Les Joies du Yiddish

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Joies du Yiddish (en anglais : The Joys of Yiddish) est un lexique de termes employés couramment en anglais américain par les non juifs, sous l'influence des Juifs Ashkénazes américains et de leur langue traditionnelle le yiddish. Il a été publié pour la première fois en 1968 par Leo Rosten, réédité en 2001 par Lawrence Bush et traduit en français par Victor Kuperminc.

Ce livre eut un succès particulier du fait de sa manière propre d'expliquer la signification des idiomes yiddish par le biais de l'humour et de l'anecdote, voire de la plaisanterie. Ainsi dans l'article Peysah' (où lors du repas du Séder le plus jeune convive doit poser quatre questions traditionnelles), cette citation : « Bien que Peysah' ne revienne qu'une fois par an, les Juifs posent des questions toute l'année. »

En plus d'être assez fiable, ce livre fait donc également office d'anthologie d'humour juif.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les Joies du Yiddish, Leo Rosten, 1968, édition française 1994 (traduction par Victor Kuperminc), éditions Calmann-Lévy, (ISBN 2702122620) ; Livre de Poche, 1995