Les Langues du scorpion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Langues du scorpion
Saison 22
Épisode no 15

Titre original The Scorpion's Tale
Titre québécois Le bonheur est dans le pré
Code de production NABF08
1re diffusion aux É.-U. 6 mars 2011
1re diffusion en France 28 décembre 2011
1re diffusion au Québec 8 décembre 2011
Tableau noir « I'm not here on a spitball scholarship (voir "Références culturelles") »
Gag du canapé Comme dans un jeu vidéo, les personnages sont sélectionnés, puis entrent en scène
Scénariste Ian Maxtone-Graham et Billy Kimball
Réalisateur Matthew Scofield
Chronologie
Précédent Papa furax : le film Le Songe d'un ennui d'été Suivant
Listes
Liste des épisodes de la saison 22
Liste des épisodes des Simpson

Les Langues du scorpion (France) ou Le bonheur est dans le pré (Québec) (The Scorpion's Tale) est le 15e épisode de la saison 22 de la série télévisée Les Simpson.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Durant une sortie scolaire dans le désert, Lisa s'éloigne du groupe et est attaquée par deux scorpions. Elle se réfugie dans un massif de fleurs dont le pouvoir est d'apaiser les animaux dangereux. Au retour de leur excursion, Bart et Lisa sont témoins de l'expulsion de leur grand-père de la maison de retraite en raison de son caractère infernal. Hébergé chez les Simpson, Abraham se montre plus râleur que jamais, menant la vie dure à sa famille.

Un matin, Homer décide de lui administrer l'essence de la fleur qui a sauvé sa fille des scorpions. Aussitôt, Abraham devient aimable avec tout le monde. Mais Lisa désapprouve sa nouvelle attitude qu'elle estime due à une drogue et se débarrasse de l'essence. Alors qu'Homer se plaint chez Moe de ne plus avoir cette fleur miracle, le directeur allemand d'une firme pharmaceutique lui propose de récupérer dans la sueur d'Abe le principe actif. Ainsi sont fabriquées les pilules de drogue.

Toutefois, les essais cliniques n'ayant pas été faits, elles ne sont pas commercialisées. Mais les Simpsons reçoivent tout de même un bocal de pilules. Aussitôt Bart s'improvise dealer en vendant ces pilules aux victimes des personnes âgées.

Audience américaines[modifier | modifier le code]

Lors de sa première diffusion aux États-Unis, l'épisode a réuni 6,2 millions de téléspectateurs[1].

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • Le titre original fait référence à l'amas ouvert de la constellation Scorpion, The Scorpion's Tail.
  • Gag du tableau : Bart écrit au tableau noir : « I'm not here on a spitball scholarship », ce qui se traduit par « Je ne suis pas ici pour suivre un cours de spitball ». Le spitball est une pratique (interdite) du jeu de baseball; la balle lubrifiée de salive (le plus souvent) a une trajectoire imprévisible et est bien plus difficile à rattraper-renvoyer.
  • La sortie de l'hyper-civilisation pour un voyage au désert, à la découverte de ses habitants, fait partie des phantasmes américains (et est souvent accompagnée, comme ici, par la musique Gasshauer de Carl Orff) - ainsi que l'aventure du jeune individualiste qui quitte le groupe et s'égare.
  • On voit représentés dès le début les personnages de Bip Bip et Coyote et l'oiseau (le Grand Géocoucou) est sous sa forme réelle, loin de l'image classique d'autruche maniérée que Chuck Jones lui a imposée.
  • Si l'effort de réalisme des réalisateurs est notable en zoologie, il est biaisé en ce qui concerne la botanique : Liza découvre le pouvoir sédatif et euphorisant d'une plante : la Silvertongue , représentée comme une petite campanule bleue. Mais en fait (est-ce un clin d'œil des auteurs ?) la Silvertongue est une plante de la famille des saxifrages, qui vit plutôt dans les pays froids (elle est la fleur nationale de la Norvège)...
  • Le problème social de la prolifération des personne âgée et de leur maintien, ou non, dans le monde actif est abordé dans l'épisode. Leur distribuer des médications euphorisantes (même si elles ont des effets secondaires notables...) est-il une solution ? Homer et ses copains décident que non : ils apprécient que les baby-boomers plus que sexagénaires consacrent leur reste d'énergie à la solution des problèmes quotidiens...
  • Le problème éthique de la mainmise des grandes firmes pharmaceutiques sur la vie des citoyens est aussi abordé : un directeur de laboratoire industriel à l'accent tudesque (sa voix est celle de Werner Herzog !) affirme in fine qu'il veut bien lutter contre la chute de cheveux et les problèmes érectiles de ses semblables, mais non les transformer en zombies...
  • Le directeur allemand de la firme pharmaceutique fait référence au roman Charlie et la chocolaterie de Roald Dahl.
  • M. Burns ordonnant, dans un accès de démence sénile, aux vagues de la mer de se retirer fait référence à la légende du roi Canut le Grand (Knut II de Danemark).
  • The Woozie Canary Gold Mine (Mine d'or du canari étourdi), est un clin d’œil aux anciennes pratiques; car autrefois, on usait de canaris pour détecter les fuites de gaz dans les mines.
  • Quand les scorpions attaquent Lisa, on, peut entendre la même musique que durant le Tango de La Muerte, dans Tais-toi et danse !.
  • Springfield Silvertongue est un clin d’œil à l'épisode Le Vrai Faux Héros, ou le fondateur de la ville Jebediah Springfield étaoit conne pour avoir un langue d'argent.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Florian Coheur, « Nouvel épisode : 22x15 - The Scorpion's Tale »,‎ 8 mars 2011 (consulté le 12 avril 2011)