Les Enquêtes de Logicielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les enquêtes de Logicielle est une série de romans policiers informatiques écrits par Christian Grenier.

Les personnages[modifier | modifier le code]

L'héroïne, Laure-Gisèle, est une experte en informatique, d'où son surnom de « Logicielle ».

Elle est souvent aidée dans ses enquêtes par Max, son adjoint et petit ami motard, et par Germain Germain-Germain, inspecteur à la retraite dont elle était stagiaire lors de sa première aventure. Elle est sous les ordres du commissaire Delumeau, dont ses collègues se moquent volontiers.

Liste des ouvrages[modifier | modifier le code]

Le premier tome, Coups de théâtre, est une pièce de théâtre. Des nouvelles de Logicielle est une suite de nouvelles mettant en scène nos héros. Les autres tomes sont des romans qu'il n'est pas obligatoire de lire dans l'ordre de parution, chacun ayant un début et une fin. Cependant, respecter l'ordre chronologique permet de mieux appréhender les relations entre les différents personnages. Ces ouvrages sont publiés en France par les éditions Rageot dans la collection Heure noire.

Coups de théâtre (1994)[modifier | modifier le code]

Article principal : Coups de théâtre.

Lorsque le rideau se lève sur l'actrice étendue à terre nue, un poignard dans le dos et dans les yeux, le public croit que le meurtre est associé à de l'horreur qui fait partie de la mise en scène. Il s'agit en fait d'un suicide planifié. Mais Matilda a bel et bien été assassinée... L'inspecteur Germain et sa jeune stagiaire, Logicielle se mêlent à la troupe. Auteur, régisseur, acteurs, machinistes, tous jouent leur rôle à la perfection.

L'Ordinatueur (1997)[modifier | modifier le code]

Programmé pour tuer ? L’Omnia 3, un ordinateur très sophistiqué, totalise déjà six victimes. L'inquiétante machine est-elle seule responsable de cette incroyable série de meurtres ? Logicielle, jeune inspectrice au surnom prédestiné, en doute. Mais derrière l'écran se cache un adversaire aussi inattendu que dangereux...

Arrêtez la musique ! (1999)[modifier | modifier le code]

L'assassin connaît la musique et frappe toujours au même moment : la 114e mesure de l'œuvre désormais maudite a déjà été fatale à un chef d'orchestre et un percussionniste ! Jeune inspectrice de police, Logicielle va traquer la moindre fausse note dans le diabolique concert du tueur musicien.

@ssassins.net (2001)[modifier | modifier le code]

Logicielle a accepté une enquête délirante : évoluer dans l'univers virtuel d'un jeu fabuleux pour y découvrir le meurtrier de Cyrano de Bergerac. Mais bientôt sa mission dérape, les cadavres encombrent le réseau tandis qu'elle surfe en eaux troubles. Aucun doute, des assassins rôdent sur le net ! De plus des pirates ont mis le site sur Internet : une double mission pour Logicielle, qui va devoir sortir son épée pour affronter les terribles Saint-Officiants.

Simulator (2004)[modifier | modifier le code]

Quelques jours après avoir confié à Logicielle le prototype de Simulator, un ordinateur révolutionnaire, son créateur disparaît dans un accident d'avion au large de l'île de la Réunion. Logicielle ne se résigne pas à cette nouvelle, d'autant que certains indices se révèlent troublants, et que Germain, son vieil ami commissaire, se trouvait dans l'avion ! Elle se rend sur place pour enquêter...

Big Bug (2005)[modifier | modifier le code]

Pourquoi un informaticien aussi chevronné que Guy Gata, surnommé Big Bug, a-t-il été assassiné ? Logicielle se perd en déductions car elle ne découvre aucun indice sur les lieux du meurtre, et pas le moindre mobile à ce crime parfait. Mais il ne faut jamais se fier aux apparences et aux silences d'un ordinateur. Homme sans histoire, Big Bug aurait-il eu une double vie ?

Des nouvelles de Logicielle (2006)[modifier | modifier le code]

Noyé après un accident suspect, transpercé par une planche à clous, enseveli sous une coulée de lave ou volatilisé au cours d'une partie de pêche... quatre victimes pour quatre enquêtes criminelles. Logicielle et son fidèle adjoint Max se lancent sur la piste des coupables.

Cinq degrés de trop (2008)[modifier | modifier le code]

Alors qu'elle passe des vacances de rêve avec Max, son fidèle adjoint, Logicielle est rappelée d'urgence à Paris pour participer à un voyage virtuel en 2100. Elle y découvre une planète brûlante, hostile, où les assassins ne sont cependant pas en voie de disparition !

Mort sur le net (2009)[modifier | modifier le code]

Cette fois la victime est retrouvée morte dans sa chambre, tuée par une épée de collection qui lui appartenait, alors que la porte d’entrée est fermée à double tours de l’intérieur ! On pourrait penser à un suicide, mais Logicielle est persuadée que ce n’en est pas un.

D’abord, l’épée devait être rangée avec les autres dans une vitrine. Elle en a été extraite violemment puis l’assassin l’a emporté, laissant un message sur l’écran d’ordinateur : « Par le fer par le feu par le net »

Hacker à Bord (2011)[modifier | modifier le code]

Hacker à bord est paru le 28 septembre 2011[1].

Quand le richissime dirigeant d'un trust informatique demande à Logicielle d'assurer sa protection lors d'une croisière en Méditerranée, celle-ci hésite. Sur le point de se marier avec Max, elle aspire à une lune de miel de rêve. Un simple message anonyme, « Accepte », la décide.

Mais un redoutable hacker s'invite à bord et un meurtre est perpétré. L'amour de Max et Logicielle menace de faire naufrage.

@pocalypse (2013)[modifier | modifier le code]

Un bug informatique mondial survient au jour et à l'heure même où est assassiné le commissaire Delumeau. Puis un sosie de Logicielle fait son apparition à la télévision, Max est kidnappé, et un grand ennemi de Logicielle refait surface. Ceci ne va pas faciliter la tâche de Logicielle[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sortie », sur decitre.fr
  2. « Résumé d'@pocalypse », sur rageot.fr