Les Femmes préhistoriques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Femmes préhistoriques

Titre original Slave Girls ou Prehistoric Women
Réalisation Michael Carreras
Scénario Michael Carreras
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre aventure
Sortie 1967
Durée 90 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Femmes préhistoriques (titre original: Slave Girls ou Prehistoric Women) est un film britannique réalisé par Michael Carreras, sorti en 1967.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Alors que David Marchant (Michael Latimer) chasse le léopard en Afrique, il est fait prisonnier par une tribu primitive. On l’accuse de profaner l’esprit du rhinocéros blanc et on l’emmène auprès du chef de la tribu. Il est sur le point de se faire exécuter, quand soudainement, une paroi de rocher s’ouvre dans un grand fracas de bruit et de lumière. David Marchant profite du tumulte et parvient à s’échapper. Il découvre alors un monde perdu, une jungle merveilleuse qui semble n’être habitée que par des femmes. Il rencontre une belle blonde du nom de Saria, contre laquelle il doit d’abord se débattre. Elle appartient à une tribu de blondes qui ont été réduites à l’esclavage par la cruelle reine Kari (Martine Beswick), dont les cheveux sont bruns. La reine Kari décide que David Marchant sera sien, mais il est horrifié par sa cruauté et refuse ses avances. Il sera alors jeté au cachot, dans une grotte où croupissent d’autres hommes, rejetés par cette tribu de « femmes préhistoriques ». David Marchant organisera la rébellion des blondes, avec l’aide de Saria.

Le tournage[modifier | modifier le code]

Un des films les plus bizarres jamais produits par la Hammer, qui a recyclé les décors de Un million d'années avant J.C. (1966), avec Raquel Welch et Martine Beswick. D’autres films de la Hammer comptant sur l’attrait de femmes peu vêtues de peaux de bêtes étaient Quand les dinosaures dominaient le monde (1970) et Creatures the World Forgot (1971)[1]. Le tournage s’est déroulé de 10 janvier au 22 février 1966[2].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sinclair McKay (2007): A Thing of Unspeakable Horror: The History of Hammer Films: 105
  2. Bruce G. Hallenbeck, British Cult Cinema: Hammer Fantasy and Sci-Fi, Hemlock Books 2011 p165