Petits frères des Pauvres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

petits frères des Pauvres

Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association reconnue d'utilité publique
Fondation
Fondation 1946
Fondateur Armand Marquiset
Identité
Président Michel Chegaray
Vice-président Alain Villez - Alain Desbrosses
Secrétaire général Jean-François Serres
Secrétaire Marie-Agnès Lerolle
Trésorier Philippe Le Bitoux
Affiliation internationale Fédération Internationale des petits frères des Pauvres
Site web www.petitsfreres.asso.fr

Les petits frères des Pauvres forment une association à but humanitaire qui accompagne, dans une relation fraternelle, des personnes - en priorité de plus de 50 ans - souffrant de solitude, de pauvreté, d'exclusion, de maladies graves. Le vieillissement démographique, la progression de l’isolement et de la pauvreté interrogent notre société : les personnes âgées qui souffrent de solitude, de précarité ou de perte de mobilité et d’autonomie sont de plus en plus mises à l’écart. Elles deviennent « invisibles », se replient sur elles-mêmes, perdent accès à leurs droits, à la parole et, finalement, leur dignité leur est déniée ainsi que leur citoyenneté.[réf. nécessaire] Le défi des petits frères des Pauvres est d’aller vers ces personnes.

Action[modifier | modifier le code]

Depuis l’élan donné en 1946 par Armand Marquiset, l’action des petits frères des Pauvres s’inspire partout où elle est vécue de valeurs fondamentales :

  • la valeur unique et irremplaçable de chaque personne humaine,
  • la dignité de tout homme ou toute femme quels que soient leur origine, leur situation, leur état physique, psychique ou social,
  • la fraternité et la fidélité dans l’engagement et l’accompagnement.

L’accompagnement fraternel[modifier | modifier le code]

Les petits frères des Pauvres s’engagent à renouer, par des actions concrètes, des liens de solidarité rompus ou distendus pour les personnes de plus de 50 ans :

  • isolées, en situation de grande solitude,
  • en situation de précarité,
  • malades ou en fin de vie, à domicile, à l’hôpital ou en milieu carcéral
  • atteintes de la maladie d'Alzheimer

Pour tous, l’action des petits frères des Pauvres, c’est aussi :

  • des lieux d’hébergement transitoire ou d’habitat prolongé,
  • des lieux d’accueil et d’écoute,
  • des vacances, des courts séjours, tout au long de l’année,
  • des réveillons de Noël et de fin d’année,
  • Solitud’écoute : un numéro vert (0 800 47 47 88) pour briser la solitude des personnes isolées de plus de 50 ans.

Les petits frères des Pauvres privilégient la qualité de la relation, et sont à l’écoute des besoins de la personne. L’accompagnement reste un projet collectif, un travail d’équipe entre les bénévoles et professionnels, en collaboration avec les partenaires sociaux et médicaux. Une vie d’équipe et un engagement collectif de qualité sont essentiels.

Les petits frères des Pauvres mettent tout en œuvre pour que les personnes accompagnées puissent s’exprimer. Ils contribuent à représenter et à porter la parole de ceux qui ne sont pas en mesure de se faire entendre ou défendre.

Fondation[modifier | modifier le code]

La Fondation des petits frères des Pauvres a été créée et reconnue d'utilité publique en 1977 sous le nom de Fondation Bersabée pour le logement social. En 2004, elle a définitivement pris le nom de Fondation des petits frères des Pauvres. Elle a alors élargi son champ d'intervention, et son mode d'action, en devenant fondation abritante apte à accueillir des fondations abritées.

La Fondation des petits frères des Pauvres apporte son soutien à des actions auprès des personnes âgées ou des personnes de plus de 50 ans en situation de précarité que ce soit des projets menés par une des structures du réseau les petits frères des Pauvres ou par d'autres organismes français ou étrangers.


Elle abrite en son sein 6 fondations sous égide:

  • la Fondation Bersabée, créée en 1977 pour le logement social,
  • la Fondation Othenin-Girard,
  • la Fondation Mireille et Pierre Landrieu,
  • la Fondation UTB,
  • la Fondation Louise Roulin,
  • la Fondation Lecordier.

Quelques chiffres au 31 décembre 2012 [1][modifier | modifier le code]

  • 39 000 personnes aidées (dont 10 200 accompagnées régulièrement à l’année) - 94 % d'entre elles ont plus de 60 ans dans le cadre de l'accompagnement territorial
  • 9 650 bénévoles engagés
  • 523 salariés
  • 11 Fraternités et 25 antennes dans la France entière ainsi que 50 associations Amis des petits frères des Pauvres et groupes en développement
  • 28 maisons de vacances et établissements : hébergement prolongé, résidences sociales, hébergement transitoire de réadaptation à la vie quotidienne ou hébergement temporaire
  • 85% des ressources proviennent de la générosité du public (legs et dons), soit 36,6 millions d’euros en 2012

Le réseau international des petits frères des Pauvres[modifier | modifier le code]

À travers le monde, les petits frères des Pauvres sont implantés au Canada, aux États-Unis, en Pologne, en Espagne, en Allemagne, en Irlande et en France. Regroupé au sein de la Fédération internationale, le réseau mondial des petits frères des Pauvres lutte contre l'isolement des personnes âgées vivant en situation de précarité en Europe et en Amérique.


La dimension internationale des petits frères des Pauvres a été présente dès les débuts de l'association française puisque le fondateur Armand Marquiset a envoyé à Casablanca et à Chicago des bénévoles français pour qu'ils implantent les petits frères des Pauvres dans ces villes. Le réseau international des petits frères des Pauvres s'est développé souvent grâce à la mobilisation de bénévoles qui ont découvert l'action des petits frères des Pauvres dans un autre pays que le leur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]