Les Uns et les Autres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Uns et les Autres (homonymie).

Les Uns et les autres est un film de Claude Lelouch, sorti en 1981.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film retrace l’histoire de trois générations, unies par l'amour de la musique et de la danse, d'avant-guerre aux années 1980, dans quatre pays : France, Allemagne, Russie, États-Unis. Les quatre histoires se rejoignent dans la scène finale, un concert à Paris.

Famille russe : l'histoire commence en 1936 à Moscou. Tatiana (Rita Poelvoorde) danse le Boléro devant un jury qui désigne la première danseuse du Bolchoï. Boris Itovitch (Jorge Donn), un membre du jury, en tombe amoureux. Tatiana échoue mais épouse Boris. La guerre survient, tuant Boris. Leur fils, Sergei, sera un grand danseur. Certains reconnaissent en lui Rudolf Noureev.

Famille française : une violoniste aux Folies Bergère, Anne (Nicole Garcia), tombe amoureuse du nouveau pianiste de son orchestre, Simon (Robert Hossein). Ils se marient et ont un enfant. Mais Anne et Simon sont juifs, et seront déportés. Alors qu'ils sont dans un train en partance pour les camps, Simon a l'idée, lors d'un arrêt du train, de laisser le bébé sur la voie de chemin de fer, avec son nom, une adresse et de l'argent. Mais après la guerre, Anne revient seule des camps, et ne retrouve pas David. Elle passera le reste de sa vie à le chercher, se rendant régulièrement sur la voie de chemin de fer où elle l'a laissé, jusqu’à en devenir folle.

Famille allemande : à Berlin, avant la guerre, Karl Kremer (Daniel Olbrychski) joue la Sonate au clair de lune devant le Führer. Ce dernier le félicite chaudement, et lui confiera plus tard la musique des troupes d'occupation à Paris. Ce passé nazi le poursuivra malgré lui toute sa vie. Certaines scènes rappelleront la carrière de Herbert von Karajan.

Famille américaine : Jack Glenn (James Caan) dirige un orchestre de jazz et est marié à une Française, Suzanne (Géraldine Chaplin) avec qui il a deux enfants, Jason et Sarah. Pendant la guerre, il part diriger un orchestre dans l'armée pour les troupes. Certains éléments font penser à la vie de Glenn Miller.

Le film présente notamment comme particularité d'avoir les mêmes acteurs pour représenter différentes générations : par exemple Rita Poelvoorde interprète à la fois la mère de Sergei et sa fille plus tard dans l'histoire ; quant à Sergei, il est joué par Jorge Donn qui jouait également son père Boris.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Cérémonie des César 1982 :

  • Nomination au César du meilleur film
  • Nomination au César de la meilleure musique originale
  • Nomination au César du meilleur son
  • Nomination au César du meilleur montage

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Les Uns et les Autres sur l’Internet Movie Database

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b N'apparaît que dans la version longue diffusée à la télévision.