Les Très Riches Heures de l'humanité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Très Riches Heures de l'humanité (en allemand, Sternstunden der Menschheit) est un livre écrit par Stefan Zweig, paru en 1927 dans sa version en langue allemande, et en 1939 dans sa version française.

La traduction française initiale, due à Alzir Hella, est parue en 1939 chez Bernard Grasset, sous le titre Les Heures étoilées de l'humanité. Le titre français actuel est apparu en 1989, à l'occasion de la publication, aux éditions Belfond, de la traduction initiale révisée et complétée par Hélène Denis.

Description[modifier | modifier le code]

L'auteur y narre douze moments à ses yeux essentiels dans l'Histoire de l'humanité (deux vignettes supplémentaires figurent dans la dernière édition). Des moments, selon lui, d'une « grande concentration dramatique porteurs de destin, où une décision capitale se condense en un seul jour, une seule heure et souvent une seule minute ».

Parmi ces événements, Zweig raconte avec ardeur la prise de Byzance par les Turcs en 1453 considérée par l'Europe entière comme une menace nouvelle et effroyable. Puis le romancier s'attarde sur la découverte du Pacifique par Vasco Núñez de Balboa en 1513, tout cela en soulignant avec précision l'épopée de cet aventurier hors du commun. Puis il décrit les conditions dans lesquelles La Marseillaise fut composée par Rouget de Lisle. Il passe ensuite en revue un moment fort de la bataille de Waterloo, commente la pose de la première ligne télégraphique sous l'océan Atlantique et narre notamment la Révolution russe de 1917.

Plan de l'ouvrage[modifier | modifier le code]

La première traduction de 1939, réalisée par Alzir Hella, ne comprenait pas la Préface de Stefan Zweig, ni les textes « Le Premier Mot qui traversa l’océan », « La Fuite vers Dieu » et « Le Wagon plombé », dont la traduction est due à Hélène Denis.

  • Préface de Stefan Zweig (trad. par Hélène Denis)
  1. La Prise de Byzance : 29 mai 1453 (Die Eroberung von Byzanz)
    • Subdivisions du texte : Perception du danger ; La messe de réconciliation ; La guerre commence ; Murs et canons ; Dernier espoir ; Une flotte qui franchit une montagne ; Europe, au secours ! ; Avant l’attaque finale ; Dernière messe à Hagia Sophia ; Kerkaporta, la porte oubliée ; La croix tombe.
  2. La Fuite dans l'immortalité : La découverte de l’océan Pacifique : 25 septembre 1513 (Flucht in die Unsterblichkeit)
    • Subdivisions du texte : On équipe un navire ; Un homme dans une caisse ; Ascension dangereuse ; La fuite dans l’immortalité ; Un moment inoubliable ; De l’or et des perles ; Il est rare que les dieux... ; La mort du conquistador.
  3. La Résurrection de Georges-Frédéric Haendel : 21 août 1741 (Georg Friedrich Händels Auferstehung)
    • Texte non subdivisé.
  4. Le Génie d'une nuit : La Marseillaise, 25 avril 1792 (Das Genie einer Nacht)
    • Texte non subdivisé.
  5. La Minute mondiale de Waterloo : Napoléon, 18 juin 1815 (Die Weltminute von Waterloo)
    • Subdivisions du texte : Grouchy ; La nuit du Caillou ; Le matin de Waterloo ; La faute de Grouchy ; Un instant qui compte dans l’histoire du monde ; L’après-midi de Waterloo ; Le dénouement ; Retour à la vie ordinaire.
  6. L'Élégie de Marienbad : Goethe, entre Karlsbad et Weimar : 5 septembre 1823 (Die Marienbader Elegie)
    • Texte non subdivisé.
  7. La Découverte de l'Eldorado : J.A. Suter, Californie, janvier 1848 (Die Entdeckung Eldorados)
    • Subdivisions du texte : En marche vers la Californie ; La Nouvelle Helvétie ; Coup de pioche malencontreux ; La ruée ; Le procès ; La fin.
  8. Instant historique : Dostoïevski, Saint-Pétersbourg, place Semenov, 22 décembre 1849 (Heroischer Augenblick)
    • Texte non subdivisé, entièrement versifié.
  9. Le Premier Mot qui traversa l’océan : Cyrus W. Field, 28 juillet 1858 (Das erste Wort über den Ozean) (trad. par Hélène Denis)
    • Subdivisions du texte : Le nouveau rythme ; Les préparatifs ; Premier départ ; Mésaventures ; Nouvelles mésaventures ; Le troisième voyage ; Hosanna ! ; Qu’on le crucifie ! ; Six années de silence.
  10. La Fuite vers Dieu : Épilogue au drame inachevé de Léon Tolstoï « La lumière luit dans les ténèbres », fin octobre 1910 (Die Flucht zu Gott) (trad. par Hélène Denis)
    • Subdivisions du texte : Préface ; Personnages de l’épilogue ; Scène I ; Scène II ; Scène III.
  11. La Lutte pour le pôle Sud : Capitaine Scott, 90° de latitude sud : 16 janvier 1912 (Der Kampf um den Südpol)
    • Subdivisions du texte : Scott ; « Universitas antarctica » ; En route pour le Pôle ; Le pôle Sud ; Seize janvier 1912 ; La débâcle ; Les lettres du moribond ; La réponse.
  12. Le Wagon plombé : Lénine, 9 avril 1917 (Der versiegelte Zug) (trad. par Hélène Denis)
    • Subdivisions du texte : L’homme qui habite chez le cordonnier ; Accomplissement ; ... et déception ; Traverser l’Allemagne : oui ou non ? ; Le pacte ; Le train au wagon plombé ; Le projectile atteint son but

Certaines éditions allemandes et britanniques comportent en outre deux textes initialement parus au Royaume-Uni en 1940 et traitant, pour l'un de Cicéron, pour l'autre de Woodrow Wilson.

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

Édition initiale de 1939
Réédition revue et complétée de 1989
Édition au format de poche (basée sur l'édition de 1989)