Les Dix Derniers Jours d'Hitler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hitler (homonymie).

Les Dix Derniers Jours d'Hitler

Titre original Hitler: The Last Ten Days
Réalisation Ennio De Concini
Scénario Ennio De Concini
Maria Pia Fusco
Wolfgang Reinhardt
Acteurs principaux
Sociétés de production West Film
Wolfgang Reinhardt Productions
Tomorrow Entertainment
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie,
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre film biographique
Durée 108 minutes
Sortie 1973

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Dix Derniers Jours d'Hitler (Hitler: The Last Ten Days) est une coproduction italienne, britannique et américainqui retrace la vie d'Adolf Hitler durant les derniers jours de son existence, reclus dans son bunker à Berlin. Le film (réalisé par Ennio De Concini en 1972, sorti en 1973) est illustré de documents d'époque. Il traite du même sujet que le film La Chute de 2004.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le 20 avril 1945, Adolf Hitler fête ses 56 ans. Il suit le développement de la débâcle depuis son bunker, et finit par songer au suicide.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

  • Dans le pré-générique, Adolf Hitler (son personnage) discute avec son docteur à propos des succès du Troisième Reich, alors que leur conversation est illustrée par des photographies des dévastations que subit l'Allemagne. Cette scène est suivie d'images d'actualité accompagnes d'un récit par Alistair Cooke, expliquant la montée au pouvoir d'Hitler. Certaines de ces scènes sont extraites du film de Leni Riefenstahl Le Triomphe de la volonté de 1935[3].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Lors du tournage en 1972, Sir Alec Guinness avait dû prendre une assurance à la Lloyds de Londres, car la ressemblance était tellement frappante qu'on craignait pour sa vie.

À noter également la présence de quatre acteurs qui se retrouveront sept ans plus tard dans le second volet de la première trilogie de Star Wars, L'Empire contre attaque. Il s'agit d'Alec Guinness dans le rôle de Obi-Wan Kenobi, et Julian Glover, Kenneth Colley et Michael Sheard (présent dans ce film mais non crédité) dans des rôles d'officiers de l'Empire.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon IMDB il s'agit d'une coproduction italo-britannique, selon l'AFI et le BFI il s'agit d'une coproduction italo-américano-britannique
  2. Selon une note de l'AFI, ce personnage représente en fait Gerhardt Boldt
  3. Selon une note sur le site de l'AFI (Cf. lien externe)