Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse (Bible)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse.
Gravure d'Albrecht Dürer représentant les Quatre cavaliers de l'Apocalypse.

Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse sont des personnages célestes et mystérieux mentionnés dans le Nouveau Testament, au sixième chapitre du livre de l'Apocalypse. Il s'agit d'un remaniement de deux visions d'un prophète de l'Ancien Testament, Zacharie[1]. Leur chevauchée inaugure le commencement de la fin du monde, car ils apparaissent lorsque l'Agneau, figure de Jésus ressuscité, ouvre les quatre premiers sceaux.

Bien qu'ils paraissent se succéder dans le temps, le dernier verset paraît suggérer que leurs chevauchées sont simultanées :

« Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l'épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre. »

Plusieurs interprétations de la signification symbolique des cavaliers ont été émises, à différentes époques.

Cavaliers et leurs montures[modifier | modifier le code]

Les cavaliers et leurs chevaux tels qu'ils sont décrits dans l'Apocalypse :

Couleur du cheval Symbolisme de la couleur Attribut Activité Symbolisme du cavalier
Blanc Pureté Porte un arc et une couronne Conquête Parole de Dieu, ou guerre de conquête
Rouge Sang versé, violence des batailles Porte une grande épée Bannit la paix Guerre (plus spécialement guerre civile)
Noir Défaut, manque Porte une balance Amène la pénurie en blé et orge, mais non pas semble-t-il en huile ni vin Famine
Verdâtre[réf. souhaitée] pâle Maladie Est dénommé la Mort, porte une faux Accompagné du Séjour des morts Mortalité par épidémie

Voici le texte de l'Apocalypse (6,1-8)[réf. incomplète] :

(1) Et ma vision se poursuivit. Lorsque l’Agneau ouvrit le premier des sept sceaux, j’entendis le premier des quatre Vivants crier comme d’une voix de tonnerre : « Viens ! » (2) Et voici qu’apparut à mes yeux un cheval blanc ; celui qui le montait tenait un arc ; on lui donna une couronne et il partit en vainqueur, et pour vaincre encore.

(3) Lorsqu’il ouvrit le deuxième sceau, j’entendis le deuxième Vivant crier ; « Viens ! » (4) Alors surgit un autre cheval, rouge-feu ; celui qui le montait, on lui donna de bannir la paix hors de la terre, et de faire que l’on s’entr’égorgeât ; on lui donna une grande épée.

(5) Lorsqu’il ouvrit le troisième sceau, j’entendis le troisième Vivant crier : « Viens ! » Et voici qu’apparut à mes yeux un cheval noir ; celui qui le montait tenait à la main une balance, (6) et j’entendis comme une voix, du milieu des quatre Vivants, qui disait : « Un litre de blé pour un denier, trois litres d’orge pour un denier ! Quant à l’huile et au vin, ne les gâche pas ! »

(7) Quand il ouvrit le quatrième sceau, j'entendis la voix du quatrième être vivant qui disait : Viens.(8) Je regardai, et voici que parut un cheval d'une couleur verdâtre. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l'accompagnait.

Alors, on leur donna pouvoir sur le quart de la terre, pour exterminer par l’épée, par la faim, par la peste, et par les fauves de la terre.

Interprétations[modifier | modifier le code]

L'ensemble de ce passage a reçu des interprétations très variées. Certains y voient des allusions précises à une série d'événements historiques donnée, le plus souvent au premier siècle[2], mais parfois à l'époque où vit celui qui produit cette interprétation[3]; d'autres à une division de l'histoire en quatre parties, soit depuis le commencement du monde[4], ou bien depuis l'avènement de Jésus-Christ; d'autres enfin à une typologie des différents fléaux qui peuvent frapper l'humanité sans qu'on ait en vue une période précise[5].

Cheval blanc (Conquête)[modifier | modifier le code]

Le cavalier blanc sur un vitrail de Saint-Denis.

Les opinions sur le premier cavalier, chevauchant le cheval blanc, sont nombreuses[6].

De nombreux auteurs anciens et modernes, catholiques, protestants ou incroyants, y ont vu le Christ (Irénée de Lyon, Victorin de Pettau, André de Césarée), ou bien la prédication évangélique triomphante (Bède le Vénérable, Albert le Grand, Ribeira, Bossuet, Bernhardt Weiss, Loisy, etc.). En effet, bien que ce premier cavalier vienne en tête d'une série de fléaux, sa couleur symbolique (leukos) est très nettement et sans ambiguïté positive; d'ailleurs il réapparaît plus tard dans l'Apocalypse (19,11) identifié clairement au « Verbe de Dieu ».

D'autres auteurs y voient l'expansion d'une puissance terrestre : soit l'Empire romain conquérant (dont plusieurs auteurs du Moyen Âge, puis protestants), ou bien l'Empire parthe envahissant l'Empire romain, puisque la frontière de l'Euphrate entre ces deux empires est évoquée à deux reprises dans l'Apocalypse, et que les Parthes étaient toujours représentés comme des archers à cheval.

Cheval rouge (Guerre)[modifier | modifier le code]

(3) Quand l'Agneau ouvrit le deuxième sceau, j'entendis le deuxième être vivant dire:

---Viens!

(4) Un autre cheval sortit: il était rouge feu. Son cavalier reçut le pouvoir de bannir la paix de la terre pour que les hommes s'entretuent, et une grande épée lui fut donnée.[7]

Le deuxième cavalier représente la guerre[8], et la couleur de sa monture, le rouge (πυρρός, de πῦρ, feu), le sang versé sur le champ de bataille. Il porte également une épée qui représente l'affrontement et le combat. Comme il est précisé qu'on s'égorge les uns les autres (grec allèlous), il est possible qu'il soit fait allusion ici plus spécialement aux guerres civiles, par opposition aux guerres de conquête qui seraient représentées par le premier cavalier[9].

Cheval noir (Famine)[modifier | modifier le code]

Le troisième cavalier, dont le cheval est noir paraît représenter la disette. Il porte une balance qui signifie l'évaluation et donc le prix atteint par les denrées les plus caractéristiques du monde méditerranéen antique: céréales, huile et vin. Les céréales atteignent un prix exorbitant, un denier correspondant au salaire journalier d'un ouvrier antique. Quant à l'huile et au vin, il est demandé au cavalier de les épargner, c'est-à-dire, d'après le verbe grec utilisé (adikein), de ne pas leur causer de tort, de ne pas s'en prendre à eux[10].

Cheval vert[réf. souhaitée] (Mort)[modifier | modifier le code]

Quatre cavaliers de l'Apocalypse, par Viktor Vasnetsov (1887).

Le quatrième cavalier (dont le cheval a une couleur sinistre, difficile à identifier précisément, et à mettre en lien avec la notion de « pestilence »). La couleur de sa monture évoque la peur, la maladie, la décomposition, et la mort. Il est accompagné ou plutôt suivi du Séjour des Morts (grec Hadès, correspondant à l'hébreu biblique Schéol).

Leur mission collective[modifier | modifier le code]

Le passage se termine par ces mots : « Alors, on leur donna pouvoir sur le quart de la terre, pour exterminer par l’épée, par la faim, par la peste, et par les fauves de la terre ». L'immense majorité des commentateurs rapporte ceci à l'ensemble des cavaliers et non pas seulement au dernier. De fait l'épée correspond au second cavalier, la faim au troisième et la peste au quatrième. Il semble en découler qu'ils exercent leur mission simultanément et non successivement. L'ajout dans ce contexte des « bêtes (grec thèria) de la terre » reste énigmatique, même s'il reprend un lieu commun des prophéties de catastrophes dans l'Ancien Testament.

Les quatre cavaliers de l'Apocalypse dans la culture[modifier | modifier le code]

Représentations médiévales[modifier | modifier le code]

Le cavalier noir dans l'Apocalypse de Bamberg (vers l'an mil).
  • Les quatre cavaliers sont représentés dans les enluminures des commentaires de l'Apocalypse appelés Beatus (du IXe au XIIe siècle) et plus généralement dans beaucoup de manuscrits enluminés de la Bible au Moyen Âge, comme l'Apocalypse de Bamberg (vers l'an 1000).
  • Ces cavaliers sont représentés à plusieurs reprises sur les tapisseries de l'Apocalypse exposées au château d'Angers (Maine-et-Loire).

Représentations modernes[modifier | modifier le code]

  • L'une des représentations les plus connues des quatre cavaliers est la gravure sur bois de Dürer reproduite en tête de cet article.
  • Le cavalier de la Mort est représenté dans une toile de Joseph Mallord William Turner, intitulée "Death on a Pale Horse" (1830)

Références contemporaines[modifier | modifier le code]

Dans le monde contemporain dominé par la culture anglo-saxonne elle-même pétrie de références à la Bible, nombreuses sont les œuvres récentes qui font référence au mythe de ces mystérieux cavaliers.

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Le roman d'Agatha Christie Le cheval pâle fait directement référence aux cavaliers, et plus particulièrement à la Mort.
  • Le roman autobiographique d'Eugenio Corti, le Cheval rouge , utilise les métaphores des chevaux rouge et livide pour décrire les deux parties de la Seconde Guerre mondiale. Le cheval rouge, qui donne son titre au livre, symbolise la guerre de 1940 à 1943 ; et le cheval livide, celle de 1943 à 1945 avec les camps et la guerre civile.
  • Les Quatre Cavaliers sont évoqués dans le livre De bons présages de Terry Pratchett et Neil Gaiman. Dans ce livre, ils sont nommés Pollution, Guerre, Famine et Mort. En effet, Pestilence a pris sa retraite anticipée suite à la découverte de la pénicilline, et est alors remplacé par Pollution.
  • Dans la série de livre de Terry Pratchett Les Annales du Disque-Monde, les quatre cavaliers sont des personnages récurrents, mais la Mort est le plus récurrent et est l'un des personnages principaux des Annales. Il y avait un cinquième cavalier, appelé Kaos, qui est parti avant qu'ils deviennent célèbres (petit clin d'œil aux Beatles)
  • Dans le roman de Monique Saint-Hélier, Le Cavalier de Paille, le titre du livre et celui de la seconde partie Le cheval jaune, font allusion au cheval pâle de la mort.
  • Dans un roman de Bob Morane de Henri Vernes aux Éditions Ananké (2007) Les Cavaliers de l'apocalypse.
  • C'est également un livre de Vicente Blasco Ibáñez, paru en 1917.
  • Dans la série d' Eli Esseriam intitulée Apocalypsis, pentalogie publiée chez les éditions Nouvel Angle (2011)[11] .
  • Dans la série de Larissa Ione intitulée Les Cavaliers de l'Apocalypse (1 - Guerre, 2 - Famine) aux Editions Milady (2014).

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

  • Dans l'univers Marvel des comics américains, le personnage éternel Apocalypse possède aussi le temps de quelques méfaits ses quatre cavaliers. « Mort » a ainsi été personnifié par Archangel, Caliban, Gambit, puis Wolverine ; « Famine » par Ahab, Autumn Rolfson et Sunfire ; « Pestilence » par Caliban, Plague et Polaris ; « Guerre » par Deathbird, Gazer, Hulk et Abraham Kieros.
  • Dans la série Chevalier Ardent, ils interviennent dans l'album Les Cavaliers de l'apocalypse.
  • Dans "Wormwood (comics)" de Ben Templesmith, les quatre cavaliers apparaissent en tant que tels. Chacun possède un surnom : Pestilence alias "Pesty", Mort alias "Monsieur M.", Guerre alias "Big G." et Famine alias "Fimfam". Ils incarnent une vision plus actuelle d'eux-mêmes et rechignent à accomplir leur mission, préférant se vautrer dans le sexe et la drogue (ainsi que les jeux vidéo pour Famine).
  • Le personnage de Busard Dans la série "The Goon" est un clin d'œil au cavalier de la mort, notamment dans son aventure dérivée de l'histoire principale, où il chevauche une monture morte.
  • Dans Drago de Burne Hogarth, ils figurent la destruction atomique planifiée par le Baron Zodiaque, un nazi fou, réfugié en Argentine.
  • Dans le numéro spécial apocalypse du 21 décembre 2012 intitulé "Dark Meat City Sentinel" de Run, (Édition ankama 619 label) nous pouvons apercevoir les Los luchadores en cavaliers.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

  • On notera aussi leur présence dans la série télévisée Highlander, sous la forme de quatre guerriers amoraux semant les tourments dont ils portent le nom. L'un des personnages de la série, Methos, n'était autre que le cavalier « Mort ».
  • Les Quatre Cavaliers sont présents dans l'épisode 21 de la deuxième saison de Charmed, dans lequel les cavaliers sont des élus du mal. Dans cet épisode le cavalier "Pestilence" est remplacée par le cavalier "Émeute".
  • Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse apparaissent à la fin de l'épisode 18 de la saison 10 des Les Simpson, Les Simpson dans la Bible (Simpson Bible Stories).
  • Dans la saison 5 de la série Supernatural, le Cavalier de la Guerre est une entité très puissante qui détient le pouvoir de manipuler les perceptions des gens pour engendrer des conflits grâce à la rotation d'un anneau. Il ne possède pas un cheval rouge, mais une Mustang de la même couleur. Le Cavalier de la Mort est, quant à lui, libéré par Lucifer à travers un grand carnage rituel dans la ville de Carthage (Missouri). Nous le reverrons dans l'épisode 21 où il remettra son anneau à Dean. Son cheval est représenté par une belle voiture ancienne de couleur pâle. Famine apparaît dans l'épisode 14 comme un vieillard à la tête d'une escouade de démons prêtée par Lucifer, son pouvoir est d'« affamer » les gens de leurs envies pour qu'ils en veuillent toujours plus (faim, soif, libido, etc.). Tout comme les autres, c'est grâce au pouvoir d'un anneau. Son cheval est une Cadillac Escalade noire. Pestilence, quant à lui, lâche des épidémies avec son anneau. Son cheval est représenté par une voiture bonne pour la casse immatriculée SIKN TRD (Sick and Tired pour Malade et Fatigué) et de couleur verdâtre.
  • Dans la saison 6, épisode 3 de la série anglaise Red Dwarf, les quatre héros affrontent les cavaliers de l'apocalypse
  • Dans l'épisode 4 de la saison 6 de la série Dexter, les cavaliers de l'apocalypse apparaissent chevauchant dans les rues de Miami, il s'agit en réalité des membres d'un corps humain cousus à différentes parties de mannequins qui montent les chevaux.
  • Dans l'épisode 8 de la saison 4 de Misfits, l'un des personnages (une nonne) fait apparaître malgré elle les cavaliers de l'apocalypse lorsqu'elle est témoin de violence.
  • Dans la série Sleepy Hollow, les 4 cavaliers de l'Apocalypse tiennent un rôle centrale dans l'intrigue.

Chanson[modifier | modifier le code]

  • Four Horsemen est une chanson du groupe britannique The Clash présente sur l'album London Calling .
  • L'un des cavaliers a été évoqué par Mylène Farmer dans son clip vidéo Pourvu qu'elles soient douces : à la fin des combats entre l'armée française et l'armée britannique, le jeune soldat anglais repense à l'un des paragraphes sur les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse, lorsque Libertine, chevauchant un destrier noir, lui tend la main.
  • Les Quatre Cavaliers sont évoqués dans la chanson The Four Horsemen de Metallica, bien que la Guerre soit remplacée par le Temps, Time (le groupe, qui est composé de quatre membres, est surnommé The Four Horsemen).
  • Les Quatre Cavaliers sont évoqués dans la chanson The Four Horsemen du groupe grec Aphrodite's child dans leur album 666 ; le quatrième cheval y est décrit comme « vert », traduction du grec chloros.
  • Sur l'album United abominations de Megadeth, le titre Blessed are the dead est dédié aux Quatre Cavaliers de l'Apocalypse.
  • Le groupe rock écossais The Bollock Brothers a sorti en 1986 un album intitulé The 4 Horsemen Of The Apocalyse. La chanson du même titre fait référence à Satan et plus précisément à la chanson Sympathy for the Devil des Rolling Stones.
  • La chanson de Johnny Cash When the man comes around commence et se termine par des citations de l'Apocalypse de Saint Jean, au début le passage du premier cavalier, et à la fin celui du dernier cavalier. La chanson elle-même évoque le jugement dernier.
  • Dans la première partie de l'album Nostradamus du groupe de heavy metal Judas Priest, plusieurs chansons font une allusion directe aux Quatre Cavaliers de l'Apocalypse : "The Four Horsemen", développée notamment par "War", "Pestilence and Plague" et "Death".
  • Dans la chanson Raelsan, du rappeur français OrelSan, ce dernier fait directement référence aux Cavaliers de l'Apocalypse en parlant de son groupe.
  • Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse apparaissent dans le storyboard de la chanson Rhinestone Eyes du groupe Gorillaz lorsque Murdoc conclut un pacte avec le Boogieman afin de kidnapper 2-D.
  • Il est aussi fait référence au dernier cavalier de l'apocalypse dans la chanson "Dark Days" du groupe de metalcore australien "Parkway Drive" ( "Behold the pale horse" ).
  • Dans "Four Horsemen" tiré de l'album "The Gospel According to the Meninblack" (1981), les Stranglers font une analogie entre les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse et quatre vaisseaux spatiaux extra-terrestres.
  • le groupe Pink Floyd est considéré une sorte d'apocalypse sonore dont les pink floyd seraient les 4 cavaliers pour le concert pompeii tourné en 1972
  • Kesha- Animal Blow
  • Lady Gaga on a white horse AMA's 2013
  • Dark horse- de Katy Perry

Groupes[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • On peut trouver le Cavalier de l'Apocalypse représentant la Guerre dans le jeu vidéo Darksiders et celui représentant la Mort dans sa suite, Darksiders II.
  • Les Quatre Cavaliers sont fidèlement représentés, de par leur titre ainsi que les quatre couleurs, dans le jeu vidéo Fallout Tactics. C'est une rencontre aléatoire du jeu. Les quatre cavaliers discutent autour d'un feu. Ils sont difficiles à vaincre sans la Super-armure du jeu car chacun d'eux possède près de 5000 points de vie et attaque à mains nues. Ils ne sont cependant pas agressifs et n'engagent le combat que si le joueur ouvre les hostilités.
  • Les Quatre Cavaliers sont assez fidèlement représentés dans le jeu vidéo Hexen II. Ce sont les quatre boss que l'on affronte à la fin de chaque monde que l'on visite (l’Égypte pharaonique, la Mésopotamie, la Grèce antique et le Moyen Âge européen).
  • Les 4 Cavaliers sont présents dans le jeu vidéo Sam & Max (saison 2, épisode 1, Ice Station Santa) où, alliés à un esprit extraterrestre, ils essayent de détruire l'esprit de Noël.
  • Le jeu vidéo Apocalypse mettant en scène Bruce Willis, a pour boss les Quatre Cavaliers : la Mort, la Peste, la Guerre et la Bête.
  • Dans le jeu Warlords Battlecry 3, quatre créatures démoniaques du monde d'Ethéria sont connues en tant que cavalier de la guerre, de la mort, de la peste, de la famine.
  • Les chevaliers Pestilence, Mort, Guerre et Famine sont représentés dans le otherworld du jeu vidéo The Darkness.
  • Pestilence, Mort et Famine sont des ennemis du plan astral, dernier niveau du jeu vidéo Nethack. Le quatrième, Guerre, n'est autre que le héros.
  • Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse sont des boss cachés du jeu vidéo Shin Megami Tensei: Lucifer's Call, où ils sont représentés comme le « cavalier pâle », le « cavalier rouge », le « cavalier noir » et le « cavalier blanc ». Ce sont des créatures très puissantes et donc presque invincibles. Il faut un grand niveau de jeu pour espérer les battre.
  • Ils sont aussi représentés dans le jeu vidéo World of Warcraft, sous la forme de quatre cavaliers, des « chevaliers de la mort » au service du roi-liche. Ils sont les derniers boss d'une aile de Naxxramas, une instance de niveau 60 ( étendu à 80 )
  • Les 4 chevaux sont également présents dans le contenu téléchargeable "Les Cauchemars d'Outre Tombe" de Red Dead Redemption en tant que montures pour le héros. Famine possède une endurance infinie, Pestilence l'invulnérabilité, Guerre enflamme les Zombies qu'il piétine et Mort fait exploser la tête de tous les Zombies qu'il piétine.
  • Guerre, Mort, Famine et Pestilence sont, dans Quake IV, les noms des unités chargés d'apporter les bombes IEM dans le Nexus Strogg
  • On pouvait voir, dans le jeu quake et ses extensions, quatre vitrines religieuses représentant des entités semblables à la grande faucheuses, en dessous desquelles étaient marqués les noms des quatre cavaliers de l'apocalypse. Quelques fois, une de ses faucheuses sortait d'une vitrine et attaquait le joueur.
  • Dans le jeu League Of Legends, le champion Yorick Le Fossoyeur, utilise les quatre noms des chevalier pour ses habiletés, comme Augure de Guerre (qui est blanc), de Famine (qui est rouge), de Peste (qui est verdâtre) et de la Mort (qui est noir)
  • Les 4 cavaliers de l'apocalypse font leur apparition dans le jeu The Binding of Isaac, en 4 boss déblocables après avoir fini le jeu une fois.
  • Dans le jeu Heroes of Newerth, les quatre cavaliers sont disponibles comme modèles alternatifs achetables pour des héros existants, avec un cinquième cavalier inédit: "La Conquête".

Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Zacharie I, 7-17 (trois couleurs mentionnées dans le texte massorétique, mais quatre dans le texte des Septantes); VI, 1-9 (quatre chars aux chevaux de couleurs différentes).
  2. Eugene Boring par exemple voit dans le cavalier blanc une allusion à la victoire que les Parthes ont remportée en 62 sur les Romains dans la vallée du Tigre.
  3. Par exemple quelques sectes protestantes voient dans le cavalier rouge une figure du communisme.
  4. Comme chez les Mormons.
  5. Par exemple le cavalier blanc représenterait le « militarisme ».
  6. On en trouvera une énumération détaillée avec indications de leurs variantes et des auteurs qui les ont défendues, dans le commentaire de E.-B. Allo, L'Apocalypse, Paris, Lecoffre, 1933, p. 95-102, l'auteur penchant pour sa part pour le « Verbe de Dieu ».
  7. Traduction du Semeur, 1999.
  8. Richard C. H. Lenski, The Interpretation of St. John's Revelation (reprint), Augsburg Fortress,‎ 2008 (ISBN 0806690003), p. 224[1]
  9. Leon Morris, The Book of Revelation (Tyndale New Testament commentaries), Grand Rapids, Michigan, Wm. B. Eerdmans Publishing Company,‎ 1987, 2e éd. (ISBN 0-8028-0273-7), p. 100–105
  10. C'est pourquoi beaucoup y voient une allusion à un événement historique précis difficile à déterminer. Un commentateur grec ancien comme André de Césarée suppose de son côté que c'est parce que le vin et l'huile sont utilisés par les rites chrétiens. Seulement on pourrait en dire autant du blé, utilisé pour fabriquer le pain eucharistique.
  11. critique complète sur Histoires de Romans

Sur les autres projets Wikimedia :