Leucodystrophie métachromatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Leucodystrophie métachromatique
Référence MIM 250000
Transmission Récessive
Chromosome 22q13.3-qter
Gène ARSA
Mutation 50
Mutation de novo 50 %
Porteur sain Atteint 1 sur 75 dans certaines populations
Prévalence 1/40 000 à 100 000
Pénétrance 100 %
Maladie génétiquement liée Syndrome délétion 22q13.3
Diagnostic prénatal Possible
Liste des maladies génétiques à gène identifié
Leucodystrophie métachromatique
Classification et ressources externes
Sulfatide.png
Sulfatide
CIM-10 E75.2
CIM-9 330.0
OMIM 250100
DiseasesDB 8080
eMedicine ped/2893 
MeSH D007966
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

La leucodystrophie métachromatique est la plus fréquente des leucodystrophies causée par la mutation du gène codant l'arylsulfatase A entraînant une incapacité à cataboliser le cérébroside sulfate. Le cérébroside sulfate est présent dans tout l'organisme mais surtout au niveau du système nerveux central, des reins et des gonades.

Formes cliniques[modifier | modifier le code]

Trois sous types de leucodystrophie métachromatique existent: La forme infantile tardive 60 %, la forme juvénile 20 à 30 % et la forme adulte 10 à 20 %. L'âge de survenue de la maladie est habituellement le même dans une famille atteinte. Toutes les formes de cette maladie s'accompagnent de troubles neurologiques sévères et de pertes des fonctions intellectuelles. La durée de la maladie est entre 3 et 10 ans dans la forme infantile tardive et parfois plus de 20 ans dans les autres formes. Le décès est habituellement dû à des infections le plus souvent pulmonaires.

La forme infantile tardive débute entre un an ou deux de vie. Les signes les plus typiques sont des chutes fréquentes, l'apparition d'une maladresse dans les gestes, une déambulation sur les orteils et une désorganisation du langage. Les premiers signes sont neurologiques avec hypotonie et faiblesse musculaire. Les signes les plus tardifs sont une impossibilité de se tenir debout, des troubles de la parole, une dégradation des fonctions intellectuelles une hypertonie musculaire, des douleurs des bras et des jambes, des crises d'épilepsies focales ou généralisées, des troubles de la vue et une diminution de l'audition. Au stade terminal de la maladie, l'enfant est grabataire, présente une hypertonie généralisé, il est aveugle et nourri par sonde gastrique. En l'absence de traitement la durée de vie est de trois ans mais peut aller jusqu'à dix ans avec une prise en charge correcte.

La forme juvénile commence entre 4 ans et l'adolescence. Les premiers signes sont une diminution des résultats scolaires et des troubles du comportement : maladresse, trouble de l'équilibre, langage inarticulé, incontinence et comportement bizarre. La progression est identique à la forme infantile tardive mais la durée de vie est comprise entre 10 ans et plus de 20 ans après le diagnostic.

La forme de l'adulte commence après l'adolescence et parfois vers 50 ans. Les premiers signes sont une diminution des résultats scolaires ou des performances professionnelles, des abus d'alcool ou de drogue, des troubles de l'humeur avec gestion inadaptée de l'argent. Parfois les signes neurologiques sont au premier plan avec faiblesse musculaire, des troubles de la coordination des mouvements, l'apparition d'une hypertonie musculaire, d'une incontinence ou de crise d'épilepsie. Une neuropathie périphérique est fréquente. L'évolution de la maladie est variable avec des périodes de stabilité suivies de périodes d'aggravation. Elle peut durer de 20 à 30 ans. Les signes terminaux comprennent une indifférence avec détérioration intellectuelle importante, une incontinence urinaire et fécale, une quadriparésie, une hypertonie généralisée et une perte totale de la vision.

Des cas extrêmement rares sont en rapport avec une atteinte de l'activateur nécessaire à l'action de l'action métabolique de l'arylsulfatase A.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

La leucodystrophie métachromatique est suspectée chez des individus présentant des signes de détériorations neurologiques avec des signes de leucodystrophie à l'imagerie par résonance magnétique. Le dosage de l'activité enzymatique de l'arylsulfatase A dans les leucocytes inférieure à 10 % oriente vers l'origine de la leucodystrophie. L'existence de pseudo déficit d'arylsulfatase A avec une activité enzymatique comprise entre 5 % et 20 % rend indispensable la pratique d'examens complémentaires comme: recherche de la mutation causale, dosage des sulfatides urinaires ou preuve histologique de dépôt de lipide métachromatique dans le tissu nerveux.

Prise en charge[modifier | modifier le code]

Dans la forme infantile tardive, les enfants gardent leur conscience lorsqu'ils ont perdu toute motricité, la parole et même la vue, bien que la plupart des gens pensent le contraire (probablement en raison d'une mauvaise prise en charge ou parce qu'il est rassurant pour certains de penser qu'ils ne peuvent pas se rendre compte de leur état). Il faut que l'entourage leur parle et que les médecins soient conscients que ces patients les comprennent.

S'ils ne sont pas stimulés, les enfants sombrent dans un état de prostration. Une prise en charge complète: orthophonie, kinésithérapie, psychomotricité, ergothérapie, intégration scolaire, permet de communiquer longtemps avec l'enfant.

Récit sur cette maladie[modifier | modifier le code]

  • Anne-Dauphine Julliand Deux Petits Pas sur le sable mouillé[1]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Arvan L Fluharty, Arylsulfatase A Deficiency In GeneTests: Medical Genetics Information Resource (database online). Copyright, University of Washington, Seattle. 1993-2006 [1]
  • (en) Online Mendelian Inheritance in Man, OMIM (TM). Johns Hopkins University, Baltimore, MD. MIM Number:250100 [2]
  • (fr) Leucodystrophie métachromatique sur Orphanet

Liens externes[modifier | modifier le code]