Les Trois Visages

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Trois Visages (titre original : I tre volti ) est un film italien de comédie à sketches réalisé par Michelangelo Antonioni, Mauro Bolognini et Franco Indovina, sorti en 1965.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Premier épisode : « Il provino » (Il est venu)[modifier | modifier le code]

  • Réalisation : Michelangelo Antonioni.
  • Scénario : Tullio Pinelli.
  • Distribution : Soraya, Dino De Laurentiis, Alfredo De Laurentiis, Ivano Davoli, Giorgio Sartarelli, Ralph Serpe, Piero Tosi, Ivano Davoli.

Un journaliste découvre que Soraya, l'ex-épouse du Shah d'Iran, veut devenir actrice et tente de convaincre le rédacteur en chef de son journal de le faire couvrir l'info. L'épisode comprenait également des essais de caméra, le maquillage, les coiffures et les vêtements fabriqués dans la vie réelle pour ce film de Soraya.

Deuxième épisode : « Gli amanti celebri » (Les amants célèbres)[modifier | modifier le code]

Linda (Soraya) est une femme mal mariée à Robert (Richard Harris), un écrivain, jusqu'au jour où elle retrouve son ancien amant Rodolphe (José Luis de Villalonga), qui lui suggère de divorcer pour vivre avec lui.

Troisième épisode : « Latin Lover »[modifier | modifier le code]

Mme Neville (Soraya), une riche femme d'affaires américaine, arrive à Rome pour signer un important contrat avec une multinationale. L'agence responsable de son installation dans la capitale italienne lui fournit également un accompagnateur (Alberto Sordi).

Cet épisode est considéré comme le meilleur du film.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

À noter[modifier | modifier le code]

Ce fut le premier et unique film avec la princesse Soraya. Elle est cependant apparue peu après dans le film britannique La Déesse de feu réalisé par Robert Day en (1965) où elle jouait un personnage également appelé Soraya.

Selon une Légende urbaine diffusée peu après la sortie du film, le Shah d'Iran ordonna à la police secrète, la SAVAK, de saisir tous les exemplaires du film en vue de les détruire. Deux copies auraient supposément été sauvées : une au siège de la cinémathèque nationale italienne à Rome, l'autre dans l'appartement de la princesse Soraya à Paris.

Après le tournage de ce film la Princesse Soraya rencontra le réalisateur Franco Indovina avec lequel elle vécut une histoire d'amour passionnée bien qu'il fût déjà marié à cette époque. Leur liaison prit fin brutalement le 5 mai 1972 quand Indovina mourut dans un accident d'avion près de l'aéroport de Palerme.

Liens externes[modifier | modifier le code]