Les Mystérieuses Cités d'or (série télévisée d'animation, 2012)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Les Cités d'or.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Mystérieuses Cités d'or.

Les Mystérieuses Cités d’or Saison 2

alt=Description de l'image Citesdor2.png.
Genre Série d'animation
Création Hadrien Soulez Larivière
Production Blue Spirit
RTBF
Movie Plus
Be-Films
Sinématik
TF1
Musique Noam Kaniel
Pays d'origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Chaîne d'origine La Trois
TF1
Nb. de saisons 1 (2e en préparation)
Nb. d'épisodes 26
Durée 23 minutes
Diff. originale 17 novembre 201210 novembre 2013

Les Mystérieuses Cités d’or Saison 2 est une série télévisée d’animation franco-belge en 26 épisodes créée en 2012. Adaptation très libre du roman The King’s Fifth (La Route de l’or) de Scott O’Dell, elle fait suite à la série d'animation homonyme Les Mystérieuses Cités d'or créée en 1982.

Une seconde saison est actuellement en préparation.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Six mois après avoir découvert la première cité d'or, et de retour à Barcelone, Esteban, Zia et Tao sont à la recherche des 6 cités manquantes. À bord de leur grand condor, ils s'embarquent à destination de l'Asie, plus particulièrement vers la Chine et le Tibet.

Personnages[modifier | modifier le code]

Protagonistes[modifier | modifier le code]

  • Esteban : Avec Zia, il est l'un des enfants élus pour porter les clés des Cités d'Or sous la forme d'un médaillon représentant le soleil. Élevé au couvent de Barcelone par le père Rodriguez, celui qu'on appelle le « Fils du soleil » — à cause du pouvoir qu'on lui prête de faire apparaître l'astre du jour — n'a connu aucun de ses parents.
  • Zia : L'unique fille du groupe. Jeune inca enlevée par le commandant Francisco Pizarro dans son village lorsqu'elle était enfant. Par la suite, elle grandit à la Cour d'Espagne jusqu’à ce que Mendoza l'enlève à son tour pour se lancer à la conquête des Mystérieuses Cités d'Or.
  • Tao : Descendant de la civilisation de Mu, il a grandi seul dans une île jusqu'à sa rencontre avec Esteban et Zia. C'est le génie de la bande.
  • Pichu : Perroquet compagnon de Tao, il sert toujours d'alarme en criant « alerte, alerte » à chaque fois qu'un danger approche du groupe.
  • Mendoza : Personnage ambigu, beaucoup plus effacé que dans la 1re saison, mais qui se montre néanmoins paternel vis-à-vis des enfants, en particulier d'Esteban.
  • Pedro et Sancho : Les seconds de Mendoza, Ils sont potaches et très maladroits, gaffeurs
  • Zhi : Jeune Chinois qui vit dans un village tout près de la rivière Li. Avec Yang-Yang son panda farceur, il fait découvrir à Zia, qui tombe sous son charme, une mystérieuse grotte renfermant une des énigmes de la civilisation de Mu.
  • Ambrosius : Surnommé « l'alchimiste », il pense que le savoir de la civilisation de Mu peut améliorer le monde et la condition de l'homme.
  • Yung Chung De: Grand maitre du temple de la Renaissance à Pékin. A connu le père d'Estéban.
  • Athanaos: Connu précédemment sous le nom du Prophète voyageur, père d'Esteban, grand prêtre de la première cité d'or. A vécu en Chine où il a gardé plusieurs amis qu'Esteban et ses compagnons retrouvent sur leur chemin. On apprend qu'il descend des Atlantes.
  • Tian Li: moine de Shaolin qui connait l'un des langages du peuple de Mu. Il déchiffre une prophétie décrivant un grand danger pour les enfants élus, et les suit jusqu'au Tibet pour les en protéger.

Antagonistes[modifier | modifier le code]

  • Zarès : Personnage énigmatique surnommé « l'Homme sans visage ». Il travaille pour le souverain des Espagnes, Charles Quint depuis plusieurs années et personne ne connaît son véritable visage caché par une capuche. On peut constater qu'il a une force hors du commun (il a cassé un fusil par la force d'un seul bras); il mesure au minimum un imposant 2 mètres. Zarès est un homme n'ayant aucune pitié et il est prêt à tout pour connaître le secret des Cités d'Or allant jusqu'à recourir au meurtre. Certains secrets importants concernant son identité et ses stratagèmes seront révélés dans les derniers épisodes de la deuxième saison...
  • Charles Quint : Roi des Espagnes et empereur du Saint-Empire romain germanique, il soutient Zarès dans sa recherche des Cités d'Or. Il veut connaître le secret des Cités d'Or pour empêcher son empire de sombrer car il est continuellement attaqué par la France et les révoltes des princes protestants du Saint-Empire romain germanique.
  • Pang Zi : Commandant d'une horde de pirates de la rivière Li, rançonnant le village des miaos, il découvre par hasard le Grand Condor.
  • Le Balafré : Voisin de cellule de Mendoza, Sancho et Pedro quand ces derniers étaient enfermés à la prison de Barcelone. Il manigance sous les ordres de Zarès.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Note : Aucun des acteurs ayant prêté leur voix à la série de 1982 n'a été repris.

Analyse de l’œuvre[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

La production est assurée par Blue Spirit, studio d'animation se trouvant à Angoulême, et Movie Plus, société de Jean Chalopin, un des auteurs de la série originale de 1982 pour le compte de TF1. La chaîne ayant commandé 3 saisons (de 26 épisodes chacune), chacune axée sur la recherche et la découverte de deux Cités d'Or. En plus de Jean Chalopin, Bernard Deyriès, un des réalisateurs de la série d'origine est également intégré au projet, tout comme le scénariste original japonais Mitsuru Kaneko[1], qui est crédité au générique en tant que « conseiller à la création pour Movie Plus ». Cependant, le 10 octobre 2013, il répond sur une page Facebook The Mysterious Cities of Gold 2: Letter to the japanese creators que la production et les chaînes de télévisions en charge de la seconde saison n'ont pas retenu ni suivi le projet qu'il souhaitait mettre en place pour cette suite[2]. Au contraire de la série de 1982, il s'agit d'une production franco-belge, ni la NHK, ni le studio Pierrot ne sont engagés dans le projet. Hadrien Soulez Lariviere est chargé de l'écriture du scénario des nouvelles saisons.

En juin 2012, une bande annonce de 5 minutes a été diffusé à l'occasion du Festival international du film d'animation d'Annecy[3]

Musique[modifier | modifier le code]

L'adaptation du générique de la série a été réalisé par Noam Kaniel, interprète de différents génériques de dessins animés tels que Goldorak[4]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Saison 2[modifier | modifier le code]

  1. Retour à Barcelone, 1re partie
  2. Retour à Barcelone, 2e partie
  3. Le Secret du tambour
  4. Aux mains des pirates
  5. L’Alchimiste
  6. À l’abordage !
  7. Shaolin
  8. La Trahison
  9. La Prophétie
  10. La Perle noire
  11. À la recherche du dragon jaune
  12. Dans la Cité interdite
  13. Comme un prince
  14. L’Évasion
  15. Le Ventre de Bouddha
  16. Le Labyrinthe
  17. Le Jardin endormi
  18. Le Fils du soleil
  19. L’Oasis
  20. La Fresque des yeux maudits
  21. La Séparation
  22. Le Feu du dragon
  23. L'Expédition
  24. Le Nid du condor
  25. La Révélation
  26. Face à face

Saison 3[modifier | modifier le code]

à venir

Diffusion[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

La série est diffusée sur TF1, après rediffusion de la série originale sur NT1, chaîne du Groupe TF1. Tout d'abord programmée pour 2011, le double épisode Retour à Barcelone lançant la série a été diffusé le 9 décembre 2012 et rediffusé le mercredi 12. La saison est diffusée par la suite depuis le 7 avril 2013.

Télétoon+ ayant participé également au projet, une diffusion de la série sur son antenne est à prévoir par la suite.

En Belgique[modifier | modifier le code]

Suite à l'arrivée de la RTBF en tant que coproducteur de la série, la première diffusion mondiale de la série, avant même celle française, a eu lieu sur La Trois (OUFtivi), à partir du 17 novembre 2012 pour le double épisode pilote. La diffusion de la saison a repris le 9 mars 2013 également avec l'épisode pilote, le premier épisode inédit, le troisième, étant diffusé le 23 mars 2013.

Après diffusion, les épisodes peuvent être revus sur le site vidéo de la RTBF[5] (diffusion exclusive à la Belgique).

Au Canada[modifier | modifier le code]

Télé-Québec a diffusé la série du 14 décembre 2013 au 24 janvier 2014[6].

En Suisse[modifier | modifier le code]

RTS Deux a diffusé des 7 premiers épisodes les 29, 30, 31 mars (deux par jour) et 1er avril 2013 à h 45.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Se basant sur l'univers des Mystérieuses Cités d'or, un premier jeu vidéo, nommé Le Vol du condor, est développé pour mobiles, smartphones et tablettes. Sa sortie est prévue pour mai 2013. Le Vol du condor peut se jouer en local ou en réseau entre amis. Il consiste essentiellement à fuir les ennemis et ramasser divers bonus pour affronter les obstacles, le tout en allant le plus vite possible. De nouveaux personnages et des machines volantes peuvent être débloqués en cours de jeu[7].

Un second jeu-vidéo nommé Mondes secrets, développé cette fois par Neko Entertainment, est mis en chantier par la suite pour une sortie prévue sur PC, Wii U, 3DS, iPhone et iPad. Le studio Neko Entertainement et Ynnis Interactive ont édité en 2013 ce jeu vidéo [8] qui adapte les aventures d'Esteban, Zia, Tao. Intitulé Les Mystérieuses Cités d'or : Mondes secrets, le jeu se situe dans l'univers de la saison 2. Pour financer le portage du jeu sur PC, une campagne de financement participatif à travers Kickstarter[9] a été lancée et a été un succès. En quelques jours à peine les 30 000 $ nécessaires pour finaliser le projet ont été atteints bien avant la date limite.

Ce titre permettra au joueur de revivre le périple d’Esteban, Tao et Zia à la recherche de la cité d’or située en Chine. Côté gameplay, il s'agit d'un mélange d’infiltration et d’énigmes où faudra judicieusement utiliser les compétences propres aux trois héros pour progresser. Mondes secrets est disponible depuis 2013 en version dématérialisée sur Steam [10], Amazon[11], Nintendo e-Shop [12] et iTunes [13]. Le jeu Mondes secrets sort le 13 juin 2014 en version physique (boîtes) sur PC (Windows Vista) et sur la console Nintendo 3DS.

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France France
  • 28 août 2013 : Volume 1 (épisodes 1 à 7), TF1 Vidéo et Kazé
  • 2 octobre 2013 : Volume 2 (épisodes 8 à 14), TF1 Vidéos et Kazé
  • 2 octobre 2013 : Volume 1 et 2 (épisodes 1 à 14), TF1 Vidéos et Kazé
  • 4 décembre 2013 : Intégrale 8 BLU-RAY, limitée à 5000 exemplaires, avec un storyboard de 348 pages, un livret de 36 pages et plus de 100 minutes de bonus inédits, TF1 Vidéo
  • 12 février 2014 : Volume 3 (épisodes 14 à 21), TF1 Vidéos et Kazé
  • 21 mai 2014 : Volume 4 (épisodes 22 à 26), TF1 Vidéos et Kazé
  • 21 mai 2014 : Volumes 3 et 4 (épisodes 14 à 26), TF1 Vidéos et Kazé


Drapeau du Canada Canada
  • 17 septembre 2013 : Volume 1 (épisodes 1 à 13), LOL Distributions
  • 19 novembre 2013 : Volume 2 (épisodes 14 à 26), LOL Distributions
  • 19 novembre 2013 : Intégrale 6 DVD + 2 livres, LOL Distributions

Exposition[modifier | modifier le code]

À l'occasion de la diffusion de la nouvelle saison, une exposition est organisée au Musée Guimet à Paris, de mars à mai 2013. Le parcours met le dessin animé à l'honneur tout en apportant un éclairage sur la Chine du XVIe siècle, principal lieu de la 2e saison[14].

Ce sont ainsi 80 pièces en lien avec le dessin animé qui sont présentées aux visiteurs, mais aussi des œuvres d'art qui ont servi de modèles ou de références aux nouveaux épisodes. Les objets sont des plus diversifiés : peintures, costumes, robes, mobilier, cartes ou céramiques. L'exposition comporte également des extraits vidéos du dessin animé.

Des panneaux explicatifs guident les visiteurs à travers quatre grands thèmes : les minorités en Chine, la place du dragon dans l'imaginaire chinois, l'empereur et la Cité interdite et, enfin, le monde himalayen, plus spécialement le Tibet[15].

L’exposition est coorganisée avec le musée asiatique de la ville de Nice, elle est présente de juin à novembre 2013[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]