Les Plus Belles Escroqueries du monde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Plus Belles Escroqueries du monde est un film à sketches sorti en 1964, assez proche, dans sa forme générale, de la Comédie à l'italienne.

Il est composé de cinq segments :

Fiche technique générale[modifier | modifier le code]

Les Cinq Bienfaiteurs de Fumiko (Horikawa)[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une jeune entraîneuse de bar s'entretient avec un homme relativement âgé qui fut jadis compositeur d'une chanson célèbre. L'homme se vante d'avoir payé une fortune son dentier en platine et se promène avec des liasses de billets dans son sac. La jeune fille lui propose de le raccompagner chez lui.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

La Rivière de diamants (Polanski)[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une jeune femme se laisse séduire par un riche diplomate qui lui laisse sa carte de visite et lui fixe rendez-vous. Elle se rend chez un joaillier et, à l'aide de la carte, demande à finaliser une vente de bijoux au domicile de son supposé mari. Le joaillier arrive pendant que le diplomate prend son bain, et est accueilli par la jeune femme qui lui propose un thé...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

La Feuille de route (Gregoretti)[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une jeune prostituée s'est fait interdire de séjour à Naples pour s'y être fait prendre à racoler. Elle y revient clandestinement pour rejoindre son protecteur. Celui-ci la chasse pour ne pas avoir d'ennui. Malheureuse, elle croise un jeune client à elle qui lui propose son aide, en détournant un peu les dons des œuvres de bienfaisance. Le jeune homme qui étudie le droit a alors une idée qui résoudrait bien des problèmes : en mariant la jeune fille à un vieux de l'hospice elle deviendrait Napolitaine et pourrait rester de plein droit.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

L'Homme qui vendit la tour Eiffel (Chabrol)[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un homme tombe en panne de voiture devant la résidence d'un riche allemand fou de la Tour Eiffel. Il lui annonce que l'État veut s'en séparer au prix de la ferraille et l'invite à Paris pour participer aux enchères.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Le Grand Escroc (Godard)[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une journaliste américaine se fait interpeller sur un marché de Marrakech en possession de fausse monnaie. Interrogée puis relâchée, elle retrouve la trace de celui qui distribue les fausses coupures.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]