Les sœurs Parker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Les Sœurs Parker)
Aller à : navigation, rechercher
Les sœurs Parker
Personnage de fiction apparaissant dans
la série de romans policiers :
Une enquête des sœurs Parker
.

Nom original The Dana Girls
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sexe Féminin
Activité(s) Détectives amateurs
Caractéristique(s) Orphelines
Adresse Rockville, États-Unis
Famille
  • Dick Parker (oncle)
  • Harriet Parker (tante)
Entourage
  • Cora (la bonne)
  • Ken Scott (ami étudiant)
  • Chris Barton (ami étudiant)
  • Evelyn Starr (élève de Starhust et amie)
  • Doris Harland (élève de Starhust et amie)
Ennemi(s)
  • Laetitia Barclay, dite "Letty"
  • Ida Mason

Créé par Caroline Quine
Première apparition 1934 (États-Unis)
1966 (France)
Dernière apparition 1979 (États-Unis)
1987 (France)
Éditeur(s) Grosset & Dunlap (États-Unis)
ODEJ puis Hachette (France)

Les sœurs Parker (nom original : The Dana Girls) sont les héroïnes d'une série américaine de trente-quatre romans pour la jeunesse intitulée Une enquête des sœurs Parker (The Dana Girls Mystery Stories), écrits entre 1934 et 1979 par Caroline Quine (Carolyn Keene en VO), nom de plume collectif de plusieurs écrivains travaillant pour la Stratemeyer Syndicate, une société écrivant des livres à la demande.

En France, trente romans de la série ont été publiés : de 1960 à 1963 par les éditions ODEJ dans la collection J (six titres), puis de 1966 à 1987 par Hachette dans la collection Bibliothèque verte (trente titres). Quelques titres sont également parus dans la collection Bibliothèque de la jeunesse chez Hachette. La série n'est plus éditée en France depuis 1987.

L'auteur de la série[modifier | modifier le code]

La créatrice de la série est Harriet Adams (1892-1982)[1], la fille d'Edward Stratemeyer, patron de la compagnie Stratemeyer Syndicate, lequel avait déjà inventé la série Alice (Nancy Drew en VO). Harriet Adams choisit d'utiliser le même nom d'auteur que pour la série Alice : Caroline Quine (Carolyn keene en VO). C'est en fait un nom de plume collectif de divers auteurs. Les écrivains embauchés par la Stratemeyer Syndicate pour la rédaction des romans étaient liés par contrat à renoncer à tous droits sur leur travail et à garder secrètes leur collaboration et leur identité.

Dans les années 1980, à l'occasion d'un procès et grâce à la pression des fans américains qui cherchaient depuis longtemps à percer « le mystère Carolyn Keene », la véritable identité des auteurs est révélée : c'est d'abord Leslie McFarlane (1902-1977) qui écrit les quatre premiers volumes des Sœurs Parker de 1934 à 1935. Quand il commence la rédaction du premier titre, Leslie McFarlane est déjà l'auteur exclusif, depuis 1927, de la célèbre série pour garçons Les Frères Hardy (The Hardy Boys en VO). Peu inspiré par les personnages des sœurs Parker, Leslie McFarlane en abandonne l'écriture après le quatrième volume. Il sera remplacé par Mildred Wirt Benson (1905–2002), la première rédactrice de la série Alice. Elle écrira onze titres. Puis Harriet Adams elle-même prendra la relève.

Une enquête des sœurs Parker est considérée comme une version féminisée de la série pour garçons Les Frères Hardy, publiée aux États-Unis de 1927 à 1979, et en France à partir de 1959.

Le thème de la série[modifier | modifier le code]

La blonde Ann Parker (Louise Dana en VO) et sa brune sœur Liz (Jean en VO), âgées respectivement de seize et dix-sept ans, sont pensionnaires à Starhurst (Starhurst Academy en VO), un collège[2] huppé pour jeunes filles. Orphelines depuis leur plus jeune âge, elles ont été recueillies par leur oncle célibataire, Dick Parker, un capitaine au long cours, et par leur tante, Harriet Parker, sœur du capitaine, également célibataire. Elles vivent désormais chez eux, à Rockville (Oak Falls en VO), en compagnie de Cora, la bonne, jeune femme gentille mais très maladroite.

La vie au collège Starhust s'avère mouvementée pour Ann et Liz : elles font en effet face à toutes sortes de mystères, que ce soit au sein de leur pensionnat, au cours de leurs voyages ou durant les vacances scolaires. Malgré les manigances de la riche et perfide élève Laetitia Barclay (Lettie Briggs en VO) qui, jalouse des sœurs, ne cesse de leur mettre des bâtons dans les roues, Ann et Liz, intelligentes et espiègles, viennent toujours à bout de leurs enquêtes.

Commentaires[modifier | modifier le code]

Quand paraît cette nouvelle série aux États-Unis, en 1934, elle rencontre un succès honorable mais sans comparaison avec celui d'une autre série créée par la même société d'édition quatre auparavant : Alice. Malgré la présence d'une bonne dose d'humour lié au personnage de Letty Barclay, peu de titres seront écrits (le dernier volume est publié en 1979).

Trois explications ont été avancées par les critiques américains d'œuvres pour la jeunesse pour expliquer pourquoi Une enquête des sœurs Parker n'a pas rencontré le succès escompté : la première, est que les auteurs, Leslie McFarlane et Mildred Wirt Benson, n'étaient pas enthousiasmés par le thème et par conséquent, étaient très peu inspirés (Leslie McFarlane était depuis 1929, le rédacteur de la série à succès Les Frères Hardy, tandis que Mildred Wirt Benson écrivait les volumes de la série Alice). « Je n'ai jamais ressenti les mêmes affinités avec les sœurs Parker qu’avec Alice Roy. », expliquait Mildred Benson[3]. Quant à Leslie Mcfarlane, que la société Stratemeyer Syndicate suppliait de poursuivre la rédaction, proposant même d'augmenter son salaire, il disait : « La famine est préférable. »[4] La deuxième explication alléguée est que les sœurs Parker évoluent dans le cadre d'un pensionnat, un genre moins passionnant, déjà en désuétude dans les années trente, quand paraît la série. Enfin, la série aurait souffert de la compétition inégale avec la série Alice[5].

L'entourage des sœurs Parker[modifier | modifier le code]

  • Laetitia Barclay (Lettie Briggs en VO), surnommée « Letty », est la riche et méchante camarade de pensionnat des sœurs Parker. Jalouse de la popularité et de l'intelligence des deux sœurs, elle ne cesse de leur tendre des pièges afin qu'elles soient renvoyées. Plus malignes que Letty, Ann et Liz déjouent avec humour les pièges de leur chipie de camarade. Cela donne toujours lieu à des scènes et des situations très cocasses.
  • Ida Mason, amie et acolyte de Laetitia Barclay. Elle se contente de suivre Letty sans jamais prendre aucune initiative.
  • Le capitaine Dick Parker (Ned Dana en VO), l’oncle célibataire de Liz et Ann. Jovial et rondouillard, il fume la pipe. Il est capitaine au long cours à bord du transatlantique « Le Balaska ».
  • Harriet Parker, la douce tante célibataire de Liz et Ann. Elle est la sœur du capitaine Parker.
  • Cora, la jeune bonne maladroite et distraite des Parker.
  • Mme Randall, la directrice du collège de Starhust. Stricte et très à cheval sur la discipline, elle est néanmoins compréhensive et conciliante envers les sœurs Parker lorsqu'il s'agit de les aider à résoudre des énigmes qui n'entravent pas leurs études scolaires.
  • Evelyn Starr, camarade de pensionnat et amie des sœurs Parker. Le collège appartenait jadis à sa famille, aujourd'hui désargentée.
  • Doris Harland, une autre camarade de pensionnat et amie des sœurs Parker.
  • Ken Scott, étudiant et chevalier servant de Liz.
  • Chris Barton (Jim Barton en VO), étudiant et chevalier servant d'Ann.

Parution[modifier | modifier le code]

aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Le premier volume de Une enquête des sœurs Parker paraît aux États-Unis en 1934, soit quatre après la sortie du premier titre de la série Alice.

De nouveaux titres paraitront régulièrement jusqu'en 1968, avec une interruption de 1944 à 1952.

en France[modifier | modifier le code]

dans la Collection J (éditions ODEJ)[modifier | modifier le code]

De 1960 à 1963, six ans avant qu'Hachette ne publie le premier volume d'Une enquête des sœurs Parker dans la Bibliothèque verte, les éditions ODEJ éditent cinq titres de la série dans la « collection J » et un sixième et dernier titre dans la collection « Junior de poche » :

  • 1960 : Le Secret du clocher
  • 1960 Le Secret du chalet suisse
  • 1961 : Le Mystère de l’oiseau de bambou (paru chez Hachette sous le titre L’Oiseau de bambou)
  • 1962 : Le Mystère de l’anneau de jade (paru chez Hachette sous le titre L’Anneau de jade)
  • 1962 : Le Mystère de l’œil de rubis (paru chez Hachette sous le titre Le Rubis clignotant)
  • 1963 : Le Secret du trésor perdu (collection Junior de poche. Paru chez Hachette sous le titre Le Secret des boucaniers)

Les noms de l'auteur, des personnages et du titre, ainsi que la traduction, diffèrent de ceux de la Bibliothèque verte. Ainsi, les deux héroïnes Ann et Liz y sont nommées respectivement Louise et Jeanne Dana, et le nom de l'auteur est orthographié Carolyn Keene, choix plus conformes aux noms originaux.

Trois illustrateurs se sont relayés : Piero Cattaneo, David Nardini et Naro Barbato.

dans la collection Bibliothèque verte (Hachette)[modifier | modifier le code]

Hachette reprend la publication en 1966 avec le titre Les Sœurs Parker trouvent une piste qui paraît dans la célèbre collection Bibliothèque verte.

Il existe trois variantes dans l'aspect des volumes :

  • 1966 à 1980 (1re série) : le dos porte, au centre, une case avec le dessin stylisé de deux têtes superposées.
  • 1980 à 1983 (2e série) : le dos porte, au centre, une case avec une illustration qui résume l'intrigue.
  • 1984 à 1987 (3e série) : le dos est strié de barres en diagonales blanches et porte, vers le haut, une case avec le dessin de deux bustes endormis au-dessus desquels figure une illustration qui résume l'intrigue.

L'unique illustrateur de la série est Philippe Daure. L'intégralité des couvertures qu'il a dessinée pour la série Une enquête des sœurs Parker est visible sur son site officiel[6].

Liste des titres parus[modifier | modifier le code]

Note : liste exhaustive chronologique avec, pour chaque volume, la date de la première édition aux États-Unis et en France (la liste suit l’ordre de parution aux États-Unis).

Année
de
parution
aux
États-Unis
Titre original
(et sa traduction littérale)
Titre français
Date
de la 1re
parution
française
Traducteur
1 1934 By the Light of the Study Lamp
(À la lumière de la lampe de bureau)
Les Sœurs Parker trouvent une piste 1966 Suzanne Pairault
2 1934 The Secret at Lone Tree Cottage
(Le Secret de la chaumière "L'Arbre solitaire")
Les Sœurs Parker et les Ravisseurs 1966 Claude Voilier
3 1934 In the Shadow of the Tower
(Dans l’ombre de la tour)
Dans l’ombre de la tour 1978 Claude Voilier
4 1935 A Three-cornered Mystery
(Un mystère à trois angles)
Le Gros Lot 1966 Suzanne Pairault
5 1936 The Secret at the Hermitage
(Le Secret de l'Ermitage)
Inédit en France Inédit en France Inédit en France
6 1937 The Circle of Footprints
(Le Cercle d'empreintes de pas)
Sur les traces de l’homme masqué 1971 Claude Voilier
7 1938 The Mystery of the Locked Room
(Le Mystère de la chambre verrouillée)
Le Secret de la chambre close 1969 Suzanne Pairault
8 1939 The Clue in the Cobweb
(L'Indice de la toile d'araignée)
La Villa du sommeil 1968 Suzanne Pairault
9 1940 The Secret at the Gatehouse
(Le Secret du pavillon de garde)
L’Affaire du pavillon bleu 1972 Suzanne Pairault
10 1941 The Mysterious Fireplace
(La Cheminée mystérieuse)
Les Disparus de Fort-Cherokee 1967 Suzanne Pairault
11 1942 The Clue of the Rusty Key
(L’Énigme de la clé rouillée)
L’Énigme de la clé rouillée 1973 Claude Voilier
12 1943 The Portrait in the Sand
(Un portrait dans le sable)
Un portrait dans le sable 1969 Suzanne Pairault
13 1944 The Secret in the Old Well
(Le Secret dans le vieux puits)
La Menace dans le puits 1978 Claude Voilier
14 1952 The Clue in the Ivy
(L'Indice dans le lierre)
Le Secret du clocher 1974 (Hachette)
1960 (ODEJ)
Claude Voilier
15 1953 The Secret of the Jade Ring
(Le Secret de la bague de jade)
L’Anneau de jade (Hachette)
Le Mystère de l’anneau de jade (ODEJ)
1977 (Hachette)
1962 (ODEJ)
Claude Voilier
16 1954 Mystery at the Crossroad
(Mystère à la croisée des chemins)
L’Inconnu du carrefour 1970 Claude Voilier
17 1955 The Ghost in the Gallery
(Le Fantôme du balcon)
Le Fantôme du troisième balcon 1968 Claude Voilier
18 1956 The Clue of the Black Flower
(L’Énigme de l'orchidée noire)
L’Orchidée noire 1967 Suzanne Pairault
19 1957 The Winking Ruby Mystery
(Le Mystère du rubis clignotant)
Le Rubis clignotant (Hachette)
Le Mystère de l’œil de rubis (ODEJ)
1977 (Hachette)
1962 (ODEJ)
Claude Voilier
20 1958 The Secret of the Swiss Chalet
(Le Secret du chalet suisse)
Le Secret du chalet suisse 1974 (Hachette)
1960 (ODEJ)
Claude Voilier
21 1959 The Haunted Lagoon
(Le Lagon hanté)
Le Secret des boucaniers (Hachette)
Le Secret du trésor perdu (ODEJ)
1972 (Hachette)
1963 (ODEJ)
Claude Voilier
22 1960 The Mystery of the Bamboo Bird
(Le Mysère de l'oiseau de bambou)
L’Oiseau de bambou (Hachette)
Le Mystère de l'oiseau de bambou (ODEJ)
1976 (Hachette)
1961 (ODEJ)
Claude Voilier
23 1961 The Sierra Gold Mystery
(Le Mystère de la Sierra Gold)
La Double Énigme de la Sierra 1975 Claude Voilier
24 1963 The Secret of the Lost Lake
(Le Secret du lac disparu)
La Sorcière du lac perdu 1971 Suzanne Pairault
25 1963 The Mystery of the Stone Tiger
(Le Mystère du tigre de pierre)
Le Tigre de pierre 1976 Claude Voilier
26 1964 The Riddle of the Frozen Fountain
(L’Énigme de la fontaine geléé)
Les Patineurs de la nuit 1972 Suzanne Pairault
27 1965 The Secret of the Silver Dolphin
(Le Secret du dauphin d’argent)
Le Dauphin d’argent 1970 Claude Voilier
28 1966 Mystery of the Wax Queen
(Le Mystère de la reine de cire)
L’Impératrice de cire 1979 Claude Voilier
29 1967 The Secret of the Ministrel’s Guitar
(Le Secret de la guitare du ménestrel)
La Guitare ensorcelée 1973 Claude Voilier
30 1968 The Phantom Surfer
(Le Surfer fantômel)
Le Beau Garçon du Pacifique 1975 Claude Voilier
31 1976 The Curious Coronation
(Le Curieux Couronnement)
Inédit en France Inédit en France Inédit en France
32 1977 The Hundred-Year Mystery[7]
(Le Mystère de cent ans)
Inédit en France[7] Inédit en France[7] Inédit en France[7]
33 1978 Mountain-Peak Mystery
(Le Mystère de la montagne au sommet pointu)
Le Volcan endormi 1980 Claude Voilier
34 1979 The Witch’s Omen
(Le Présage de la sorcière)
Inédit en France Inédit en France Inédit en France

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir page 162 du livre en langue anglaise de Melanie Rehak : Girl Sleuth : Nancy Drew and the Women Who Created Her ; éditeur : Harvest ; 314 pages ; 2006 ; (ISBN 0-15-603056-X)
  2. Dans les pays anglo-saxons, le terme "collège" désigne un établissement d'enseignement qui peut être un pensionnat, une université ou un lycée. [1]
  3. [Extrait à la page 44 du livre de Ilana Nash : American Sweethearts: Teenage girls in twentieth-century popular culture. Indiana University Press ; 2006 ; ISBN 0-253-21802-0].
  4. [Extrait à la page 125 du livre de Marilyn S. Greenwald : The Secret of the Hardy Boys; Ohio University Press; ISBN 0-8214-1547-6.]
  5. [Extrait à la page 35 du livre de Anne Scott Macleod : American Childhood : Essays on Children's Literature of the Nineteenth and Twentieth Centuries ; University of Georgia Press ; 1995 ; ISBN 0-8203-1803-5].
  6. Couvertures de la série "Une enquête des sœurs Parker" dessinées par Philippe Daure
  7. a, b, c et d Inédit en France mais annoncé via une publicité figurant sur la dernière page du volume Le Volcan endormi sous le titre L'Héritage des Vikings

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Ouvrages
  • Histoire du polar jeunesse : Romans et bandes dessinées de Raymond Perrin (pages 36 et 37). Éditeur : L'Harmattan (25 janvier 2011); Broché ; 254 pages. (ISBN 2296541569) ; (ISBN 978-2296541566). À lire en ligne : [2].
  • Armelle Leroy, Le Club des Cinq, Fantômette, Oui-Oui et les autres : Les grandes séries des Bibliothèques Rose et Verte, Hors Collection,‎ 2005, 110 p. (ISBN 2258067537)
  • André-François Ruaud et Xavier Mauméjean, Le Dico des héros, Éditions Les Moutons électriques / Bibliothèque rouge, janvier 2009.[3]
  • (en) Melanie Rehak : Girl Sleuth : Nancy Drew and the Women Who Created Her ; éditeur : Harvest ; 314 pages ; 2006 ; (ISBN 0-15-603056-X)

Liens externes[modifier | modifier le code]