Les Sabots (Maupassant)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Sabots.
Les Sabots
Publication
Auteur Guy de Maupassant
Langue français
Parution Drapeau : France 21 janvier 1883
dans Gil Blas
Recueil Contes de la bécasse
Nouvelle précédente/suivante
Précédent Farce normande La Rempailleuse Suivant

Les Sabots est une nouvelle de Guy de Maupassant, parue en 1883.

Historique[modifier | modifier le code]

Les Sabots est initialement publiée dans la revue Gil Blas du 21 janvier 1883, sous le pseudonyme Maufrigneuse, puis dans le recueil Contes de la bécasse en 1883[1]. La nouvelle est dédiée à Léon Fontaine, un des plus ancien ami de Guy de Maupassant.

Résumé[modifier | modifier le code]

À la fin de la messe, le vieux curé fit des publications: "M. Césaire Omont voudrait bien trouver une jeune fille honnête comme servante". De retour chez eux, les Malandain discutent de l'annonce. Le père dit "on devrait peut-être envoyer Adélaïde!", c'est leur fille, elle a vingt et un ans, n'est pas très maline et surtout très naïve. Le soir même, après le repas, la mère et Adélaïde se rendirent chez M. Césaire Omont et ils tombèrent d'accord et elle commença le travail le lendemain.

Elle arriva chez son maître et tout de suite, il lui dit qu'il est hors de question qu'ils "mêlent leurs sabots", elle prépara le dîner, il l'obligea a manger avec lui, idem pour le souper. Le soir il fallait qu'elle couche dans son lit car il n'aimait pas dormir tout seul, il a cinquante cinq ans.

Six mois plus tard, comme elle allait voir ses parents un dimanche, son père l'examina curieusement, elle avait été "mélée" . Elle était enceinte de M. Césaire Omont et le dimanche suivant, le vieux curé publiait les bans de M. Onufre- Césaire Omont avec Céleste-Adélaïde Malandain.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Volume Maupassant, contes et nouvelles, page 1504, Bibliothèque de la Pléiade

Éditions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :