Les Revenants (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Revenants.

Les Revenants

Réalisation Robin Campillo
Scénario Robin Campillo
Brigitte Tijou
Acteurs principaux
Sociétés de production Haut et court
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre fantastique
Sortie 2004
Durée 105 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Revenants est un film fantastique français écrit et réalisé par Robin Campillo, sorti en 2004.

Le film a été sélectionné pour la 61e Mostra de Venise. Il est à l'origine d'une adaptation en série télévisée, dont la première saison a été diffusée en 2012 sur Canal+.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un jour, les morts sortent des cimetières. Ils reviennent, intacts, par millions, parmi les vivants, partout dans le monde. Dans la ville française où se déroule le film, ils sont plusieurs milliers : enfant, époux, femme du maire…

Logistique de l'accueil de ces nouveaux venus, difficultés de leur réinsertion professionnelle et familiale, troubles devant l'étrangeté de ces « personnes revenues », selon le vocable officiel : loin de tout traitement gore, aux antipodes d'un film de zombies ou de morts-vivants classique, le film joue sur un climat d'inquiétude diffuse.

A priori semblables aux vivants « ordinaires », les revenants s'en distinguent par des différences qui apparaissent graduellement : leur température corporelle est plus basse de quatre à cinq degrés, permettant aux pouvoirs publics de les surveiller par des caméras thermiques aériennes, et ils sont plus lents.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Lors de l'interview sur ce film[1], son premier comme réalisateur, Robin Campillo indique que ses références « vont des classiques de Romero à L'Invasion des profanateurs de sépultures de Don Siegel, ou bien encore, pour le léger décalage du film d’anticipation, Fahrenheit 451 de Truffaut, et aussi Muriel de Resnais pour son ambiance inquiète de ville de province française pendant la guerre d’Algérie ».

Le film a été tourné en août 2003 à Tours et en région parisienne[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sélectionné pour la 61e Mostra de Venise

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Interview de Robin Campillo, DVDdrama, par Romain Le Vern.
  2. Les ressources artistiques de Cantet, CinEmotions.com, 2004.

Lien externe[modifier | modifier le code]