Clugnat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Les Monneyroux)
Aller à : navigation, rechercher
Clugnat
Mairie
Mairie
Blason de Clugnat
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Limousin
Département Creuse
Arrondissement Guéret
Canton Châtelus-Malvaleix
Intercommunalité C.C. de la Petite Creuse
Maire
Mandat
Yves Thomazon
2014-2020
Code postal 23270
Code commune 23064
Démographie
Population
municipale
706 hab. (2011)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 18′ 33″ N 2° 07′ 09″ E / 46.3091666667, 2.1191666666746° 18′ 33″ Nord 2° 07′ 09″ Est / 46.3091666667, 2.11916666667  
Altitude Min. 287 m – Max. 537 m
Superficie 42,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Creuse

Voir sur la carte administrative de Creuse
City locator 14.svg
Clugnat

Géolocalisation sur la carte : Creuse

Voir sur la carte topographique de Creuse
City locator 14.svg
Clugnat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Clugnat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Clugnat

Clugnat (Clunhac en occitan) est une commune française située dans le département de la Creuse en région Limousin.

Géographie[modifier | modifier le code]

  • Clugnat fait partie du département de la Creuse(23). C'est une petite bourgade située à la confluence de différents cours d 'eaux (Le Verrau et La Petite Creuse) qui en font un lieu de prédilection pour les pêcheurs et amis de la nature, son petit patrimoine vient témoigner de l' importance des coutumes sur ce territoire.
  • La commune de Clugnat se compose principalement de son village mais aussi d'un certains nombre de hameaux (ex. : Les forges,Chatres d'en Haut, Chatres d'en Bas, Telline, Pradelette, la Riberolle, le Bartheix,Ligondeix , la Faye Chapon,Doulon, Le Petit Aigu, le Grand Aigu etc...
  • L'altitude (Mairie) de Clugnat est de 340 mètres environ.
  • L'altitude minimum et maximum de Clugnat sont respectivements de 287 m et 537 m.
  • La superficie de Clugnat est de 42,42 km ² soit 4 242 hectares.
  • La latitude de Clugnat est de 46.309 degrés Nord et la longitude de Clugnat est de 2.119 degrés Est.
  • Les habitants de Clugnat sont les Clugnatois ou Clugnatoises.

Activités et divertissements[modifier | modifier le code]

  • Les amoureux de vélo s'en donneront à cœur joie sur les petites routes sinueuses et grimpantes, des sentiers VTT ont été aménagés et très bien flèchés.[style à revoir]
  • L'association Lo Ch'mi propose des randonnées pédestres pour découvrir la commune à travers ses sentiers.
  • Les pêcheurs ne sont pas oubliés avec l'étang communal, les rivières Le Verrau et La Petite Creuse toutes proches et possédant 10 écluses.[style à revoir]
  • Le carreau clugnatois organise régulièrement des concours de pétanque certains week-end entre les mois d'avril et fin septembre.
  • Le marché a lieu les premiers samedis du mois (matin).

Calendrier des principaux évènements :

  • 20 décembre : Marché de Noël.
  • 14 juillet: Concours de pêche à l'étang communal(Ouvert aux enfants 3 à 16 ans).
  • 19 juillet: Concours Equifun Découvertes et Balades à poneys.
  • 2-3 août : Fête patronale (Manèges, jeux, défilés de chars...), retraite aux flambeaux et feu d'artifice.
  • 3 août : Vide grenier Brocante.
  • 10 août : Concours Canin.
  • 23-24 août : Marche Audax "25h en Pays Creusois"- 5 boucles de 25 km soit 125 km au total.
  • 26 octobre : Randonnée Pédestre.
  • 22-23 novembre : Marche Audax 150 km au total au profit du Téléthon - Organisé par le Comité des Fêtes - Les marcheurs reviennent au Mille club tous les 25 km à chaque marche.

Commerces et Services[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

  • Climat océanique avec été tempéré
  • Les hivers sont frais et humide parfois neigeux.
  • L'été est doux et parfois chaud du fait de sa position abrité par les hauteurs de Toulx Sainte Croix.
  • L'automne peut certaines années observer un été indien.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Un tour d’horizon bibliographique des données relatives au peuplement préhistorique des environs de Clugnat fait état d’un manque total de vestiges rattachés au Paléolithique ou au Néolithique. Aucun silex n’a été signalé sur la commune avant les recherches de M. Gallemard et de ses collègues prospecteurs. Ces derniers ont vraiment débuté leurs investigations au tournant des années 2000 avec une assiduité et une rigueur qui n’ont pas faibli au fil des années. Depuis le début des recherches, c’est une quinzaine de sites qui a été mise au jour sur les plateaux situés de part et d’autre de la Petite Creuse.
  • Clugnat faisait partie du comté de la Marche.Ce territoire fut détaché au Xe siècle de la province du Limousin pour lutter contre les Normands. Il fut ensuite morcelé en fiefs aux frontières mouvantes : Haute Marche (autour de Guéret), Vicomté de Bridiers (La Souterraine), Basse Marche (autour du Dorat).Le département de la Creuse est créé par la Révolution française le 4 mars 1790, en application de la loi du 22 décembre 1789, essentiellement à partir de l'ancienne province comté de la Marche.
  • Place Saint Jean, découvertes de sépultures gallo-romaines, des fouilles archéologiques ont été organisées,un ancien cimetière Gallo-Romain semble avoir existé.

Culture et tradition[modifier | modifier le code]

  • On parle encore un dialecte ou patois apparenté à l'occitan, intermédiaire entre le limousin et la langue d'oil . On l'appelle le Creusois ou Marchois. Son aire géographique épouse à peu près la province historique.

Exemple :

  • Le Croissant = Lo Creissent
  • Le chemin = Lo ch'mi
  • L'eau = L'aigue
  • Prendre = Care
  • Apprendre = Aprene
  • Prendre = Prene
  • Faire =Faser etc....
  • Qué chabat = C'est fini.
  • eh bè tu sé ènrajai ==== eh bien tu es enragé.
  • Faut bè vère lous un’s, maï lous autrés === faut bien voir les uns, mais les autres.
  • Fête de la St Jean.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

  • Le gâteau le treipaïs (Les trois pays) au 3 chocolats et sa crême de châtaignes.
  • Le pâté aux pommes de terre (Avec et sans oignon).
  • Les frites et le fondu creusois (fromage de vache de pays ou Camembert fondu sur les frites).
  • Charcuteries : Saucisson, pâtés de campagne, pâtés de tête, jambon cru etc...

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Une multitude de fontaines et de croix en granit sillonnent la commune.
  • Le monument aux morts de France représentant une allégorie: le coq français terrassant l'aigle allemand au sommet, ainsi que l'allégorie de la victoire et de la mort.
  • La chapelle Saint-Jean.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Le Docteur Jean Turquet :

Jean Turquet est né le 20 mai 1867 au hameau de Pradelette près de Clugnat, d'une famille de paysans très modestes. Après sa scolarité, il poursuit ses études à la faculté de médecine de Paris où il obtient le doctorat en 1899. Passionné par les sciences de la nature et plus particulièrement la botanique et la zoologie, il suit les cours du Muséum d'histoire naturelle pour préparer une thèse de doctorat es-sciences.

C'est pendant cette préparation qu'à la demande pressante de Pierre Waldeck-Rousseau, ancien président du conseil et beau-frère du docteur Jean-Baptiste Charcot, mais également du professeur Edmond Perrier, directeur du Muséum, qu'il rejoint début décembre 1903 l'expédition scientifique du "FRANÇAIS" en Antarctique commandée par le docteur Jean-Baptiste Charcot. Ce dernier avait quitté le Havre le 27 août 1903 et à l'escale de Pernambouc, trois scientifiques dont le célèbre explorateur Adrien de Gerlache quittent l'expédition pour des raisons personnelles. À ces défections s'ajoutaient de graves avaries qui avaient nécessité le remorquage du navire jusqu'à Buenos-aires et compromettaient la suite de l'expédition. Le docteur Turquet accompagné d'un autre scientifique, le naturaliste Gourdon, rejoignent donc Jean-Baptiste Charcot et le navire, après réparations, quitte Buenos Aires le 23 décembre 1903 avec son état major au complet et fait route vers la Terre de Feu. Puis après avoir longé les Shetland du sud et les côtes de la presqu'île de Palmer, ils percent leur route à travers la glace et atteignent l'île Wandell (aujourd'hui Booth) par 65°5 sud et 64° ouest où Jean-Baptiste Charcot décide d'hiverner. Ils vont y rester jusqu'au 26 décembre 1904.

Le docteur Turquet dans ces conditions extrêmement difficiles va effectuer d'importantes observations sur la vie animale et végétale qu'il consigne dans le journal de l'expédition (1906. p. 413.438). II prélève également de nombreux échantillons. En reconnaissance des remarquables travaux effectués par le docteur Turquet, Jean-Baptiste Charcot donne son nom à la pointe nord de l'île Wandell.

L'expédition sera écourtée en raison de graves avaries à la coque et rejoindra Buenos Aires fin mars 1905.

À son retour en France en avril 1905, le docteur Turquet apprit avec douleur le décès de Pierre Waldeck-Rousseau l'année précédente. Ce dernier et le directeur du Muséum lui avaient fait des promesses quant à son avenir professionnel au Muséum. Il n'en fut rien et le docteur Turquet vécut dans la misère de nombreuses années durant lesquelles il lui fut impossible de poursuivre ses travaux scientifiques. Ses collections de plantes marines obtenues dans des conditions très difficiles pourrirent dans leurs bocaux sans être étudiées. Quant aux collections zoologiques, elles furent exploitées par les professeurs et chercheurs du Muséum et une cinquantaine de mémoires furent publiés.

Promu chevalier de la légion d'honneur à la demande de Jean-Baptiste Charcot, il ne put jamais réintégrer le Muséum ni le monde scientifique en raison d'un ostracisme certain de la part des responsables de l'Institut et du Muséum. Ses modestes origines n'étaient pas étrangères à cette situation.

Docteur en sciences avec une thèse sur les combretacées africaines obtenue en 1910, il est proposé enfin avant la guerre pour une chai­re au Muséum. Mais déçu et désabusé par les luttes d'influences, il reviendra s'installer après la guerre de 1914-1918 à Clugnat, son village natal, comme simple médecin de campagne. Il y décédera le 16 mai 1945.

  • Le peintre et écrivain Adrien Vernet : grand bienfaiteur de la commune, il laissa une bourse pour secourir les miséreux et indigents de la commune, ainsi que des places dans son caveau monumental en lave de Volvic.

Il laissa également un testament avec une bourse avec pour : -L'édification d'une horloge au fronton de l'église (celle-ci fut installée en 1970). -La construction d'une fontaine avec le buste de Marianne (Celle-ci n'a jamais été construite faute de moyen).

  • L'homme politique Maurice Thorez fut réfugié au Hameau des Forges pendant la Grande Guerre avec son grand-père mineur et militant guesdiste, Clément Baudry,il a été secrétaire général du PCF de 1930 à 1964, Ministre d'état du Général De Gaulle de 1945 à 1947 et vice-président du Conseil en 1947.
  • Stanilas BELLAIGUE écrivain et philosophe.
  • Le docteur Georges Piquand chirurgien en chef de l'hôpital de Montluçon,il s'est fait connaître par ses travaux historiques et ethnographiques sur le Bourbonnais (Domaine Auvergnat).

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 706 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 989 1 725 1 743 1 861 1 996 2 123 2 145 2 304 2 287
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 250 2 220 2 068 2 157 2 191 2 200 2 208 2 144 2 109
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 029 2 090 2 028 1 565 1 461 1 406 1 308 1 139 1 027
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 004 916 836 809 752 687 654 647 709
2011 - - - - - - - -
706 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Juin 1995 Mars 2001 Michel BOISSIT PCF  
Mars 2001 Mai 2014 Guy TALLOT    
Mai 2014 en cours Yves THOMAZON    
Les données manquantes sont à compléter.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Centre Berry Animation et Découvertes

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]