Leslie Stuart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Leslie Stuart

Nom de naissance Thomas Augustine Barrett
Naissance
Southport, Merseyside Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni
Décès (à 65 ans)
Richmond Surrey Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale compositeur
Collaborations Owen Hall (en)

Œuvres principales

Florodora (1899), The Silver Slipper (1901), The School Girl (en) (1903), The Belle of Mayfair (en) (1906), Havana (en) (1908), Peggy (en) (1911).

Leslie Stuart de son vrai nom Thomas Augustine Barrett, né le 15 mars 1863[note 1] à Southport près de Liverpool et mort le 27 mars 1928[1], est un compositeur d'opérette, principalement connu grâce au succès rencontré par Florodora.

Biographie[modifier | modifier le code]

Partition de Lily of Laguna (en), 1898

Stuart commence sa carrière à la fin des années 1870 comme organiste de la cathédrale de Salford. Il a utilisé durant sa carrière outre le nom de « T.A. Barrett », plusieurs pseudonymes dont « Leslie Thomas » ou encore « Lester Barrett » (le nom de son frère) et acquiert la célébrité sous le nom de « Leslie Stuart ». Sa production est hétéroclite, et va de la chanson destiné au « blackface » et à son interprète phare de l'époque Eugène Stratton (en) (Lily of Laguna (en) (1898)[note 2] et Little Dolly Daydream), au théâtre musical (Tell me pretty maiden, devenu un standard du vaudeville) en passant par la chanson patriotique (Soldiers of the King (en) composé en 1894).

Autour de 1881, « T.A. Barrett » était impresario à Manchester au Free Trade Hall. Ces concerts mettaient en vedette une sélection d'opéras comiques de compositeurs comme Arthur Sullivan et Alfred Cellier (en), aux côtés d'extraits de grands opéras anglais de Michael William Balfe et William Vincent Wallace. Ignacy Paderewski y a fait une de ses premières apparitions britannique. En 1889, Stuart investit le St James Hall, alors la plus grande salle de concert de Manchester[note 3], et propose les productions des très populaires Gilbert et Sullivan[2].

A Manchester, Stuart compose paroles et musiques de chansons pour la pantomime locale[2].

Stuart a composé plus d'une soixantaine de chansons, y compris des coon song, et des pièces instrumentales, dont au moins un cake-walk[3]. En tant que compositeur, Stuart a souffert de l'irrespect de son droit d'auteur et dans son livre[note 4], Andrew Lamb emet l'idée que son passage à la comédie musicale a été une tentative pour éviter la perte de revenus induite par la publication non autorisée de ses partitions musicales[2],[4].

Stuart rencontre le succès en 1899 avec Florodora, écrit en collaboration avec Owen Hall (en), et dont le double sextuor Tell Me Pretty Maiden devient le titre à la mode[5] ; succès non démenti lors de ses productions suivantes : The Silver Slipper (1901), The School Girl (1903), The Belle of Mayfair (1906),et Havana (1908).

Ses productions suivantes[note 5] ne rencontrent pas le même succès, et en 1911 il fait banqueroute[6]. Il s'avère qu'il vivait depuis plusieurs années en ayant recours à des usuriers, sa dette s'élevant à 90 % de ses revenus[2].

En 1927 il écrit pour le Evening News, une série d'articles basés sur ses mémoires et souvenirs personnels[2]. Il meurt le 27 mars 1928, dans la maison de sa fille à Richmond, de pneumonie et pleurésie.

Extrait de Florodora
Tell me pretty maiden
circa 1908, une production du label Edison Records (en), interprété par the Edison Sextette (Adda Jones (en), George S. Lenox, Corinne Morgan, Grace Nelson, Bob Roberts et Frank C. Stanley (en))
Des difficultés à utiliser ces médias ? Des difficultés à utiliser ces médias ?

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il n'y a aucun acte de naissance officiel connu pouvant corroborer cette date, et d'autres dates (dont 1864 et 1866) ont été évoquées. Cependant, les données des recensements de 1871 et 1881 semblent confirmer qu'il est né en 1863.
  2. (en) Paroles de The Lily of Laguna sur Wikisource
  3. Le (en)« St James' Theatre & Exhibition Hall » a été démoli, probablement vers 1912
  4. voir section « Bibliographie »
  5. Captain Kidd (1909), The Slim Princess (1910) et Peggy (1911)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « BRITISH COMPOSER, LESLIE STUART, DIES; Man Who Wrote 'Florodora' Lies on Deathbed as His Music Is Played at Coliseum », sur NY Times (consulté le 29 septembre 2011)
  2. a, b, c, d et e (en) « Leslie Stuart: Composer of Florodora » (consulté le 28 septembre 2011)
  3. (en) « AN EIGHTH GARLAND OF BRITISH LIGHT MUSIC » (consulté le 12 décembre 2011)
  4. (en) « Leslie Stuart and the Pirates of "Florodora" » (consulté le 12 décembre 2011)
  5. (en) « British Imports: Florodora » (consulté le 12 décembre 2011)
  6. (en) [PDF] « LESLIE STUART BANKRUPT.; Composer of "Florodora" Says He Has Been in a Money Lender's Hands », sur NY Times (consulté le 12 décembre 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Alan Hyman, Sullivan and His Satellites, London, Chappell,‎ 1978 (ISBN 0903443244, [%5Bhttp://books.google.com/books?id=1QoXAQAAIAAJ Sullivan and His Satellites%5D sur %5B%5BGoogle Livres%5D%5D présentation en ligne])
  • (en) Andrew Lamb, Leslie Stuart : Composer of Florodora, Routledge,‎ 2002 (ISBN 0-415-93747-7, [%5Bhttp://books.google.com/books?id=arsbsDewXqIC Leslie Stuart : Composer of Florodora%5D sur %5B%5BGoogle Livres%5D%5D présentation en ligne])
  • (en) Roderick Murray, « Establishing a Performing Text for Leslie Stuart's Havana », The Gaiety,‎ 2003, p. 35-45 (résumé)
  • (en) Terry Staveacre, The Songwriters, BBC Books,‎ 1980 (ISBN 0563176385, [%5Bhttp://books.google.com/books?id=H4IsAQAAIAAJ The Songwriters%5D sur %5B%5BGoogle Livres%5D%5D présentation en ligne])
  • (en) Leslie Stuart, My Bohemian Life, Fullers Wood Press,‎ 2003 (ISBN 0952414937, [%5Bhttp://books.google.com/books?id=sVSTAAAACAAJ Leslie Stuart : My Bohemian Life%5D sur %5B%5BGoogle Livres%5D%5D présentation en ligne]), édité et annoté par Andrew Lamb (en).