Les Pintades

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pintade (homonymie).

Les Pintades est une collection d’ethno-guides touristiques qui décodent le mode de vie des femmes dans les grandes villes du monde, créée par deux journalistes françaises, Layla Demay et Laure Watrin.

Le concept des Pintades a également été décliné :

Le concept et ses origines[modifier | modifier le code]

En 2004, Layla Demay et Laure Watrin entreprennent la rédaction d’un ouvrage décodant le mode de vie des femmes new-yorkaises, mélange de chroniques journalistiques et d’adresses. L’ouvrage Les Pintades à New York sert ensuite de matrice pour la publication des autres ouvrages de la collection, que Layla Demay et Laure Watrin décident de créer après la sortie de ce premier livre.

Le concept[modifier | modifier le code]

Le concept consiste à porter un regard décalé sur les coulisses féminines des grandes villes du monde. Les livres sont écrits par des journalistes françaises qui vivent dans les villes en question. Elles s'appuient sur une enquête journalistique de fond, de nombreuses rencontres et interviews.

Les Pintades décodent et analysent les modes de vie des habitantes des villes visitées, dans le but d’en faire découvrir les us et coutumes. Chaque ouvrage est construit sous forme de chroniques qui décrivent le quotidien des femmes (mode, beauté, engagement citoyen, condition féminine, monde du travail, enfants, séduction, vie sexuelle...) en fonction du contexte social et politique de leur pays. Chaque ouvrage livre également un carnet d’adresses.

L’origine des Pintades[modifier | modifier le code]

Layla Demay et Laure Watrin ont choisi cet oiseau pour symboliser la femme moderne, qu’elles définissent comme étant féministe et féminine. Dans leurs ouvrages, elles insistent sur les qualités d’indépendance du volatile et font un parallèle anthropomorphique avec les femmes qu’elles dépeignent.

Elles se sont appuyées sur la lecture du zoologue Jean-Marie Lamblard[1], Grands Prix d’Automne 2003 de la Société des Gens de Lettres pour son ouvrage L'Oiseau nègre : l'Aventure des pintades dionysiaques, Éditions Imago, 23 avril 2003 (ISBN 978-2-91141-681-1).

La pintade (emprunté au portugais pintada signifiant poule peinte[2]) est un oiseau de la famille des gallinacés. Originaire d’Afrique, il y symbolise la femme émancipée dans de nombreux pays.

« […] les pintades maronnes devenant, en Haïti en particulier, le symbole des esclaves enfuis[3]. »

— Karim Haouadeg, Europe. Revue littéraire.

« La pintade est l’oiseau-nègre, symbole de la lutte contre l’esclavage[4]. »

— Jacques Vigoureux

« Jean-Marie Lamblard, lui, nous enseigne que cette pintade des poulaillers de nos grands-mères vient d’Afrique et s’appelle en réalité : Numida méléagris L[4]. »

— Jacques Vigoureux

Le choix de ce titre éponyme est un clin d’œil aux « noms d’oiseaux » souvent donnés aux femmes. Pour les auteures de la collection, être une Pintade, n’est pas péjoratif, c’est être une femme de son époque.

La collection[modifier | modifier le code]

Les autres déclinaisons de la collection des Pintades[modifier | modifier le code]

Les Documentaires sur Canal +[modifier | modifier le code]

En 2007, Layla Demay et Laure Watrin rejoignent Le Club des Nouveaux Explorateurs[5] sur Canal+, une série de documentaires thématiques de voyages, présentés par une dizaine d'« explorateurs », des globe-trotters aux profils très différents, qui parcourent le monde à la découverte d'autres cultures.

Les deux journalistes présentent les épisodes des Pintades, qui sont des documentaires d’une heure. Chaque épisode est consacré à une ville.

Docugraphie[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

En 2006, Layla Demay et Laure Watrin ont lancé le New York Pintades Tour[12] animé par Layla Demay, un évènement au cours duquel les participantes avaient l’occasion de vivre une « tranche de vie » new-yorkaise. Après deux éditions, le New York Pintades Tour n'existe plus aujourd'hui.

Liens externes[modifier | modifier le code]

(fr) Site Officiel des Pintades

Notes et références[modifier | modifier le code]