Les Thesmophories

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Thesmophories (en grec ancien Θεσμοφοριάζουσαι / Thesmophoriázousai, littéralement « Celles qui célèbrent le festival de Thesmophoria » est une comédie grecque antique d'Aristophane, écrite vers -411.

Les thesmophories étaient une fête en l'honneur de Déméter et de sa fille Koré, qui se déroulaient sur trois jours au moment de pyanepsion, c'est-à-dire en octobre. Ces festivités ne se déroulaient qu'entre femmes mariées athéniennes de condition légitime.

Argument[modifier | modifier le code]

Furieuses contre Euripide qui a installé des soupçons à l'égard de toutes les femmes, les Athéniennes projettent de concerter leur vengeance pendant la fête des Thesmophories. Inquiet pour sa vie, Euripide envoie un de ses parents déguisé en femme pour espionner les comploteuses. Mais celui-ci se fait rapidement découvrir par ses réflexions misogynes et son ignorance des rites. Arrêté et enchaîné, il est délivré par Euripide qui abuse de la naïveté de l'archer scythe préposé à sa garde.

Cette pièce d'Aristophane reprend certains stéréotypes présents dans d'autres pièces: l'ivrognerie attribuée aux femmes (l'une d'elles a déguisé une outre de vin en bébé), la misogynie attribuée à Euripide, les parodies de la tragédie euripidienne, le « monde à l'envers » où les femmes exerceraient le pouvoir politique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :