Les Très Riches Heures de l'humanité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Très Riches Heures de l'humanité (en allemand, Sternstunden der Menschheit) est un livre écrit par Stefan Zweig, paru en 1939.

L'auteur y narre douze moments à ses yeux essentiels dans l'Histoire de l'humanité (deux vignettes supplémentaires figurent dans la dernière édition). Des moments, selon lui, d'une « grande concentration dramatique porteurs de destin, où une décision capitale se condense en un seul jour, une seule heure et souvent une seule minute ».

Parmi ces événements, Zweig raconte avec ardeur la prise de Byzance par les Turcs en 1453 considérée par l'Europe entière comme une menace nouvelle et effroyable. Puis le romancier s'attarde sur la découverte du Pacifique par Vasco Núñez de Balboa en 1513, tout cela en soulignant avec précision l'épopée de cet aventurier hors du commun. Puis il décrit les conditions dans lesquelles La Marseillaise fut composée par Rouget de Lisle. Il passe ensuite en revue un moment fort de la bataille de Waterloo, commente la pose de la première ligne télégraphique sous l'océan Atlantique et narre notamment la Révolution russe de 1917.