Liant papier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
statue en papercrete
statue fabriquée en papercrete au CSES Jean Lagarde

Le liant-papier est un matériau de construction non polluant et très peu cher à fabriquer, existant depuis plus de 70 ans.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au début des années 1990, Eric Patterson et Mike McCain, tout en travaillant indépendamment, ont l'idée de mélanger du papier avec du ciment. Eric, imprimeur de métier, a recherché comment employer tous ses déchets de papier. Il a mélangé un lot de papier et du ciment dans son mixeur de cuisine et a ainsi inventé un nouveau type de matériau. Dans le même temps, Mike McCain a travaillé avec un produit très similaire. Il a mis au point un mélangeur avec un réservoir de stockage, monté à l’arrière d’une voiture auquel il a ajouté une lame de tondeuse. Il a ainsi malaxé un mélange d'eau, de papier et de ciment. Eric a construit un ajout à sa maison avec ce matériau et Mike a construit une maison pour sa mère à Columbus (États-Unis).

Mike fabrique des blocs qui sont à la vente. On les utilise surtout pour la construction de maisons, l'aménagement paysager et même la réalisation d’œuvres artistiques. Une personne comme Barry Fuller à Phoenix a fait beaucoup d'essais techniques et scientifiques.

Composition[modifier | modifier le code]

  • 60 % de papier humide (journaux, magazines, prospectus),
  • 30 % de sable,
  • 10 % de ciments

Un autre mélange peut être utilisé :

  • 60 % de papier humide (journaux, magazines, prospectus),
  • 20 % de sable,
  • 20 % de ciments

Fabrication classique[modifier | modifier le code]

Pour fabriquer le papier mouillé, on le découpe la veille et on le laisse tremper toute une nuit. Il est important de commencer par mettre d’abord le papier mouillé et le sable dans la bétonnière et de laisser tourner au moins 20 minutes avant d’y mettre le ciment.

Fabrication de briques[modifier | modifier le code]

À partir du mélange précédent on peut fabriquer des briques avec un moule. Une fois le moule rempli, on en chasse l’eau par pression, après séchage, la brique est terminée.

Avantages[modifier | modifier le code]

Résistance au feu

En contact pendant dix minutes avec une flamme de chalumeau oxyacétylénique (panache de la flamme à environ 2 077°C), le papercrete ne prend pas feu, mais sa structure se dégrade fortement.

Résistance à la compression importante

Cette propriété n'a pas pu être vérifiée car les éprouvettes testée à la demande de la DP6H du CSES Jean Lagarde au LP Bayard présentaient des défauts[1].

cellule de test thermique
cellule de test thermique réalisée par les élèves du BTS Domotique du Lycée Ch de Gaulle
cellule de test thermique
cellule de test thermique réalisée par les élèves du BTS Domotique du Lycée Ch de Gaulle
Isolation thermique exceptionnelle

A partir des travaux réalisées par les élèves du BTS domotique du lycée Charles de Gaule de Muret[2], deux tests sont effectués. Le premier a permis de calculer la résistance thermique du papercrete, le deuxième le comportement du papercrete au soleil.

La conductivité thermique du papercrete est de 0,06 W/mk, la diffusivité est de 0,2 m2/s, la chaleur massique est de 24,96 J/kg.k et l'effusivité thermique est de 48,95 J/k-1m-2s-1/2.

Le papercrete est un matériau très intéressant aussi bien en été qu’en hiver. En effet, il permet de garder la chaleur à l’intérieur d’une pièce, mais aussi de faire barrage à la chaleur extérieure. C’est un matériau isolant possédant une haute résistance thermique et de ce fait il est intéressant pour la construction de bâtiments à bas prix.

Propriétés acoustiques

Travaux réalisés par le département génie civil de l'INSA de Toulouse[3] à la demande des élèves de la DP6h du CSES Jean Lagarde[4].

Sur une dalle de 1m sur 1m et d'épaisseur de 5cm de papercrete, le bruit de la machine à choc est atténué de 12dbA.

Tests acoustiques avec une machine à chocs
tests acoustiques d'une plaque de papercrete avec une machine à chocs (INSA de Toulouse)

La masse volumique du papercrete s'élève à : 1600 kg / m3. En comparaison, celle du béton s'élève à 2600 kg / m3.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

« Le projet papercrete du CSES Jean Lagarde » « greenbuildinghome » « Papercrete »