aglan, La Résistance sacrifiée. Le mouvement Libération-Nord, Flammarion, 1999 (ISBN 2-08-067697-0) ; « Champs », 2006.
  • Marc Sadoun, Les Socialistes sous l'Occupation, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1982 (ISBN 2-7246-0460-1)
  • Exposition et catalogue de Christine Levisse-Touzé, Résister sous l'Occupation, Libération-Nord (1940-1944), Cahiers de la Résistance, La Documentation française (201, 180 pages, 18€)[5]

Article connexe[modifier | modifier le code]

  • Libération-Sud, mouvement de la zone Sud (totalement indépendant de Libération-Nord).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source
  2. Michel Debré, Trois républiques pour une France : Mémoires, vol. 1, Albin Michel,‎ 1984, 478 p. (ISBN 2-226-02066-7), p. 292,319
  3. « La réorganisation institutionnelle », sur Archives Départementales de Maine & Loire (consulté le 30 mars 2013).
  4. La Nouvelle NRF, n° 6, 1953, citée par Nadine Fresco, Fabrication d'une antisémite, Le Seuil, 1999, p. 758. Le problème du rôle de Rassinier dans Libération-Nord est traité de façon détaillée dans ce livre, pages 564-567.
  5. RESISTER SOUS L’OCCUPATION, LIBERATION-NORD (1940-1944)