Les Quatre Petites Filles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Quatre Petites Filles
Auteur Pablo Picasso
Genre théâtre surréaliste
Pays d'origine Drapeau de la France France
Lieu de parution Paris
Éditeur éditions Gallimard
Collection Blanche
Date de parution 1er janvier 1968
Dessinateur Pablo Picasso
Couverture Pablo Picasso
Nombre de pages 113
ISBN 2-07-027279-6

Les Quatre Petites Filles est une pièce de théâtre en six actes de Pablo Picasso écrite dans un style surréaliste entre 1947 et 1948 au théâtre à Juan-les-Pins[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Les Quatre Petites Filles est la seconde pièce de Picasso après Le Désir attrapé par la queue qui était marquée par les dures années de l'Occupation. Cette pièce contrairement à la première sera plus laborieuse dans l'écriture du peintre dont la capacité créatrice est généralement hors du commun en termes de rapidité. Picasso mettra plusieurs mois à la compléter et s'attache à utiliser la forme du poème dramatique[1]. Si la publication du Désir s'était faite dans la collection « Métamorphoses », celle des Quatre Petites Filles se fait dans la prestigieuse collection « Blanche » du même éditeur, Gallimard. Picasso ressent alors une réelle fierté à être publié comme un écrivain à part entière alors même qu'il avait gardé cette activité dans un premier temps un peu secrète « comme s'il s'agissait d'une faute » selon les mots de Jaime Sabartés[2]. Picasso déclarera ainsi : « au fond je crois que je suis un poète qui a mal tourné » mais ne se prendra jamais pour un réel écrivain tout en se considérant toutefois plus qu'un simple peintre[2]. Cette œuvre sera cependant la dernière, Picasso ne publiant plus d'autres textes purement littéraires par la suite mais seulement des articles ou des interviews.

Personnages et livret[modifier | modifier le code]

Cette pièce, écrite dans un style largement fantastique, présente les réflexions et divagations de quatre petites filles, non nommées mais numérotées de I à IV, sur la vie, l'amour, et la mort au milieu d'un potager.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Picasso par Roland Penrose (1958), collection Champs chez Flammarion nº607 p.442-443.
  2. a et b Picasso - Propos sur l'art, par Marie-Laure Bernadac et Androula Michael, éditions Gallimard, coll. « Art et artistes », 1998, p.12-13 et notes 16 à 19 p.178, (ISBN 2-07-074698-4)