Lexus IS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Lexus IS est une automobile de la marque Lexus.

Lexus IS - 1re génération (2001-2005)[modifier | modifier le code]

Lexus IS
Lexus IS

Marque Drapeau : Japon Lexus
Classe Intermédiaire
Moteur et transmission
Moteur(s) 3.0L,2.5V,3.5V ou 5.0V
Puissance maximale 210, 204, 306 ou 420 ch
Émission de CO2 239 à 265[1] g/km
Lexus IS 200 Pack Luxe

Depuis son arrivée sur le marché européen en 1990, Lexus n'arrive pas à réitérer son succès américain. La cause probable est que les modèles proposés alors ne correspondent pas assez aux exigences de la clientèle européenne. C'est pourquoi il est décidé de créer une berline puissante aux dimensions contenues pouvant concurrencer BMW, Mercedes et Audi sur leur plus important terrain de chasse, celui des berlines familiales.

Pour s'assurer que le développement de l'IS soit couronné de succès, Lexus confie celui-ci à son meilleur ingénieur du moment, Nobuaki Katayama, fils du célèbre pilote japonais de Formule 1. Nobuaki a, entre autres, été un des principaux développeurs de la Toyota GT-One qui participa aux 24 Heures du Mans en 1998 et 1999.

BMW Série 3 version E36, ici en coupé

Pour ne pas rater sa clientèle-cible (les hommes actifs entre 30 et 45 ans), Lexus prend comme référence pour le développement de son IS 200, la BMW 320i E36. Nabuoki Katayama ne se contente pas de recopier la 320i en la japonisant ; il décortique toutes les caractéristiques techniques qui font de la BMW Série 3 celle qu'elle est. Une fois ces caractéristiques bien définies (berline compacte tricorps à 4 portes, propulsion, moteur 2 000 cm3 6 cylindres en ligne à 24 soupapes, comportement routier joueur,...), il les améliore. Il va même pousser le concept de la berline familiale à caractère sportif plus loin en greffant à la petite Lexus boîte manuelle 6 vitesses, jantes en alliage léger de 17 pouces et différentiel autobloquant Torsen (Pack Sport optionnel).

moteur 1G-FE, 6 cylindres en ligne, 24 soupapes

Le moteur qui équipe la Lexus IS 200 est le 1G-FE, d'une cylindrée de 1 988 cm³, développant 114 kW (155 ch) à 6 200 tr/min et 195 Nm à 4 600 tr/min. La transmission aux roues arrières est assurée par une boîte mécanique à 6 rapports ou une boîte automatique à 4 vitesses.

Vu le faible succès rencontré par la Lexus IS en Europe, Toyota décide en 2001 de l'exporter aux États-Unis et de lui greffer le moteur 2JZ-GE, un 6 cylindres en ligne de 2 997 cm³ de cylindrée, développant 154 kW (210 ch à 5 800 tr/min et 289 Nm à 3 800 tr/min. La transmission aux roues arrière (USA, Europe, Japon) ou aux 4 roues (Japon avec la carrosserie Gita uniquement) est assurée par une boîte manuelle à 5 rapports (USA, Japon) ou par une boîte automatique à 5 rapports (USA, Japon, Europe).

2001 verra également l'apparition d'une nouvelle variante de carrosserie SportCross (Gita au Japon), variante break de l'IS. La commercialisation de cette version sera effective dès l'année suivante.

C'est la même année que l'IS subira un restyling particulièrement discret pour les non-avertis : calandre à 3 barrettes au lieu de 4, feux arrière assombris sur les carrosseries foncées, nouvelle gestion moteur (ECU) pour satisfaire aux normes Euro 4, passage aux roues de 16 pouces (excepté Pack Sport), adoption d'airbags rideaux, électrification du siège passager (avec l'option cuir), modification profonde du système de navigation GPS (passage du CD au DVD, écran plus grand, commande à distance fixe), automatisation des phares en fonction de la luminosité et abandon de l'effet « métal » sur le tableau de bord.

la Toyota Altezza

Jusqu'à la présentation de la Lexus IS de la seconde génération en 2006, les Lexus étaient vendues au Japon sous le label Toyota. L'IS y recevait alors l'appellation d'Altezza (アルテッツァ).

Elle y était disponible avec les deux motorisations précitées (versions AS200 et AS300) et avec le moteur 3S-GE de 1 998 cm³, équipée du double VVT-i (calage variable des arbres à cames d'admission et d'échappement). Accouplé à une boîte manuelle à 6 rapports, il développe 154 kW (210 ch) à 7 600 tr/min et 216 Nm à 6 400 tr/min, tandis qu'avec la boîte automatique à 5 vitesses, il ne développe plus que 147 kW (200 ch à 7 000 tr/min et 216 Nm à 4 800 tr/min. Cette version est dénommée RS200.

Lexus IS - 2e génération (2005-2013)[modifier | modifier le code]

En mars 2005 au salon de Genève, la seconde génération est présentée au public : plus grande, plus élancée, très aérodynamique (Cx = 0,27), plus luxueuse aussi, mais surtout avec une version diesel, très attendue sur le marché français.

Lexus IS 220d Pack Executive
Vue intérieure
Tableau de bord

Les 2 motorisations actuellement proposées[modifier | modifier le code]

  • IS 250, équipée d'un V6 essence, de 2 500 cm³ de cylindrée, développant 208 ch (153 kW) à 6 400 tr/min et un couple de 252 Nm à 4 800 tr/min. Elle existe avec deux boîtes de vitesses : une automatique et une manuelle, toutes les deux à 6 rapports. Le niveau d'émission, conforme à l'EURO IV, se monte à 231 g (boîte manuelle) et 214 g (boîte automatique) de CO2 en cycle combiné. La consommation de carburant est de 9,8 litres aux 100 km (boîte manuelle) et 9,1 litres aux 100 km (boîte automatique). Une fois n'est donc pas coutume de moins consommer avec la boîte automatique.
  • IS 220d, équipée d'un 4 cylindres en ligne, fonctionnant au gazole, bien connu chez Toyota (le D-CAT), de 2 200 cm³ de cylindrée, développant 177 ch (130 kW) à 3 600 tr/min et un couple de 400 Nm entre 2 000 et 2 600 tr/min. Elle n'existe qu'en boîte manuelle à 6 rapports. Deux rapports de pont différents ont été commercialisés, l'un court donnant une puissance fiscale de 11 CV, et l'autre long de 10 CV. Le niveau d'émission, conforme à l'EURO IV, se monte à 168 g (rapport de pont long) et 193 g (rapport de pont court) de CO2 en cycle combiné. La consommation de carburant est de 6,3 litres aux 100 km (rapport de pont long) et 7,2 litres aux 100 km (rapport de pont court).

Elle reste une propulsion, fidèle à l'esprit Lexus.

Plusieurs finitions sont proposées : Pack (220d uniquement), Pack Luxe, Pack Sport, et Pack Executive pour la France, Business, Sport et Executive pour la Belgique et le Luxembourg. L'équipement étant de plus en plus luxueux au fil des versions.

Les dimensions sont :

  • Longueur hors tout : 4 575 mm
  • Largeur hors tout : 1 800 mm
  • Hauteur hors tout : 1 425 mm

La capacité du réservoir est de 65 litres.

La capacité du coffre est de 378 litres.

Le poids à vide varie entre 1 570 kg et 1 655 kg selon les versions.

Les versions IS 350 disposant du V6 porté à 3,5 litres et 306 ch et IS 250 AWD ne sont pas disponibles en Europe. De plus, un modèle IS 300 est destiné à certains pays du Moyen-Orient et à la Chine.

Version hautes-performances[modifier | modifier le code]

Au salon de Détroit 2008 a été présenté l'IS 500 F(IS-F) dotée d'un V8 5,0 litres de cylindrée développant 423 chevaux DIN à 5 500 tr/min et 505 Nm de couple et d'une boîte automatique séquentielle 8 vitesses au volant. Cette motorisation lui donne des performances de tout premier plan lui permettant de concurrencer ses rivales allemandes : 0 à 100 km/h en 4,2 secondes et vitesse maximale limitée à 270 km/h et à 320 km/h en version libre. Plus d'informations ici : http://en.wikipedia.org/wiki/Lexus_IS_%28XE20%29#cite_note-pressroom_report-80

Version hybride[modifier | modifier le code]

Une version hybride selon certaines rumeurs qui confirmerait la stratégie de Lexus de proposer une hybride dans chaque segment de marché. Les dates de commercialisation ainsi que les données techniques précises ne sont pas encore connues en détail.

Ventes totales(toutes générations confondues)[modifier | modifier le code]

France[2][modifier | modifier le code]

 Année   2001   2002   2003   2004   2005   2006   2007   2008   2009   2010   2011   2012   2013   Total 
Ventes 422 351 200 114

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ademe
  2. Action Auto Moto HS n°44, 48, 52, 56, 60 et 64: Les 3000 voitures du monde Edition 2005, 2006, 2007, 2008, 2009 et 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]