Les Saisons (Tchaïkovski)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Saisons.
Les Saisons
Op. 37a
Времена года
Musique Piotr Ilitch Tchaïkovski
Durée approximative env. 40 min
Dates de composition 1875-1876

Les Saisons (Времена года en russe), op. 37a, sont une suite de morceaux pour piano composés par Piotr Ilitch Tchaïkovski entre novembre 1875 et mai 1876.

Structure[modifier | modifier le code]

  1. Janvier - Au coin du feu (Январь - У камелька)
  2. Février - Le Carnaval (Февраль - Масленица)
  3. Mars - Chant de l'alouette (Март - Песнь жаворонка)
  4. Avril - Perce-neige (Апрель - Подснежник)
  5. Mai - Les Nuits de mai (Май - Белые ночи)
  6. Juin - Barcarolle (Июнь - Баркаролла)
  7. Juillet - Chant du faucheur (Июль - Песнь косаря)
  8. Août - La Moisson (Август - Жатва)
  9. Septembre - La Chasse (Сентябрь - Охота)
  10. Octobre - Chant d'automne (Октябрь - Осенняя песня)
  11. Novembre - Troïka (Ноябрь - На тройке)
  12. Décembre - Noël (Декабрь - Святки)


L'exécution des Saisons dure approximativement 40 minutes.

Genèse[modifier | modifier le code]

Tchaïkovski composa Les Saisons de décembre 1875 à novembre 1876 à la demande de Nikolaï Matveïevitch Bernard, l'éditeur duNouvelliste, un magazine musical mensuel de Saint-Pétersbourg. Ce magazine publiait des partitions en supplément et deux morceaux de Tchaïkovski avaient déjà été publiés en 1873. On lui demanda de composer un morceau chaque mois pour le magazine. Selon les mémoires de Nikolaï Kachkine, Tchaïkovski trouvait la tâche simple et insignifiante et demandait à son domestique de la lui rappeler au début de chaque mois. Tchaïkovski se réjouissait sans aucun doute d'une telle commission, qui apportait un supplément à son salaire de Professeur d'Harmonie au Conservatoire de Moscou et au revenu qu'il tirait de ses compositions et de ses activités de critique musical pour leRousski Vedemosti.

Épigraphes poétiques[modifier | modifier le code]

Chaque morceau est accompagné d'une épigraphe poétique en russe (ils furent tous choisis par Nikolaï Bernard). Ci-dessous les traductions des épigraphes.

1. Janvier - Au coin du feu

Janvier

Ce lieu de douceur et de paix,
La nuit l'a vêtu de pénombre ;
Le feu s'éteint dans la cheminée,
La chandelle charbonne.

Alexandre Pouchkine


2. Février - Le Carnaval

Février

Bientôt du fringant carnaval,
Le grand banquet va commencer.

Piotr Viazemski

3. Mars - Chant de l'alouette

Mars

Les champs sont miroitants de fleurs,
Des vagues de clarté déferlent dans le ciel,
Le chant des alouettes printanières
Dans le gouffre d'azur se répand.

Apollon Maïkov

4. Avril - Perce-neige

Avril

Tout bleu, tout pur, le perce-neige.
Autour, finement ajourée, la dernière neige.
Dernières larmes sur les peines passées
Et premiers rêves d'une autre félicité.

Apollon Maïkov

5. Mai - Les Nuits de mai

Mai

Quelle nuit !
Partout quelle tendresse !
Sois remercié, cher pays boréal !
Du royaume des glaces,
Des bourrasques, des neiges,
Si frais, si pur, ton mois de mai s'envole.

Afanassi Fet

6. Juin - Barcarolle

Juin

Nous rejoignons la côte
Où les ondes calineront nos pieds.
Les étoiles, par une tristesse secrète,
Brillent sur nous.

Alexeï Pletcheiev

7. Juillet - Chant du faucheur

Juillet

Épaule, détends-toi,
Prends ton élan, ô bras !
Souffle-moi au visage,
Toi, le vent du midi !

Alexeï Koltsov

8. Août - La Moisson

Août

Par familles entières
On mène la moisson,
Fauchant à la racine
Les grands épis de seigle !
En meules bien épaisses,
On rassemble les gerbes
Toute la nuit grince
Le refrain des charrettes.

— Alexeï Koltsov

9. Septembre - La Chasse

Septembre

C'est l'heure !
Les trompes sonnent !
Les piqueurs en habit de chasse dès l'aube sont à cheval ;
Les lévriers en laisse sautent.

— Alexandre Pouchkine

10. Octobre - Chant d'automne

Octobre

C'est l'automne, notre pauvre jardin s'effeuille,
Les feuilles jaunies volent dans le vent…

Alexis Konstantinovitch Tolstoï

11. Novembre - Troïka

Novembre

Ne contemple pas la route tristement,
Ne te hâte point de suivre la troïka.
La mélancolie dans ton cœur tapie,
Impose-lui le silence à jamais.

Nikolaï Nekrassov

12. Décembre - Noël

Décembre

La veille de Noël, des jeunes filles lisaient l'avenir :
Elles retiraient leurs souliers et les jetaient dehors.

Vassili Joukovski

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]