Les Diablerets (village)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Diablerets.
Les Diablerets
Localité suisse
Vue du village des Diablerets
Vue du village des Diablerets
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Aigle
Commune Ormont-Dessus
Géographie
Coordonnées 46° 20′ 55″ N 7° 09′ 30″ E / 46.348583, 7.1582546° 20′ 55″ Nord 7° 09′ 30″ Est / 46.348583, 7.15825  
Divers
Langue français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Les Diablerets

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Les Diablerets

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Les Diablerets
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Les Diablerets est une station de montagne du Canton de Vaud (Suisse) située sur la commune d'Ormont-Dessus, au pied du massif montagneux du même nom, dans une large vallée.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l’origine, le nom du village des Diablerets était Le Plan des Isles. Puis il reçut le nom d'un établissement nommé Hôtel des Diablerets - du nom du Massif de la région.

La station, auparavant alpage, s'est développée grâce au tourisme dès le XIXe siècle. Au début, seul le tourisme d'été était développé. L'idée de développer le ski dans la vallée arriva dans les années 40 (ski bob sur la route du Pillon) et dans les années 1940 la station se dota de son premier téléski aux Vioz. Maintenant, c'est une station été/hiver renommée.

Depuis 1969, la station accueille chaque année au mois d'août le Festival international du film des Diablerets, un festival de cinéma de montagne ainsi que le festival musique et neige, un festival de musique classique qui se tient de janvier à mars.

Domaines skiables[modifier | modifier le code]

Les Diablerets (Glacier 3000 / Isenau / Le Meilleret
Une vue aérienne de la station serait la bienvenue.
Administration
Pays Suisse
Site web www.telediablerets.ch
Géographie
Coordonnées 46° 21′ 05″ Nord 7° 09′ 30″ Est / 46.351312, 7.158279  
Massif Alpes
Altitude 1 151 m
Altitude maximum 2 960 / 2 109 / 1 948 m
Altitude minimum 1 330 / 1 188 / 1 145 m
Ski alpin
Lié à Villars-Gryon
Remontées
Nombre de remontées 25 (10 / 6 / 9)
Téléphériques 3 (3 / 0 / 0)
Télécabines 1 (0 / 1 / 0)
Télésièges 6 (3 / 0 / 3)
Téléskis 14 (4 / 5 / 5)
Fils neige 1 (0 / 0 / 1)
Débit 22 575 (8 800 / 5 055 / 8 720) (personnes/heure)
Pistes
Nombre de pistes 30 (7 / 12 / 11)
     Noires 3 (2 / 1 / 0)
     Rouges 13 (2 / 5 / 6)
     Bleues 14 (3 / 6 / 5)
Total des pistes 66 (25 / 16 / 25 (environ)) km
Installations
Nouvelles glisses
2 (1 / 1 / 0)
Ski de fond
Total des pistes 45 km

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Les Diablerets (village)

La station des Diablerets possède trois domaines skiables. Deux sont accessibles directement depuis le village, Isenau et le Meilleret, alors que le troisième, le Glacier 3000, est accessible depuis le col du Pillon. En tout la station propose 125 km de pistes en commun avec les stations voisines de Villars-Gryon.

  • Glacier 3000

Aménagé partiellement sur glacier, il s'agit du domaine le plus élevé des Diablerets et également du canton de Vaud. Cela lui confère une sécurité d'enneigement nettement supérieure aux stations voisines. La saison dure généralement de début novembre à début mai. Du fait des hautes altitudes, l'ouverture du domaine est toutefois fortement tributaire des conditions météorologiques.

Le domaine, situé à la frontière linguistique francogermanique, est accessible depuis la route menant au col du Pillon (1 546 m) depuis Gstaad, ou depuis Les Diablerets qui organise également un skibus. Il compte dix remontées mécaniques et 25 km de pistes. Un téléphérique de 125 places part du col et rejoint d'abord Cabane (2 525 m), puis un deuxième téléphérique rejoint le bâtiment moderne (2 9 71 m) conçu par l'architecte Mario Botta, avec larges surface vitrées et bétonnées, et mis en service en 2001. Officiellement, le retour au col ne peut être effectué que via les deux téléphériques, dans le sens de la descente.

Le domaine du sommet - qui culmine à 2 960 m au Dôme - est situé sur glacier, et offre des pistes de niveau facile et un dénivelé relativement faible. Les pistes, desservies par trois teleskis et un télésiège relativement lent, y sont larges. On trouve sur le glacier le plus long téléski d'Europe (2 300 m de long). Le premier téléski permettant le ski d'été fut construit sur le glacier en 1971.

La "Combe d'Audon" quant à elle est accessible depuis le glacier, aux moyens d'une piste particulièrement plate et imposant par conséquent de pousser sur les bâtons. Il s'agit d'une piste noire unique, qui offre une déclivité et une longueur - 7 km - nettement plus importantes. Elle est ouverte au ski hors piste - sécurisé - le premier jour après les chutes de neige. Un télésiège 4-places relativement lent ramène alors les skieurs à Oldenegg, au départ duquel le télésiège 4-places débrayable de Scex Rouge - construit en 2000 - rejoint le glacier. Le temps de rotation est par conséquent particulièrement long pour effectuer une telle boucle à skis. Une compétition de ski extrême est organisée chaque année.

Le point le plus bas du domaine est situé à Reusch (1 350 m), le point de départ d'un téléphérique construit en 1963 - soit la première remontée du domaine avant sa reconstruction en 1997 - qui relie Oldenegg à 1 919 m. Il est mis en service principalement lors des périodes de forte fréquentation.

Une luge sur rail (l'Alpine Coaster), ouverte d'avril à septembre, a été aménagée en 2007 au sommet du domaine. Selon la station, il s'agit de la plus haute installation de ce type au monde. Depuis la terrasse d'observation du sommet, 24 sommets de plus de 4 000 m peuvent être aperçus, dont le Mönch, la Jungfrau, le Cervin et le Mont Blanc.

Glacier 3000 fait partie des regroupements de stations de sports d'hiver de Gstaad Mountain Rides (220 km de pistes) et des Alpes vaudoises, qui coopèrent sur une offre forfaitaire commune. Depuis 2005, l'un des trois actionnaires de la société gérant les remontées mécaniques est Bernie Ecclestone.

  • Isenau

Ce domaine, entouré par les montagnes de la Para et de Palette, est particulièrement apprécié des débutants et des familles. Il est desservi directement depuis les hauteurs de la station des Diablerets, aux moyens de la télécabine historique construite en 1953 et dont les cabines 2-places ont été remplacées en 1974 par des cabines 4-places. La gare d'arrivée est située à 1 763 m d'altitude. Le téléski du sommet arrive juste en dessous de la Floriettaz (2 120 m).

Orienté plein sud, ce domaine offre des pistes majoritairement de niveau bleu, et situées au-delà de la limite de la forêt. Cela offre de nombreuses possibilités de ski hors piste, complétées également par l'existence d'un itinéraire non damé. Avec 6 remontées mécaniques - dont les cinq téléskis du domaine d'altitude - et 16 km de pistes skiables, il s'agit du plus petit domaine des Diablerets.

Deux longues pistes permettent le retour en station, en longeant sur la fin plusieurs zones d'habitation. Une piste rouge - pas toujours ouverte - permet de relier le col du Pillon, directement depuis le domaine d'altitude d'Isenau.

Isenau fait partie du regroupement de stations de sports d'hiver des Alpes vaudoises, qui coopèrent sur une offre forfaitaire commune. Il existe également une offre forfaitaire regroupant les domaines d'Isenau et du Meilleret-Villars-Gryon.

  • Le Meilleret

Ce domaine, dont le départ s'effectue depuis les abords inférieurs des Diablerets, possède des pistes qui ont été majoritairement dessinées directement dans la forêt. Situées en majorité sur des pentes protégées du soleil, elles sont de manière générale relativement larges, et de niveau de difficulté moyenne. Le domaine est - difficilement - connecté en son sommet avec le domaine voisin de Villars-Gryon, aux moyens d'un lent télésiège deux-places. Les forfaits de Villars-Gryon sont valables sur le domaine du Meilleret.

Le premier téléski historique de la station - et par ailleurs l'un des premiers de Suisse romande - y fut construit en 1942 (les Vioz). Le domaine a été agrandi en 1977. Il est désormais desservi par trois télésièges (Vioz-Mazots et Ruvine-Meilleret, tous deux de construction moderne, ainsi que Perche-Conche pour la liaison à Villars) et par six téléskis (Pony, Vers l'Église, Ruvine, Jorasse, Laouissallet et Vieille case).

La piste éclairée de la Jorasse y permet la pratique du ski nocturne. Le point le plus bas du domaine est situé au hameau de Vers l'Église (1 145 m), au niveau de la gare ferroviaire. Une piste de luge de 7,2 km de long - soit l'une des plus longues de Suisse - et 560 m de dénivelé y a été aménagée. Cette dernière rejoint Les Diablerets depuis le sommet du télésiège des Mazots ( 1 717 m).

Il est possible de pratiquer gratuitement le ski de fond aux Diablerets, avec 30 km de pistes de classique et 15 km de skating. Une boucle de trois kilomètres de pistes est tracée en été sur le glacier.

Monuments[modifier | modifier le code]

La station supérieure du téléphérique du glacier de Tsanfleuron, construite par Mario Botta.

Le Musée des Ormonts

Transports publics[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Statistique annuelle de la population vaudoise au 31.12.2013 », sur Statistiques Vaud (consulté le 28 juillet 2014)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]