Les Heureux et les Damnés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beaux et damnés
Auteur F. Scott Fitzgerald
Genre roman
Version originale
Titre original The Beautiful and Damned
Éditeur original Éditions Scribner
Langue originale anglais
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale 1922
Version française
Traducteur Louise Servicen
(de l'anglais)
Lieu de parution Paris
Éditeur Gallimard
Chronologie
Précédent L'Envers du Paradis Gatsby le magnifique Suivant

The Beautiful and Damned, traduit en français par Les Heureux et les Damnés, puis par Beaux et damnés, est le deuxième roman de F. Scott Fitzgerald, initialement publié par les Éditions Scribner en 1922.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le livre raconte l'histoire d'Anthony Patch (un jeune homme de la haute société, héritier potentiel de la fortune d'un nabab et vivant au contact du milieu artistique des années 1920), les péripéties de ses relations avec celle qui bientôt devient sa femme : Gloria Gilbert, son service militaire, ses infructueuses et ubuesques tentatives d'insertion dans le monde du travail, son addiction progressive à l'alcool, l'argent qui, au fil des ans, s'évapore et vient à manquer… l'ensemble traçant un portrait de l'élite new-yorkaise aux débuts de l'Ère du Jazz. Le livre est largement inspiré de la propre vie de Fitzgerald et de son mariage avec Zelda[1].

Vers la fin du roman, l'auteur se référence lui-même via un personnage romancier :

« Dieu que ces nouveaux romans me fatiguent. Où que j'aille une idiote me demande si j'ai lu L'Envers du Paradis. Sont-elles toutes comme ça ? Si oui, ce que je ne pense pas, la génération à venir ne vaudra rien. Je suis las de tout ce réalisme de bas-étage[2]. »

Adaptations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kendall Taylor, Zelda et Scott Fitzgerald. Les années vingt jusqu'à la folie, éditions Autrement, 2005, p.  121-151
  2. You know these new novels make me tired. My God! Everywhere I go some silly girl asks me if I've read 'This Side of Paradise.' Are our girls really like that? If it's true to life, which I don't believe, the next generation is going to the dogs. I'm sick of all this shoddy realism.

Liens externes[modifier | modifier le code]