Les Guerres Wess'har

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Guerres Wess'har (2004-2008) est un cycle de romans de science-fiction écrits par Karen Traviss écrivain britannique.

Le cycle se compose de six volumes :

Le genre[modifier | modifier le code]

L’œuvre témoigne du renouveau de la science-fiction britannique à mi-chemin entre la hard science-fiction, le space opera et le planet opera.

Sont développés les thèmes de l’écologie profonde, du féminisme et du rôle de l’information en politique.

Le passé de Karen Traviss, journaliste et correspondante de la défense au moment de la Guerre des Malouines marque aussi le déroulement de l’histoire, principalement au travers du personnage de Eddie Michallat.

Les peuples[modifier | modifier le code]

La sociologie des civilisations extraterrestres est décrite avec précision.

La Terre et les humains[modifier | modifier le code]

Au 23e et 24e siècle, les humains n’ont pas rencontré d’autres mondes habitables à part la planète appelée Cavenagh II. La Terre est partagée en des super-nations comme la FEU (Union Européenne Fédérale), Les États de la Bordure du Pacifique ou l’Afrique et des multinationales suffisamment puissantes pour pouvoir financer les programmes de conquête spatiale.

La colonie humaine de Cavenagh II[modifier | modifier le code]

Située à 25 années de lumière de la Terre, Cavanagh II, est la seule planète colonisée par les humains en ce début du 23e siècle. Mais la colonie humaine qui s’y est installée ne répond plus. Les colons devenus paysans sur cette terre inhospitalière se sont repliés dans la religion et l’agriculture.

Les Wess'har[modifier | modifier le code]

Les Wess'har vivent sur Wess'ej, la lune de Cavanagh II (Bezer'ej en langue Wess'har et « asht » en langue Isenj) assurent la protection et la survie des colons. Les Wess'har sont une civilisation qui s’impliquent fortement dans la protection de l’environnement et des êtres vivants. Leur souci est de minimiser l’impact de leur civilisation sur les planètes qu'ils occupent. Civilisation vieille de plus d’un million d'années, ils vivent frugalement, ce qui ne les empêchent pas de disposer d’une avance technologique considérable sur les humains. Leur société est matriarcale, peu hiérarchisée. Leur caractère paisible et pacifiste dissimule des guerriers impitoyables. Ils sont sans état d’âme dans leur action et imposent leur décision sans aucune négociation possible.

Les Bezeri[modifier | modifier le code]

Les Bezeri sont un peuple aquatique de Bezer'ej, technologiquement peu avancés, ils ne peuvent pas vivre sur la terre ferme, extrêmement fragiles, ils sont protégés par les Wess'har. Ce peuple périt dans le tome 2 par suite de la pollution due à l'emploi de bombes salées pour détruire le C'naatat.

Les Isenj[modifier | modifier le code]

Originaires de la planète Umeh, une autre planète du système de Cavanagh, les Isenj, ont surexploité leur planète, en ne maitrisant pas leur croissance démographique et en la transformant en une gigantesque œcumenopole surpeuplée.

Ils se sont implantés il y a 500 ans sur Bezer'ej pour y créer la ville de Mjat, mais les atteintes à l’environnement qu’ils n’ont pu éviter ont provoqué l’hécatombe des fragiles Bezeri. Les Wess'har sont intervenus en détruisant Mjat et en effaçant les millions d’Isenj qui y vivaient. Depuis cette guerre, il n’a plus eu aucun contact direct entre Wess'har et Isenj.

Les Ussissi[modifier | modifier le code]

Les Ussisssi sont des sortes de “mangoustes”. Techniciens, interprètes, pilotes d’astronefs et conseillers politiques, ils naviguent entre Wess’har, Isenj, et au delà.

Les Eqbas'Vori[modifier | modifier le code]

Les Wess'har ne sont pas originaires de Wess'ej, mais leurs ancêtres les Eqbas'vori, habitent les planètes du Monde d'Avant. Les deux groupes ont évolué séparément depuis plus de dix mille ans. L’avance technologique des Eqbas'Vori et leur caractère intransigeant en matière de protection de l’environnement est encore plus redoutable que les Wess'har eux-mêmes.

La C'naatat[modifier | modifier le code]

La c'naatat est un symbiote microscopique originaire d’une île inhabitée de Bezer'ej, donnant aux individus qu’il parasite un pouvoir de régénération les rendant quasi-immortels. Cet organisme est susceptible d’être fortement convoité par les multinationales terriennes et l’armée pour le profit que l’on pourrait en tirer. L'ile est détruite par des bombes salé dans le tome 2 mais l'organisme a survécu.

Les personnages[modifier | modifier le code]

Shan Frankland 
Officier de Police Environnementale — l’EnHaz —, mandatée par la FEU pour diriger la mission du Thetis envoyé sur Cavanagh à la recherche des colons.
Aras 
Guerrier Wess'har, infecté par la c'naatat alors qu’il avait été capturé et torturé par les Isenj. Protecteur des Bezeri et des colons, il est aussi responsable du génocide envers les Isenj de Bezer'ej, il y a 500 ans. Les Isenj l’ont surnommé le « destructeur de Mjat ».
Eddie Michallat 
Journaliste correspondant de la chaine d’information BBChan pour la mission du Thetis.

Citation[modifier | modifier le code]

« Les humains vivent dans leur tête, et non dans le monde. C’est pour cela qu’ils ne peuvent jamais respecter les formes de vie qui ne leur ressemblent pas »

Références[modifier | modifier le code]