Les Légions Noires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Légions Noires

Surnom LLN
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Black metal, black ambient, dark ambient, musique bruitiste
Années actives 1993–1997
Labels Drakkar, End All Life, Full Moon Productions
Composition du groupe
Anciens membres Lord Aäkon Këëtrëh
Lord Beleth'Rim
Vordb Bathor Ecsed
Worlok Drakksteim
Wlad Drakksteim
Dark Wizzard of Silence
Krissagrazabeth
Lord Meyhna'ch
Lord Ogvdreb
Lord Urvdrem
Mørdrëd

Les Légions Noires, également appelées The Black Legions outre-manche, sont un collectif de musiciens et de groupes de black metal français, localisés dans différentes villes de l'hexagone incluant Brest, Bordeaux, et Montpellier. Le collectif, dont les représentants les plus célèbres incluent Mütiilation et Vlad Tepes, Torgeist et Belketre, est principalement actif entre 1993 et 1997.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le collectif est possiblement créé à la fin des années 1980 et début des années 1990, en réponse à la supposée scène black metal norvégienne. Selon une édition du magazine Terrorizer publiée en 2005 concernant l'histoire du black metal, « un nombre de personnages corpsepaint, supposément dessinés par Mütiilation, Torgeist et Vlad Tepes eux-même s'autoproclamant 'Légions Noires' en l'honneur des membres de la 'mafia' norvégienne Darkthrone et Burzum qui étaient supposément prêts à terroriser les chrétiens quelques années auparavant[1]. » Les premières chansons des membres des LLN sont publiées au début des années 1990, et leur influence est connue dans la même édition de Terrorizer[2].

De son point de vue, Wlad Drakksteim de Vlad Tepes parle, lors d'une entrevue avec le magazine Petrified, de Hellhammer et en particulier de Bathory : « Chaque véritable horde de black metal devrait jouer dans le style ancien de Bathory[3]. » Concernant la mafia du black metal norvégien, il explique : « la mafia norvégienne a fait de 'mauvaises' choses dans ce monde. Après la disparition d'Euronymous, MAYHEM s'est définitivement éteint et c'est mieux comme ça sachant que le black metal pourra retourner dans les ténèbres. Il [Euronymous] peut reposer en paix, alors je ne vais pas m'en plaindre. Et en ce qui concerne Varg Vikernes (BURZUM), je n'ai rien à dire. NOUS avons NOS opinions et il doit sans doute bien les connaître[4]. »

Dans une entrevue avec le magazine Vice, le critique musical britannique Dayal Patterson ne pense pas que LNN existent encore : « ...Et il n’y aura jamais rien de similaire, à mon avis. Personne ne pourrait rester aussi secret et anonyme aujourd’hui. En tout cas, ce serait très difficile. Il y a de superbes photos de ces groupes dans le livre[5]. »

Groupes notables[modifier | modifier le code]

Les groupes notables membres des Légions Noires incluent : Aäkon Këëtrëh[6], Amaka Hahina[7], Belketre[8], Belathuzur[9], Black Murder[10], Boreb[réf. souhaitée], Brenoritvrezorkre[11], Moëvöt[12], Mütiilation[8], Satanicum Tenebrae[13], Susvourtre[14], Torgeist[15], Vagézaryavtre[16], et Vlad Tepes[17].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums officiels[modifier | modifier le code]

EP et démos[modifier | modifier le code]

Albums affiliés[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Guy Strachan, « Overview of the French scene », Terrorizer, vol. 128,‎ , p. 38.
  2. (en) Guy Strachan, « Overview of the French scene », Terrorizer, vol. 128,‎ , p. 44.
  3. (en) « Vlad Tepes: Interview with Wlad [Drakksteim] », Petrified, vol. 3,‎ (lire en ligne).
  4. (en) « Vlad Tepes: Interview with Wlad [Drakksteim] », Petrified, vol. 3,‎ , p. 15-16 (lire en ligne).
  5. Andy Capper, « Dayal Patterson vient d'écrire le troisième meilleur livre sur le black metal », sur Noisey by Vice,‎ (consulté le 7 février 2015).
  6. (en) « Dans la forêt... », sur metal-archives.com (consulté le 7 février 2015).
  7. (en) « Aheah Saergathan! », sur metal-archives.com (consulté le 7 février 2015).
  8. a et b « Les Légions Noires », sur anadrark.com (consulté le 7 février 2015).
  9. (es) « Belathuzur », sur Taringa! (consulté le 7 février 2015).
  10. (en) « Black Murder », sur metal-archives.com (consulté le 7 février 2015).
  11. (en) « Brenoritvrezorkre », sur metal-archives.com (consulté le 7 février 2015).
  12. (en) « Moëvöt », sur metal-archives.com (consulté le 7 février 2015).
  13. (en) « Voices of the Dark Call Me to Suffer », sur metal-archives.com (consulté le 7 février 2015).
  14. (en) « Susvourtre », sur metal-archives.com (consulté le 7 février 2015).
  15. (en) « Black Legions Metal », sur metal-archives.com (consulté le 7 février 2015).
  16. (en) « Vagézaryavtre », sur metal-archives.com (consulté le 7 février 2015).
  17. « Black Legions Metal », sur metal.nightfall.fr,‎ (consulté le 7 février 2015).
  18. (en) « Torgeist & Vlad Tepes – Black Legions Metal », sur Servile Insurrection,‎ (consulté le 7 février 2015).