Les Enfants loups, Ame et Yuki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Enfants loups, Ame et Yuki

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film

おおかみこどもの雨と雪
(Ookami Kodomo no Ame to Yuki)
Genre Animation, fantastique
Manga
Cible
éditoriale
Seinen
Dessinateur
Éditeur Drapeau du Japon Kadokawa Shoten
Kazé
Prépublication Drapeau du Japon Young Ace
Sortie initiale 4 avril 20123 août 2013
Volumes 3
Film d'animation japonais
Réalisateur
Producteur
Seiji Okuda
Scénariste
Studio d’animation Studio Chizu
Compositeur
Licence Kazé
Durée 117 minutes
Sortie

Les Enfants loups, Ame et Yuki (おおかみこどもの雨と雪, Ookami Kodomo no Ame to Yuki?) est un film d'animation japonais réalisé par Mamoru Hosoda et produit par le Studio Chizu, sorti au Japon le 21 juillet 2012. Il est sorti en France le 29 août 2012.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Hana (?, « fleur »), une étudiante âgée de 19 ans, tombe amoureuse d'un étudiant solitaire, qui en vient à partager ses sentiments. Un soir, il lui révèle être un homme-loup, descendant des loups de Honshū, ce qui ne rebute pas Hana. Ils vivent ensemble paisiblement dans un appartement à Tokyo durant deux ans, et ont deux enfants : une fille, Yuki (?, « neige ») puis un garçon, Ame (?, « pluie »), qui sont moitié humains, moitié louveteaux. L’homme-loup cache sa nature et travaille comme chauffeur-livreur pour subvenir aux besoins de la famille, mais il meurt accidentellement peu après la naissance d’Ame.

Bien qu’abattue, Hana commence à élever seule ses deux enfants, grâce aux maigres économies que son compagnon lui a laissées. Yuki se révèle être la plus vive et la plus volontaire des deux enfants, sportive et gloutonne, tandis qu'Ame est fragile, maladroit, réservé et a un appétit d'oiseau. Rapidement, Hana rencontre des difficultés croissantes à cacher son secret et à composer avec le voisinage ; ne pouvant recevoir aucune aide pour gérer sa famille, elle s’épuise rapidement, et décide d'emménager à la campagne dans une maison isolée et en ruine.

Après la restauration longue et pénible de sa maison, Hana entreprend de cultiver les terres qui l’entourent, mais son ignorance lui vaut plusieurs déconvenues. Peu à peu, ses voisins, qui ont vu beaucoup de citadins venir et repartir découragés, apprécient sa persévérance et lui viennent en aide, ce qui permet à la famille de vivre en relative autarcie pendant quelques années. Ame et Yuki profitent beaucoup du nouvel environnement paisible de la montagne, mais Ame reste plus renfermé ; il paraît beaucoup souffrir de l'image négative des loups dans la société humaine. L'hiver, les enfants découvrent avec une grande joie la neige ; avec leur mère, ils se lancent dans une course exaltée sur les pentes enneigées, mais la promenade manque de tourner à la tragédie lorsqu'Ame, qui s'est aventuré à l'écart pour chasser un martin-pêcheur sous sa forme de loup, tombe dans le torrent et manque de se noyer, sauvé in extremis par Yuki ; le jeune garçon, loin d’être traumatisé, sort de l’incident avec un caractère plus affirmé.

Au printemps suivant, Yuki qui a maintenant six ans insiste pour aller à l’école et rencontrer d’autres enfants ; Hana finit par accepter et lui apprend une comptine pour lui permettre de rester concentrée afin de ne pas se transformer étourdiment ; intimidée le premier jour, la petite fille s’intègre cependant rapidement et est appréciée par ses camarades. Peu après, lorsqu’elle s’aperçoit que ses goûts pour les reptiles ou les squelettes de petits animaux sont aux antipodes de ceux de ses amies qui aiment les fleurs et les bijoux, Yuki déprime et décide de plus se rapprocher de sa nature humaine, aidée par Hana qui lui coud une nouvelle robe.

De son côté, Ame pousse sa mère à visiter un organisme de préservation de la nature qui possède un loup ; elle tente de parler à celui-ci pour savoir comment élever Ame, mais ils apprennent avec déception que l’animal est né dans un zoo en Russie. Hana décide de travailler pour le centre, afin d’en apprendre plus sur la nature et de gagner un peu d’argent. Lorsqu’il a à son tour six ans, Ame entre à l’école, mais avec beaucoup moins d’enthousiasme que Yuki ; il s'avère moins assidu et plus intéressé par la réserve naturelle que par ses études et ses camarades de classe, avec lesquels il ne parvient pas à s’intégrer.

Plusieurs années passent, Yuki a onze ans, et un nouveau, Sôhei, arrive dans sa classe ; il semble montrer de l’intérêt pour Yuki, mais celle-ci est mortifiée lorsqu’il dit sentir une odeur de chien, et elle l’évite ; contrarié, Sôhei la poursuit pour qu’elle lui explique les raisons de son inimitié, et paniquée, Yuki se transforme partiellement et le griffe jusqu'au sang à l'oreille. Déprimée par l’inefficacité de sa comptine d’enfance, par le fait que l’événement est venu aux oreilles des autres enfants, et que Sôhei a déclaré devant le proviseur que c’était un loup et non elle qui était responsable de son agression, la jeune fille se renferme sur elle-même et ne va plus à l’école durant plusieurs jours. Loin d’être rebuté par l’incident, Sôhei dépose devant sa maison des polycopiés et des cadeaux, discute avec Hana et pousse Yuki à retourner étudier.

Ame a dix ans et va de moins en moins à l’école ; il passe ses journées à parcourir les montagnes alentours sous sa forme de loup et s’est rapproché du « maître », un vieux renard qui lui en fait découvrir les secrets. Les relations entre le frère et la sœur, qui semblent chacun ne pas comprendre la voie que l’autre suit, se dégradent, aboutissant à une spectaculaire dispute durant laquelle ils se poursuivent et se battent jusqu’au sang sous leur forme de loup ; mais Ame a désormais le dessus sur Yuki, qui va se réfugier en pleurant dans la salle de bain.

L’été suivant, des pluies torrentielles dévastent la région ; Ame s’inquiète pour le maître qui est mourant et pour la faune et la flore qui subissent plusieurs glissements de terrain, et en parle à sa mère. Terrorisée à l’idée que son fils de dix ans parte faire sa vie dans la montagne, Hana l’implore de ne plus y retourner. Un jour, pressentant un ouragan, Ame conseille en vain à Yuki de ne pas aller à l’école ; en début d’après-midi, à cause du temps, les parents sont appelés à venir chercher leurs enfants, et Hana s’apprête à partir, mais Ame, trop inquiet pour la montagne, disparaît. Dévorée par l’inquiétude, Hana part à sa poursuite dans les sentiers boueux sous la pluie et finit par faire une chute qui la laisse à demi-inconsciente ; elle reste au sol jusqu’à la nuit tombante, désespérée ne ne pas pouvoir protéger son fils, qu’elle pense perdu et apeuré. Tandis qu’Ame la retrouve et la porte pour la ramener, Hana revoit en rêve l’homme-loup qui lui dit être toujours resté auprès d’elle et être fier de la manière dont elle a élevé les enfants ; il la rassure pour Ame, qui est déjà presque un adulte en termes de loup.

Pendant ce temps, au gymnase, alors que les derniers enfants ont été raccompagnés par les professeurs, Yuki et Sôhei se cachent pour rester dans l’école. Poussée par Sôhei qui garde le courage et le sourire malgré le fait que sa mère s’est remariée, est tombée enceinte et le renie, Yuki lui révèle sa nature hybride et lui explique ce qui s'est réellement passé le jour où elle l'a griffé ; Sôhei lui répond qu’il le savait et n’a jamais trahi son secret. Au petit matin, Ame dépose sa mère sur le parking avant de repartir vers la montagne ; Hana reprend ses esprits et voit que son fils a maintenant la forme d’un loup adulte ; elle le supplie de rester, mais Ame file dans la montagne et monte jusqu’à un sommet ; alors que le soleil apparaît, il pousse un hurlement de loup qui résonne dans toute la montagne, et Hana, qui comprend que c’est ainsi qu’il sera heureux, retrouve le sourire et lui prodigue des paroles d’encouragement.

L’année suivante, Yuki part au collège dans un pensionnat ; Ame vit dorénavant en loup, comme nouveau maître des montagnes alentours, et Hana a trouvé la sérénité ; heureuse que ses enfants aient chacun trouvé leur voie, elle reste reste en contact avec sa fille qui est restée dans le monde des humains, et avec son fils, par l’entremise des hurlements que le vent lui apporte de la montagne.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Logo japonais du film

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages Voix originale Voix française[1],[2]
Hana Aoi Miyazaki Julie Jacovella
Yuki Otoko Haru Kuroki (grande)
Momoka Ōno (petite)
Maryne Bertieaux (grande)
Cindy Lemineur (petite)
Ame Otoko Yukito Nishii (grand)
Amon Kabe (petit)
Hervé Grull
Ookami Otoko Takao Osawa Damien Ferrette
Sōhei Takuma Iraoka Benjamin Pascal
Mère de Sōhei Megumi Hayashibara Adeline Chetail
Hosokawa Tadashi Nakamura Gilbert Lévy
Voix additionnelles Bunta Sugawara
Kumiko Asō
Mitsuki Tanimura
Shōta Sometani
Tamio Ōki
Tomie Kataoka
Anne Broussard
Christèle Billault
Christophe Desmottes
Éric Peter
Gilbert Lévy
Isabelle Volpe
Jean Rieffel
Jean-Baptiste Marcenac
Joachim Salinger
Lydia Cherton
Mathieu Rivolier
Pauline de Meurville
Romain Altché

Production[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

La musique originale des Enfants loups est composée par Takagi Masakatsu. La chanson du générique de fin est interprétée par Ann Sally sur des paroles écrites par Mamoru Hosoda. La bande originale du film est éditée au Japon par VAP sous deux formes : la bande originale complète et un single comprenant la chanson du générique de fin dans sa version chantée et dans sa version instrumentale[3]. L'album est également disponible sur l'iTunes Store français.

Accueil[modifier | modifier le code]

Box office[modifier | modifier le code]

Le film est diffusé en avant-première mondiale à Paris le 25 juin 2012 en présence de Mamoru Hosoda et de la seiyuu Aoi Miyazaki[4].

Au Japon, le film sort en salles le 21 juillet 2012[5], exploité sur 381 copies. Il rapporte plus de 4,5 millions de dollars en première semaine, en cumule plus de 27 millions au bout d'un mois, et dépasse les 49 millions de dollars en huitième semaine[6].

En France, il sort en salles le 29 août 2012[5]. Exploité au départ sur 49 copies (un nombre très restreint)[7], il rassemble 36 672 entrées en première semaine[8]. Le film a assez de succès pour voir augmenter son nombre de copies exploitées, qui atteint 110 début octobre (chiffre encore modeste mais doublé par rapport à la distribution de première semaine) ; toujours début octobre, le film dépasse les 100 000 entrées, ce qui constitue un bon score par rapport au nombre de copies exploitées[9]. En dix semaines, le film dépasse les 150 000 entrées[10].

En octobre 2013, le film cumule plus de 200 000 entrées ce qui représente le plus beau succès du réalisateur sur le territoire français, et reste comme l'un des plus beaux succès du cinéma indépendant sur l'année 2012 avec une participation à la très sélective semaine Télérama.

Accueil critique[modifier | modifier le code]

À sa sortie en France, le 29 août 2012, le film reçoit un excellent accueil de la part de la critique. En août 2014, le site agrégateur de critiques Allociné conférait une note moyenne de 4,1 sur 5 au film, sur la base de 22 critiques parues dans la presse[11].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Adaptations et produits dérivés[modifier | modifier le code]

Le film a été adapté en un manga dessiné par Yū, publiée dans le magazine Young Ace entre avril 2012 et août 2013, et compilée en un total de trois tomes[13]. Comme le film, la version française est éditée par Kazé[14]. Un roman est sorti le 1er août 2012[15], et un artbook est également sorti le 25 août 2012[16].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Xavier Kawa-topor et Ilan Nguyên, Les Enfants loups de Mamoru Hosoda, éditions CNC pour Collège au cinéma, septembre 2014, 22 pages.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche du film sur Doublanim.fr.
  2. Crédits sur le site officiel français.
  3. Fiche de la bande originale des Enfants loups sur le site Cinezik. Page consultée le 25 octobre 2012.
  4. « Avant-première du film Les Enfants Loups », sur http://www.manga-news.com/.
  5. a et b « Les Enfants loups bientôt au cinéma ! », sur http://www.manga-news.com/.
  6. Fiche du box office du film sur Box office Mojo. Page consultée le 16 septembre 2012.
  7. Les Enfants loups : entrées J+5, article sur Animeland le 4 septembre 2012. Page consultée le 20 octobre 2012.
  8. Page du Box office français du film sur Allociné. Page consultée le 16 septembre 2012.
  9. « Les Enfants loups dépasse 100 000 entrées », article sur Animeland le 2 octobre 2012. Page consultée le 20 octobre 2012.
  10. « Les Enfants Loups - 150 000 entrées ! », sur http://www.manga-news.com/.
  11. Page des critiques de presse du film sur Allociné. Page consultée en août 2012.
  12. Page des lauréats de la session 2012 sur le site du festival. Page consultée le 20 octobre 2012.
  13. « Les Enfants Loups - Ame & Yuki se Termine », sur http://www.manga-news.com/.
  14. « Le manga des Enfants Loups chez Kazé Manga », sur http://www.manga-news.com/.
  15. (ja) « おおかみこどもの雨と雪 », sur Kadokawa Shoten.
  16. (ja) « おおかみこどもの雨と雪 ARTBOOK », sur Kadokawa Shoten.

Liens externes[modifier | modifier le code]