Les Oies sauvages (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oies sauvages.

Les Oies sauvages

Titre original The Wild Geese
Réalisation Andrew V. McLaglen
Scénario Daniel Carney
Reginald Rose
Acteurs principaux
Sortie 1978
Durée 130 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Oies sauvages (The Wild Geese) est un film britannique réalisé par Andrew V. McLaglen (sorti en 1978), inspiré par un roman du Rhodésien Daniel Carney.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Allen Faulkner (Richard Burton), un mercenaire britannique, est embauché par Sir Edward Matherson (Stewart Granger) avec pour mission d'aller en Afrique centrale (dans un pays fictif proche du Burundi) libérer Julius Limbani, un homme censé pouvoir relever son pays.

Faulkner recrute alors cinquante mercenaires, les « Oies sauvages », pour mener à bien sa mission. Parmi ces mercenaires : le pilote Shaun Fynn (Roger Moore), le Sud Africain Pieter Coetzee (Hardy Krüger), et Rafer Janders (Richard Harris) un vieil ami de Faulkner qui prépare la mission. Avec l'accord tacite du gouvernement britannique, les mercenaires sont d'abord envoyés au Swaziland pour s'y entraîner.

Ils se rendent ensuite dans leur pays de destination. Là, les Oies sauvages s'infiltrent dans la prison du Zembala et libèrent Limbani. Ils doivent ensuite s'emparer d'un aéroport pour rentrer à Londres. Pendant ce temps en Angleterre, Sir Edward Matherson négocie avec le gouvernement du Zembala et trahit les mercenaires. Ainsi l'avion qui devait les prendre est rappelé à la dernière minute, laissant les Oies sauvages seuls au milieu d'un territoire hostile.

Les mercenaires doivent alors traverser le pays poursuivis par les miliciens du Zembala. Beaucoup d'entre eux seront tués. Faulkner et Fynn réussissent à rentrer à Londres et se vengent de la traîtrise de Sir Edward Matherson.

Commentaire[modifier | modifier le code]

L'ambition du producteur Euan Lloyd était de faire un film à succès à la manière du film Les Canons de Navarone avec un casting composé de stars de l'époque. Les Oies sauvages connut un grand succès commercial dans tous les pays où il fut distribué.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Les Oies sauvages appartient à un sous-genre particulier du film d'action : le film de mercenaires. Avant lui, Le Dernier Train du Katanga abordait un thème similaire (mission militaire en Afrique, corruption et manipulation des gouvernements colonialistes, actes de bravoures et scènes spectaculaires fortement teintées de violence graphique). Le personnage cinématographique du mercenaire (très éloigné du mercenaire réel…) est un héros maudit, apatride, dont la motivation première (l'appât du gain) est souvent remplacée par une prise de conscience qui le pousse à agir pour une idéologie qu'il fait sienne (comme défendre une minorité).
  • Burt Lancaster devait à l'origine jouer le rôle du capitaine Rafer Janders, mais comme il exigeait que son personnage soit plus important, la production engagea Richard Harris à la place.
  • Les chuteurs opérationnels du film ne sont pas des cascadeurs, mais des hommes du Rhodesian SAS. Lors de la première du film à Salisbury (République de Rhodésie du Sud), aujourd'hui Harare (Zimbabwe), ils ont sauté au-dessus de la salle de projection pour apporter les pellicules.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]