Les Mines du roi Salomon (film, 1937)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Mines du roi Salomon.

Les Mines du roi Salomon

Titre original King Solomon's Mines
Réalisation Robert Stevenson
Geoffrey Barkas[1]
Scénario Michael Hogan
Acteurs principaux
Sociétés de production Gaumont British Picture Corporation
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Aventure
Sortie 1937
Durée 77 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Mines du roi Salomon (King Solomon's Mines) est un film britannique réalisé par Robert Stevenson, sorti en 1937.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En Afrique, en 1885, un chercheur d'or Patrick O'Brien et sa fille Kathleen, découvre un diamant qui s'avère n'être qu'un simple caillou. Ils décident de rejoindre la côte car on peut y chercher de l'ivoire. Au même moment, ils aperçoivent un aventurier du nom d’ Allan Quatermain, qui part en convoi chercher des chasseurs blancs pour un safari africain. Grâce à Kathy, il accepte de les prendre avec lui. Lors d'un bivouac, Kathleen aperçoit un chariot de l'autre côté du fleuve. Une fois sur place, ils découvrent deux personnes, Umbopa l’africain et Sylvestra qui meurt quelques instants après leur avoir révélé l'existence d'une carte indiquant la mine de diamants du roi Salomon. O'Brien trouve la carte et annonce à sa fille qu'il va aller chercher les diamants, il en fait une copie avant de la rendre à Quatermain. Le soir même, il lui annonce qu'il partira, seul, à leur recherche, et lui demande de veiller sur sa fille. Quatermain qui ne peut le dissuader de partir accepte de protéger Kathy.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Anecdote[modifier | modifier le code]

  • Une version muette, en 1919 réalisée par Horace Lisle Lucoque, sous le nom, Allan Quatermain, fut adaptée au cinéma.
  • Cette version cinématographique et la seconde des 'Mines du Roi Salomon', mais la première en langue parlée.
  • À la différence des versions précédentes et suivantes, on y trouve 3 chansons de gospel, chanter par Paul Robeson, "Walk! Walk!", "Climbin' Up", "Kukuwana", ce qui lui donne un côté Broadway.
  • Dans le générique de début, lors de la présentation des acteurs, le prénom 'Allan', est écrit avec deux 'L', alors que dans son 'journal' il n'y en a plus qu'un.

Remake[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pour les scènes en extérieures africaine
  2. Comme A. Junge.