Les Orphelins (film, 1977)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Orphelins (en russe : Подранки) est un film soviétique réalisé par Nikolai Goubenko et sorti en 1977.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En Union soviétique, un écrivain renommé, Aleksei Bartenev, orphelin de guerre, part sur les traces de ses deux frères. Ceux-ci ont été adoptés, et Aleksei ne les a plus revus depuis l'enfance. Lorsqu'il peut enfin les revoir, sa déception est grande : l'un, placé dans une famille privilégiée, est devenu architecte et se complaît dans un matérialisme de façade ; l'autre, amer et plein de rancœur, purge une peine de prison. « Une chronique autobiographique à cinquante pour cent, précise Nikolai Goubenko, et jouée par de vrais orphelins. »[1].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

« Les enfants et la guerre, il n'existe pas de pire confrontation », disait Aleksandr Tvardovski. Pour les cinéastes aussi, estime Jacqueline Lajeunesse, qui écrit : « rares sont ceux qui ont le talent de recréer le monde de l'enfance et de le lier au monde adulte ; c'est ce qu'a réussi Goubenko avec une efficace sobriété dans Les Orphelins. »[2]

Le film de Nikolai Goubenko est, selon elle, « une méditation grave et sensible sur l'enfance, (...) une dénonciation constante des conséquences monstrueuses de la guerre » et « une critique rapide mais dure de certains nantis » du régime soviétique de l'époque.

Et, sans doute, « pour exorciser sa mémoire douloureuse, Goubenko s'est attribué le rôle d'un éducateur enclin à la sévérité mais qui, après avoir battu un gamin sous l'emprise de la colère, ne peut retenir ses larmes. » [3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (M. Martin : Le cinéma soviétique de Khrouchtchev à Gorbatchev, Éditions L'Âge d'Homme, 1993).
  2. (J. Lajeunesse in : La Revue du cinéma/Image et son, 1977).
  3. (Marcel Martin, op. cité)

Liens externes[modifier | modifier le code]