Les Saphirs (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Saphirs.

Les Saphirs

Titre original The Sapphires
Réalisation Wayne Blair
Scénario Keith Thompson
Tony Briggs d'après sa pièce de théâtre The Sapphires
Acteurs principaux

Chris O'Dowd
Deborah Mailman
Jessica Mauboy
Shari Sebbens
Miranda Tapsell

Sociétés de production Goalpost Pictures
Pays d’origine Drapeau de l'Australie Australie
Genre Comédie dramatique, Musical
Sortie 2012

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Saphirs (The Sapphires) est une comédie dramatique musicale australienne de Wayne Blair (en) sortie en 2012.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1968, en Australie, trois sœurs aborigènes : Gail, Julie, Cynthia et leur cousine Kay, sont découvertes par Dave, un musicien irlandais au caractère bien trempé, amateur de whisky et de soul music. Dave remanie le répertoire du groupe, rebaptisé « The Sapphires ». Le groupe, et Dave devenu leur imprésario, se rend à une audition où les quatre filles sont engagées pour divertir les troupes américaines en guerre au Viêt Nam. On apprend que Kay est une métisse à la peau claire, enlevée alors qu'elle était enfant par l'administration australienne pour être élevée comme une blanche, une pratique massivement pratiquée jusqu'en 1969 environ. Par là, le film dénonce le phénomène des « générations volées ». Dave organise une tournée dans les zones de guerre du Sud-Vietnam. Dans le delta du Mékong où elles chantent pour les marines, les filles déchainent les foules, esquivent les balles et tombent amoureuses.

Production[modifier | modifier le code]

Les Saphirs est réalisé par Wayne Blair natif d'Australie, et ayant des racines aborigènes. Ce projet a d'ailleurs une force toute particulière pour lui, sa grand-mère morte en 1966 ayant connu la ségrégation que subissait la communauté aborigène jusqu’à tout récemment. Raconter cette histoire de jeunes filles aborigènes devenant des chanteuses célèbres était donc très important pour lui, comme il le souligne : « La musique soul est un élément essentiel du film. Ma famille a grandi bercée par les voix d’Aretha Franklin, de Marvin Gaye, de Sly and the Family Stone. La force de cette musique est qu’elle s'adresse à toutes les classes, tous les milieux. Elle est contagieuse et reste ancrée en vous ».

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur AlloDoublage[1]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de doublage V. F. du film sur AlloDoublage, consulté le 8 août 2012