Les Villes de l'espace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Villes de l'espace : vers le peuplement, l'industrialisation et la production d'énergie dans l'espace
Auteur Gerard K. O'Neill
Genre Colonisation de l'espace
Version originale
Titre original The High Frontier: Human Colonies in Space
Éditeur original William Morrow and Company
Langue originale Anglais
Pays d'origine Etats-Unis
Date de parution originale 1977
ISBN original ISBN 0688031331
Version française
Éditeur Éditions Robert Laffont
Collection Les Visages de l'Avenir
Date de parution 1978
ISBN 2-221-00062-5

Les Villes de l'espace : vers le peuplement, l'industrialisation et la production d'énergie dans l'espace (The High Frontier: Human Colonies in Space) est un livre écrit en 1976 par Gerard K. O'Neill[1], et constitue une feuille de route pour ce que les États-Unis pourraient faire dans l'espace après le programme Apollo. Il envisage de construire de grandes colonies habitées sous la forme de cylindres O'Neill, en particulier près des points de Lagrange. Ces colonies seraient construites en utilisant des matières premières tirées de la surface lunaire à l'aide d'une catapulte électromagnétique fonctionnant avec des panneaux solaires ainsi que depuis des astéroïdes, et financées par la construction de centrale solaires orbitales.

L'ouvrage s'est vu décerner le Phi Beta Kappa Award in Science 1977, un prix de littérature scientifique organisé par la société estudiantine américaine Phi Beta Kappa.

Illustrations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'édition originale paraît aux États-Unis en 1977. L'édition française paraît en 1978 chez Robert Lafont dans la collection « Les Visages de l'Avenir » : 368 pages, ISBN 2-221-00062-5.