Les Subversifs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Subversifs (titre original : I Sovversivi) est un film italien réalisé par Paolo Taviani et Vittorio Taviani en 1967.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Rome, août 1964 - À l’occasion des obsèques de Palmiro Togliatti, l’un des membres fondateurs du Parti communiste italien, un jeune diplômé de philosophie, un réalisateur de télévision, une homosexuelle et un exilé vénézuélien révisent leur engagement politique en mettant leurs actes en phase avec leur idéal militant.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre : Les Subversifs
  • Titre original : I Sovversivi
  • Réalisation : Paolo Taviani et Vittorio Taviani
  • Sujet et scénario : Paolo et Vittorio Taviani
  • Photographie : Gianni Narzisi, Giuseppe Ruzzolini
  • Décors : Luciano Pinelli
  • Costumes : Lina Nerli Taviani
  • Montage : Franco Taviani
  • Musique : Giovanni Fusco
  • Production : Giuliani G. De Negri pour Ager Film
  • Durée : 110 min
  • Sortie : Septembre 1967 en Drapeau de l'Italie Italie
  • Présenté dans le cadre de la Mostra de Venise 1967
  • Pays d'origine : Drapeau de l'Italie Italie

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Au milieu du film, un protagoniste est au cinéma. Le film projeté est Pierrot le fou.
  • Avant de tourner Les Subversifs, les frères Taviani collaborèrent à un film collectif (avec, notamment, Francesco Maselli, Valerio Zurlini, Carlo Lizzani, Nanni Loy, Pasolini etc.) sur les funérailles du secrétaire général du P.C.I. (Parti communiste italien). Ce documentaire "commémoratif à outrance" (selon les mots de Paolo Taviani) servit pourtant : dans les "chutes" du montage, les cinéastes italiens trouvèrent les meilleures prises et les insèrèrent dans le film. La plupart des spectateurs ne perçurent pas la différence d'origine des scènes. Pour Vittorio Taviani "grâce à l'insertion de ces plans authentiques, de ce grand débordement d'un million de communistes derrière le cercueil de Togliatti, nous avons réussi à faire un film de masse avec peu d'argent..." (entretien avec Jean A. Gili : Paolo et Vittorio Taviani, Institut Lumière/Actes Sud, 1993)
  • Le film oscille entre drame et comédie avec beaucoup de bonheur ; Paolo Taviani s'explique : "À travers l'ironie, nous avons cherché à "refroidir" une matière chaude, viscérale...Le détachement était nécessaire pour ne pas être submergé...(...)"

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Les Subversifs sur l’Internet Movie Database