Les Maîtres de l'ombre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Maîtres de l'ombre (Digimon)

Les Maîtres de l'ombre

Description de cette image, également commentée ci-après

Photo de Robert Oppenheimer et Leslie Richard Groves prise sur le site de l'essai Trinity, en septembre 1945.

Titre québécois Fat Man et Little Boy
Titre original Fat Man and Little Boy
Réalisation Roland Joffé
Scénario Bruce Robinson
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau : États-Unis États-Unis
Genre Drame
Sortie 1989
Durée 127 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Maîtres de l'ombre (Fat Man and Little Boy) est un film américain réalisé par Roland Joffé, sorti en 1989.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film retrace l'histoire du Projet Manhattan à partir de la création du site de Los Alamos et jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il porte principalement sur les conflits entre le responsable militaire, le général Leslie Richard Groves, et le directeur scientifique, Robert Oppenheimer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Bien que prenant une liberté scénique dans le film, la plupart des personnages ont réellement existé et la plupart des événements évoqués ont eu lieu. Le personnage de Michael Merriman, incarné par John Cusack, est un personnage composite fictif de plusieurs personnes, crée pour apporter une étendue morale en tant qu'« homme ordinaire »[2] .

Réception[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Les Maîtres de l'ombre, critiqué pour sa distorsion pour un effet dramatique et pour le choix de Paul Newman et Dwight Schultz pour tenir les rôles centraux, a rencontré de nos jours des commentaires mitigés, obtenant 53 % d'avis favorables sur le site Rotten Tomatoes, sur la base de dix-sept commentaires et une note moyenne de 5.2/10[3].

Box-office[modifier | modifier le code]

À sa sortie en salles, Les Maîtres de l'ombre ne rencontre pas le succès[4]. puisqu'il démarre à la dixième place du box-office américain avec 1 476 994 $ de recettes pour son premier week-end d'exploitation[5] et ne fait guère mieux pour sa première semaine, puisqu'il totalise 1 943 019 $[6], malgré une petite remontée à la neuvième place. Finalement, le film finit avec 3 563 484 $[7]. En France, le film passe inaperçu, puisque le film totalise 14 816 entrées en première semaine à Paris, où il est distribué dans 11 salles[8]. Finalement, le long-métrage totalise 74 824 entrées sur le territoire français, dont 30 345 entrées à Paris[9].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Malgré le peu de succès rencontré en salles, Les Maîtres de l'ombre fut nommé pour l'Ours d'or au Festival de Berlin en 1990[10] .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Les Maîtres de l'ombre sur l’Internet Movie Database
  2. Kunk, Deborah J. - "'Fat Man' Brings Bomb Alive". - St. Paul Pioneer Press. - October 20, 1989.
  3. (en) « Fat Man and Little Boy », sur Rotten Tomatoes.com (consulté le 31 mars 2012).
  4. (en) « Fat Man and Little Boy », sur Box Office Mojo.com (consulté le 31 mars 2012).
  5. (en) « Box-office américain du week-end du 20 octobre 1989 », sur Box Office Mojo.com (consulté le 31 mars 2012).
  6. (en) « Box-office américain de la semaine du 20 octobre 1989 », sur Box Office Mojo.com (consulté le 31 mars 2012).
  7. http://www.boxoffice.com/statistics/movies/fat-man-and-little-boy-1989
  8. http://boxoffice.over-blog.com/article-19334079.html
  9. http://www.boxofficestars.com/article-paul-newman-box-office-108565584.html
  10. (en) « Berlinale: 1990 Programme », berlinale.de (consulté le 2011-03-17)