Les Légendaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Légendaires
Série en plusieurs tomes
Auteur Patrick Sobral
Scénario Patrick Sobral
Dessin Patrick Sobral
Genre(s) Action, jeunesse, aventure et fantasy

Personnages principaux Danaël, Jadina, Gryf, Shimy, Razzia et Ténébris

Pays France
Langue originale Français
Éditeur Delcourt
Nb. d’albums 16

Les Légendaires est une série de bande dessinée créée par Patrick Sobral.

Cette série adopte un style « manga » dû au fait que les personnages ont rajeuni au cours de l'histoire, les personnages adultes apparaissant lors de flash-backs sont dessinés de manière plus traditionnelle.

Actuellement, en 2014, d'autres tomes sont à paraître, les sagas s'articulant en diptyques, c'est-à-dire des histoires de deux tomes chacune. Le « cycle d'Anathos », qui s'étale sur quatre tomes (tomes 9 à 12), ne fait pas exception à la règle, car il se divise en deux diptyques (deux ans séparent les évènements du tome 10 de ceux du tome 11).

Patrick Sobral a annoncé qu'il y aurait entre 20 et 25 tomes.

Un spin-off, Les Légendaires - Origines, scénarisé par Patrick Sobral et dessiné par Nadou, est en cours de parution. Cette deuxième série retrace la vie des légendaires avant l'accident de Jovénia.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Deux ans avant le début de la série, le monde d'Alysia était sous la menace de Darkhell, un sorcier noir, dont les projets de conquête étaient sans cesse mis en échec par un groupe de cinq héros mythiques, les Légendaires. Affaibli par ses défaites successives, Darkhell tenta d'utiliser la pierre de Jovénia, une des pierres magiques ayant jadis servi à la création d'Alysia, pour retrouver sa jeunesse. Lorsque les Légendaires intervinrent pour l'en empêcher, la pierre se brisa, libérant son énergie sur toute la planète. Bien que le procédé ramène Darkhell à son état d'enfant (et le rende totalement amnésique), le sort provoqué par l'énergie ramena toutes les populations d'Alysia et du monde elfique à l'état d'enfant. Accusés d'être responsables, les Légendaires furent chassés et se dispersèrent.

Deux ans plus tard, Danaël, le chef des Légendaires, rassemble à nouveau le groupe, en allant les chercher à leurs domiciles ou autres, pour une supposée dernière quête afin de libérer Alysia du sort.

Personnages[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Personnages des Légendaires.

Les Légendaires sont le groupe de héros qui jadis lutta contre le sorcier noir Darkhell. Autrefois héros officiels d'Alysia et admirés de tous, ils ont vu leur réputation ruinée suite à l'incident de Jovénia, incident dont ils furent accusés d'être responsables. Après deux ans de séparation, le groupe est rassemblé à nouveau par Danaël pour tenter de briser le sort. Originellement composé de Danaël, Jadina, Gryf, Shimy et Razzia, le groupe voit sa composition légèrement changer au cours de l'histoire. En effet, suite à la mort de Danaël, Ténébris, la fille du Sorcier Noir rejoint le groupe après une coalition.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'univers des Légendaires couvre plusieurs mondes, mais deux d'entre eux essentiellement servent au déroulement de l'histoire : Alysia, monde d'origine des humains, et le monde elfique, qui, comme son nom l'indique, est le lieu d'origine des elfes. Il est possible de passer d'un monde à l'autre grâce à une clé, un artéfact dont la fabrication est un secret des elfes et qui permet d'ouvrir des portails entre les deux mondes. Les clés originelles ne permettaient des voyages fiables que de nuit, mais, durant le cycle d'Anathos, les elfes mettent au point une nouvelle version permettant des voyages sans erreur de jour comme de nuit.

Depuis l'incident de Jovénia, Alysia et le monde elfique sont victimes du maléfice : les peuples civilisés des deux mondes ont été ramenés à l'état d'enfants impubères, avec impossibilité de grandir et de vieillir. Ceux qui étaient déjà enfants au moment de l'incident, comme la membre des Fabuleux Toopie, continuent de grandir mais voient leur croissance s'arrêter à l'âge qu'ont, en apparence, leurs aînés. Cela signifie également qu'ils ne sont plus en mesure de se reproduire, leurs corps n'étant pas assez développés pour cela (bien qu'une brève scène de « la marque du destin » suggère qu'ils restent en mesure d'avoir et d'apprécier des relations sexuelles), ce qui constitue le problème majeur causé par le sort : privée de sa capacité à se renouveler, les population d'Alysia et du monde elfique sont condamnées à diminuer progressivement sous l'effet des maladies, meurtres, guerres et autres causes de morts si un remède n'est pas trouvé.

Le monde elfique[modifier | modifier le code]

Peu de choses ont été révélées sur le monde elfique, sinon qu'il y existe deux espèces civilisées connues : les elfes et les pirahnis. Toutes deux sont ennemis héréditaires au début de la bande dessinée, mais se réconcilient à la fin du tome 4 en apprenant l'origine de leur rivalité.

Les elfes sont apparemment la race dominante du monde elfique en termes de nombre. Ils ressemblent physiquement aux humains, mais possèdent de longues oreilles pointues, et leurs cheveux ont apparemment plus de variétés de couleurs possibles (on a pu voir des elfes avec les cheveux verts, bleus…). Aucune précision n'est donnée sur leur durée de vie, facteur qui n'a de toute manière plus d'importance depuis l'incident de Jovénia, qui a techniquement supprimé l’existence de la mort par vieillesse.

Les elfes sont austères et suivent apparemment une philosophie écologiste. Ils sont scandalisés par les dégâts que certains sont capables d'infliger à la nature au nom de l'industrie. Ils ont également une réputation d'êtres purs chez les alysiens, bien qu'on puisse se demander d'où ils la tiennent.

Leur régime politique peut être vu comme un mélange de démocratie et de monarchie : leur souverain porte le titre de roi mais est élu par le peuple et gouverne avec un conseil. En plus de son armée, le peuple elfique possède un gardien choisi à chaque génération, l'elfe élémentaire, qui reçoit de quatre esprits les pouvoirs de fusionner avec les quatre éléments par un rituel, la Karysal. Suivant la tradition, il est interdit de parler des détails de ce rituel.

La capitale des elfes se nomme Karakis, mais ils vivent également dans d'autres régions, dont l'île de Koléana. Apparemment, ils possèdent une flotte particulièrement puissante et un talent caractéristique pour le tir à l'arc. Ils sont les créateurs des clés elfiques, et on sait qu'ils ont forgé des alliances avec des royaumes humains d'Alysia, dont Larbos et, plus tardivement, Sabledoray.

Les piranhis sont des êtres à la peau bleue, ressemblant vaguement à des hommes-poissons. Ils ont une silhouette humanoïde, et, si leurs mains sont semblables à celles des elfes, des humains ou des jaguarians, leurs pieds sont palmés et ne possèdent que trois doigts, dont un qui semble être opposable aux autres. Une nageoire orne chacun de leurs avant-bras, et leurs oreilles sont plus grandes et plus larges que celles des elfes. Ils n'ont ni bouche apparente ni cuir chevelu, mais la partie de leur crâne où devraient se trouver les cheveux est de couleur jaune. Ils sont amphibies et ont une capacité particulière à survivre dans les milieux hostiles. Leur territoire se limite au début de la bande dessinée à une île entourée de récifs, mais, après les évènements du tome 4, ils sont autorisés à partager les territoires des elfes.

Si les elfes brillent avant tout par leur flotte et leurs arcs, les piranhis possèdent l'atout rare d'une force de frappe aérienne, composée de guerriers chevauchant des poissons volants géants et armés de lances.

Alysia[modifier | modifier le code]

Alysia est très largement présenté tout au long des albums. La race dominante de ce monde est la race humaine, qui s'y divise en plusieurs contrées, ethnies et royaumes. Une grande partie d'entre elles sont présentées le long de l'histoire :

  • Le royaume de Larbos, apparemment la région dominante d'Alysia.
  • La contrée de Rymar, lieu d'origine du Légendaire Razzia.
  • Le royaume de Sabledoray, dont les caractéristiques semblent basées sur le style perse oriental.
  • Le royaume d'Orchidia, lieu d'origine de la Légendaire Jadina.
  • La contrée de Klafooty, qui est presque exclusivement peuplée de monstres et démons, les seuls habitants humains étant des fous et des criminels.
  • Le désert de Muliba, où se situe la prison de haute sécurité d'Alysia, la Prison Barek, dans laquelle sont enfermés les criminels les plus dangereux.
  • Les montagnes de Shiar, apparemment la deuxième région la plus hostile d'Alysia après Klafooty.
  • La cité d'Eisleymos, une cité qui n'est régie par aucune loi ni autorité d'Alysia. Voleurs, Contrebandiers et Assassins sont ici chez eux.
  • Le royaume de Kelfolie, la cité natale de Galatée des dynameis.

Les lieux et peuples importants dans l'histoire[modifier | modifier le code]

  • La cité secrète de Jaguarys, ville des hommes-félins dont est originaire Gryf.
  • Le Désert d'Imagiki : désert régulièrement sujet à de nombreuses tempêtes de sable.
  • La Jungle des Ouistitas : jungle où vivent les Ouistitas, dirigée par le roi Koka-Kola.
  • L'île volante des Chiridans : île où vivent les Chiridans, peuple ancien détruit par la guerre entre les Chiridelles et les Galinas.
  • Le royaume de Larbos : capitale d'Alysia, c'est le siège des Faucons d'Argent et du roi Larbosa.

D'autres régions dangereuses sont mentionnées par Danaël dans le tome 1, dont les marécages acides de Gulom et la vallée des dents de pierre, mais aucun développement n'est donné.

Malgré la diversité des populations qui s'y trouvent, une seule monnaie à cours sur Alysia, le kishu, dont voici les correspondances connues :

  • sandwich/kébab au girawa : 2 kishus
  • appel d'un groupe de mercenaires expérimentés pour tuer un boofankor : 3 000 kishus
  • prime de capture d'un prisonnier évadé de Prison Barek : 100 000 kishus
  • jaguarian vivant (au marché noir) : 600 000 kishus (au bas mot)

Si la plupart des habitants d'Alysia sont des humains, d'autres races humanoïdes, comme les jaguarians, les elfes, les ouistitas et les trolls, y vivent également.

Les trolls, par leur taille, constituent probablement la race humanoïde la plus impressionnante d'Alysia. Ils sont quadrumanes mais n'ont que quatre doigts à chaque pied et chaque main. Ils proviennent apparemment de la région de Klafooty et sont donc une création de Darkhell.

Les jaguarians, une race d'hommes-bêtes, sont des créatures intelligentes descendant de bêtes féroces vaguement humanoïdes. Ils ont une silhouette humanoïde, mais une fourrure de couleur variable, des crocs, des griffes, une crinière en guise de cheveux et une queue similaire à celle d'un lion.

Les elfes sont des guerriers aggueris qui ressemblent totalement aux hommes, hormis leus longues oreilles à l'horizontale. Ils possèdent une puissante puissante flotte et sont dirigés par le roi Kash-kash. Ce sont les ennemis jurés des phirannis.

Les Ouistitas, race d'hommes-singes, vivent dans la jungle qui borde le désert d'Imagiki. C'est une monarchie dirigée par le roi Koka-Kola. Les Ouistitas sont des hommes-singes, malgré leurs longues oreilles de lapins.

Albums[modifier | modifier le code]

  1. La Pierre de Jovénia (2004)
  2. Le Gardien (2004)
  3. Frères ennemis (2005)
  4. Le Réveil du Kréa-Kaos (2005)
  5. Cœur du passé (2006)
  6. Main du futur (2006)
  7. Aube et Crépuscule (2007)
  8. Griffes et plumes (2007)
  9. L’Alystory (2008)
  10. La Marque du destin (2009)
  11. Versus Inferno (7 octobre 2009)
  12. Renaissance (24 mars 2010)
  13. Sang royal (3 novembre 2010)
  14. L’Héritage du mal (26 octobre 2011)
  15. Amour mortel (24 octobre 2012)
  16. L’éternité ne dure qu'un temps (16 octobre 2013)
  17. L'Exode de Kalandre (à venir : 22 octobre 2014)
  18.  ? (à venir : 2015)
  19. World Without (à venir : 2016)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]