Les Mains d'Orlac (film, 1935)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le film de Karl Freund. Pour le film d'Edmond T. Gréville, voir Les Mains d'Orlac.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Mains d'Orlac.

Les Mains d'Orlac (Mad Love) est un film américain réalisé par Karl Freund, sorti en 1935.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Remarque[modifier | modifier le code]

Les Mains d'Orlac est cité de manière récurrente dans le roman de Malcolm Lowry, Under the Volcano (1947), dont l'action se déroule pour l'essentiel dans la ville mexicaine de Quaunahuac (Cuernavaca) le 1er Novembre 1938, jour de la Fête des Morts. Le film est en effet diffusé dans le cinéma local, et une abondante publicité semble entourer le programme. Toujours est-il que l'expression "Las Manos de Orlac. Con Peter Lorre" étoile régulièrement le texte. Dans le premier chapitre, Laruelle, un cinéaste qui semble avoir entretenu une relation adultère avec l'épouse du personnage principal, le consul déchu Geoffrey Firmin, assiste à l'une de ces diffusions. Le film et le roman ont bien des thèmes en commun : l'étrangeté de soi à soi, caractéristique de celui qui commet un crime sans le vouloir vraiment, mais sans pouvoir s'en empêcher ; l'amour, d'autant plus violent qu'il est impossible (les deux oeuvres reposent sur un triangle amoureux, et la femme convoitée, dans les deux cas, se prénomme Yvonne) ; la jalousie ; la stérilité du créateur marqué par la faute. Le titre espagnol, bien plus que le titre original du remake de 1935 (Mad Love), fait retentir le souvenir du film allemand de 1924 (Orlacs Hände) ; écho très opportun dans le cadre géographique et historique brossé par le roman, celui du Mexique compromis avec l'Allemagne nazie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Et, parmi les acteurs non-crédités :

Liens externes[modifier | modifier le code]