Lettres de Paul et de Sénèque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les lettres de Saint Paul et de Sénèque sont un écrit apocryphe paléochrétien.

Il s'agit d'une fausse correspondance[1], inventée au IVe siècle par des chrétiens visant à montrer que l'apôtre était connu du philosophe Sénèque le Jeune, et que ce dernier appréciait les idées développées par Paul. Jérôme de Stridon (saint Jérôme) notamment les tenait pour authentiques[2]. Ces lettres n'ont nullement pour objectif de soutenir un point de vue théologique particulier.

On connaît quatorze lettres : huit de Sénèque à Paul et six dans l'autre sens.

Édition bilingue[modifier | modifier le code]

  • Sénèque et saint Paul, Lettres, trad. Paul Aizpurua, Gallimard, « Le Promeneur », 2000

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bart Ehrman, Les christianismes disparus - traduction française aux Editions Bayard - 2007.
  2. Lucien Jerphagnon, Histoire de la pensée Taillandier 1989 - T.1 p 561.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • E. Liénard, « Sur la correspondance apocryphe de Sénèque et de Saint-Paul », Revue belge de philologie et d'histoire, 1932, volume 11, numéro 11-1-2 [lire en ligne]
  • Epistolario apocrifo di Seneca e San Paolo a cura di Laura Bocciolini Palagi, Florence, Nardini, 1985.

Liens externes[modifier | modifier le code]