Lexique du basket-ball

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ce lexique liste des termes spécifiques au basket-ball.

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

0-9[modifier | modifier le code]

  • 3 secondes : période de temps maximale durant laquelle un joueur doit rester dans la raquette.
  • 5 secondes : période de temps maximale durant laquelle un joueur doit remettre le ballon en jeu.
  • 8 secondes : période de temps maximale dont l'équipe qui attaque dispose pour franchir sa moitié de terrain appelée zone arrière (auparavant fixée à 10 secondes, la limite a été baissée pour favoriser le jeu offensif).
  • 24 secondes : période de temps fixe durant laquelle une équipe doit tenter de tirer au panier (et toucher le panier). Dépasser cette période entraîne la perte de la balle.

A[modifier | modifier le code]

  • Ailier : un des cinq postes usuels au basket-ball. C'est généralement un joueur polyvalent, capable à la fois de tirer de loin et de jouer dans la raquette.
  • Ailier shooteur : voir Ailier.
  • Ailier fort : un des cinq postes usuels au basket-ball. C'est généralement un joueur moins grand que le pivot mais dont le jeu est similaire. Il joue cependant plutôt face au panier, alors que le pivot joue dos au panier.
Rasheed Wallace (#36) envoie la balle à Ben Wallace pour un alley-oop lors d'un match contre les Spurs en 2005.
  • Air ball : tir manqué qui ne touche ni le cercle ni la planche.
  • Alley-oop (ou claquette) : variante du slam dunk qui consiste à reprendre une passe en vol pour aller dunker, c'est-à-dire la mettre directement dans le panier.
  • Anklebreaker : cross-over qui fait perdre l'équilibre au defenseur et le fait tomber cross-over.
  • Arbitre de basket-ball : officiel qui fait respecter les règles. En Pro A, il y a trois arbitres par match.
  • Arrière : un des cinq postes usuels au basket-ball. C'est généralement un joueur qui a pour charge de marquer des paniers par des tirs extérieurs à la raquette ou à la ligne des paniers à trois points.

B[modifier | modifier le code]

  • Bras roulé : technique de tir permettant de limiter les contres se plaçant de profil face au panier et en tirant de la main la plus éloignée de la cible. Cette technique de tir est néanmoins moins précise.
  • Buzzer beater : tir effectué juste avant que le buzzer sonne, c'est-à-dire le moment signalant la fin d'un quart-temps ou d'un match.

C[modifier | modifier le code]

Óscar Torres contrant un tir adverse.

D[modifier | modifier le code]

  • Double-double : performance individuelle lors d'un match dans lequel un joueur a enregistré au moins 10 unités dans deux des catégories statistiques suivantes : points, rebonds, passes décisives, interceptions et contres.
  • Double-pas : désigne une technique particulière de réalisation de panier, effectuée en pleine course, après une série de deux pas sans dribble qui placent le joueur en position de sauter à proximité du panier au moment de tirer.
Dribble par un joueur des Harlem Globetrotters.
  • Draft NBA (ou repêchage pour les Québécois) : événement annuel majeur dans la ligue de basket-ball nord-américaine, consistant en une bourse de joueurs qui vont débuter dans la ligue : lors d’une soirée où sont réunis le commissaire de la NBA et les dirigeants des trente équipes, chaque équipe va sélectionner à tour de rôle un joueur issu de l’université, du lycée, ou de l’étranger. La draft est le point d'entrée principal pour la majorité des joueurs évoluant en NBA.
  • Dribble : action de faire rebondir la balle sur le terrain avec les mains pour se déplacer.
  • Dunk: voir slam dunk.
  • Défense individuelle, ou homme-à-homme : type de défense dont le principe est que chaque joueur doit garder un adversaire spécifique.
  • Défense de zone : type de défense dont le principe est que chaque joueur défensif doit couvrir une zone de jeu. Ce type de défense est une alternative à la défense individuelle.
  • Défense en boite : type de défense où un joueur défend en homme-à-homme sur le meilleur joueur adverse pour le priver du ballon. Généralement, les quatre autres joueurs adoptent une défense de zone.
  • Détente sèche : désigne la hauteur entre le niveau du sol et le niveau de la semelle des chaussures quand une personne saute en l'air sans élan.

E[modifier | modifier le code]

  • Écran : joueur destiné à protéger un partenaire de son adversaire particulier dans une phase offensive.
  • Entre-deux : méthode de mise ou remise en jeu du ballon.
  • Évaluation : statistique qui permet de montrer l'apport d'un joueur sur un match en comptabilisant la plupart des catégories statistiques.

F[modifier | modifier le code]

  • Fadeaway : tir au panier effectué lors d'un saut vers l'arrière.
  • Faute flagrante : type de faute généralement liée à un contact, dont on estime qu'il met en danger l'intégrité physique de l'adversaire.
  • Faute personnelle au basket-ball : type de faute généralement liée à un contact ou une prise de balle illicite.
  • Faute technique : type de faute généralement commise lorsqu'un joueur ou entraîneur viole certaines règles, le plus souvent après contestation d'une décision des arbitres.
  • Fédération internationale de basket-ball amateur (FIBA) : organisme dirigeant le basket-ball international.
  • Final Four : anglicisme qui peut se traduire par « finale à 4 ». En compétition, il consiste à réunir les quatre demi-finalistes dans un même lieu pour jouer la fin de l'épreuve sur un week-end seulement.
  • Franchise : dans l'univers du sport nord-américain, équipe évoluant dans une ligue professionnelle.
  • Free throw dunk : désigne un type de slam dunk réalisé par un joueur sautant en longueur avant la limite de la ligne des lancers francs et en laissant rentrer la balle dans le panier par le dessus de l'anneau.

G[modifier | modifier le code]

  • Games behind : victoires en retard par rapport au premier du classement.

H[modifier | modifier le code]

Eugene "Killer" Edgerson monte au lay-up pour les Globetrotters de Harlem.

I[modifier | modifier le code]

  • Interception : prendre le ballon à l'adversaire, soit de ses mains (sans commettre de faute), soit en attrapant une passe de celui-ci.

L[modifier | modifier le code]

  • Lancer franc : pénalité accordée à un joueur victime d'une faute au moment où il tirait.
  • Lay-up : désigne le fait de marquer la balle au panier sans dunker après un double-pas et un saut et avant que celle-ci ne touche le sol. La paume de la main est sous la balle et les doigts vers le panier, au contraire du push-up durant lequel les doigts sont vers le tireur, comme pour un tir classique.[réf. nécessaire]

M[modifier | modifier le code]

  • Maillots retirés (NBA) : les franchises de la NBA ont l'habitude de retirer les maillots des joueurs ayant marqué leur histoire.
  • Marcher : faute lorsque le joueur qui possède le ballon prend plus de deux appuis sans dribbler.
  • Meneur : un des cinq postes usuels au basket-ball. C'est lui qui monte la balle à travers le terrain et annonce les différentes tactiques à mettre en place.
  • MVP : (Most Valuable Player) titre décerné au meilleur joueur d'une compétition.
  • Money-time : Instants décisifs d'un match serré, généralement les deux dernières minutes d'une rencontre où les deux équipes sont au coude à coude.

N[modifier | modifier le code]

P[modifier | modifier le code]

  • Panier : cerceau métallique à travers lequel les joueurs doivent faire passer le ballon pour marquer des points. Par extension il désigne aussi le fait d'avoir marqué deux ou trois points.
  • Panier à trois points : tir réussi à longue distance, derrière une ligne placée selon les règles internationales à 6 m 75.
  • Passe décisive : une passe directement suivie d’un panier réussi.
  • Pivot : un des cinq postes usuels au basket-ball. Il désigne le joueur situé le plus près du panier quand le jeu est en place.
  • Plafond salarial : masse salariale maximale d'une équipe dont l'objectif est de limiter l'accumulation de gros salaires dans un club sportif et donc de garantir une certaine équité entre les clubs d'une même ligue. Pour la saison 2007 en NBA, le plafond est fixé à 53,135 millions de dollars (+4,6 millions par rapport à l'an passé). Lors de la saison 1984-1985, ce plafond avait été fixé à 3,6 millions de dollars.
  • Passe à terre : passe qui consiste à passer le ballon en touchant le sol.

Q[modifier | modifier le code]

  • Quadruple-double : performance individuelle lors d'un match dans lequel un joueur a enregistré au moins 10 unités dans quatre des catégories statistiques suivantes : points, rebonds, passes décisives, interceptions et contres.
  • Quart-temps : Période de jeu lors d'un match. En NBA, un match est composé de 4 quarts-temps de 12 minutes, alors que pour la FIBA ils durent chacun 10 minutes.
  • Quintuple-double : performance individuelle lors d'un match dans lequel un joueur a enregistré au moins 10 unités dans les cinq catégories statistiques suivantes : points, rebonds, passes décisives, interceptions et contres.

R[modifier | modifier le code]

  • Raquette : zone du terrain située sous chaque panier. Cette zone a une forme différente en fonction des organismes organisant les compétitions.
  • Rebond : action de capter la balle après un tir manqué et avant que celle-ci ne touche le sol.
  • Redshirt : joueurs ne disputant pas de match officiel pendant une saison.
  • Rookie, ou au Québec, « recrue » : terme sportif nord-américain que l'on peut traduire en français par « néo-professionnel » (ou « débutant » suivant le contexte).
  • Revers: dribble qui consiste a se retourner de l'autre côté du joueur et a le dribbler en toute simplicité.

S[modifier | modifier le code]

Joueur de basket-ball réalisant un dunk.
  • Slam dunk : plus couramment appelé dunk, c'est une action de jeu (réalisée la première fois par Georges Mikan) au basket-ball qui consiste à marquer en s'accrochant à l'arceau, à une ou deux mains. Le dunk est une des manières les plus spectaculaires de marquer un panier. Dunk est un terme anglais, mot inventé par Chick Hearn, commentateur des Los Angeles Lakers. Dans d'autres sports (tennis, volley-ball...), on parle de smash pour un type d'action similaire au dunk.
  • Streetball, ou basket-ball de rue : est une variante du basket-ball se pratiquant en extérieur, bien souvent sur du goudron (des terrains dénommés playground).
  • Swish, swish shot ou swisher : Un tir direct réalisé lorsque le ballon rentre dans le panier sans toucher ni l'arceau ni le panneau.

T[modifier | modifier le code]

  • Table de marque : second corps arbitral d'un match. Comprend toujours un marqueur qui s'occupe de la tenue de la feuille de match qui sera à envoyer au comité en question, un chronométreur qui s'occupe d'afficher les informations du match sur le panneau d'affichage (points, fautes...) et de gérer le chronométrage de la rencontre. Elle est placée sur le côté du terrain, dans le sens de la longueur, entre les deux bancs des deux équipes. Elle est positionnée au niveau du milieu du terrain.
  • Terrain de basket-ball :
  • Triple-double : performance individuelle lors d'un match dans lequel un joueur a enregistré au moins 10 unités dans trois des catégories statistiques suivantes : points, rebonds, passes décisives, interceptions et contres.
  • Turnover : perte de ballon au profit de l'autre équipe.

U[modifier | modifier le code]

  • Un plus un : système régissant les lancer-francs pendant un temps. Un joueur ayant subi une faute se voit le un plus un. S'il réussit le premier lancer, il a le droit de tenter un deuxième lancer.

W[modifier | modifier le code]