Les Dames de la côte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Dames de la côte

Titre original Les Dames de la côte
Genre Mini-série dramatique
Création Nina Companeez
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine Antenne 2
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 5
Durée 75 minutes par épisode
Diff. originale

Les Dames de la côte est une mini-série française en cinq épisodes de 75 minutes chacun, créée et réalisée par Nina Companeez et diffusée à partir du sur Antenne 2.

Synopsis[modifier | modifier le code]

De 1911 à 1921, sur les côtes normandes, la vie de trois familles bourgeoises (Hérart, Villatte, Decourt) et de leurs domestiques va être bouleversée par la Première Guerre mondiale.

Fanny Villatte, jeune fille romantique et exaltée, reçoit la visite de ses deux cousins éloignés Raoul et Marcel Decourt. Marcel est doux, romantique et idéaliste tandis que son frère Raoul se montre froid, cynique et charmeur. Leur mère, Clara, mal mariée à un homme indifférent, doit le même jour embaucher une domestique. Elle hésite entre deux jeunes paysannes : Georgette et sa cousine Blanche.

Si Blanche se montre "bonne fille" voire un peu godiche, Georgette ne craint pas d'évoquer avec aplomb l'inévitable nécessité de travailler pour des filles de leur condition. Clara embauche Blanche qui se marie rapidement avec le cocher de Louis Hérart, parent de la famille Villatte et part vivre chez ce dernier au service duquel elle entre comme domestique. Georgette quitte le village pour s'engager dans une vie de courtisane.

Bafouée dans sa vie d'épouse, Clara Decourt repousse comme elle le peut les tentatives de séduction du "Bel Armand" son régisseur bien qu'il ne lui soit pas indifférent tandis qu'à l'occasion d'un voyage à Paris, Fanny porte l'objet de son exaltation romantique et amoureuse sur le père de Raoul et Marcel qui a bien du mal à la repousser.

La guerre éclate. Très vite, le mari de Blanche meurt au combat. Georgette (qui se fait appeler Dora de Vandeuil) quitte son amant pour devenir la maîtresse de Raoul Decourt "pour rien". Leur relation prend rapidement un tour passionné et violent. Marcel et Fanny sont, quant à eux, visiblement amoureux l'un de l'autre mais n'osent se déclarer. Par patriotisme, Fanny épouse Raoul qui est amoureux d'elle. Celui-ci abandonne Georgette qui sombre peu à peu dans la folie et revient vivre chez ses parents.

La guerre n'en finit pas mettant à mal la fortune de ces familles aisées. Seuls les Hérart, producteurs de lait et de produits laitiers, s'en sortent bien.

Blanche s'engage comme infirmière au front : elle y soigne avec dévouement Louis Hérart, gravement blessé, qui, touché par ses soins, tombe amoureux d'elle, bien qu'étant marié à la frivole et dédaigneuse Marianne. Clara devient la maîtresse d'Armand.

Raoul se révèle un mari possessif et d'une jalousie morbide alimentée par les traumatismes de la guerre. Ayant compris que Fanny ne l'aimait pas, il s'expose volontairement au feu ennemi et est tué. Fanny apprend la mort de Raoul le jour de la signature de l'armistice. Traumatisée, elle culpabilise et donne la médaille de Raoul à Georgette qui se suicide. Marianne contracte la grippe espagnole qui lui est fatale.

La guerre finie, Fanny part pour Paris et mène une vie tapageuse pour tromper sa tristesse puis trouve un travail de vendeuse dans une librairie.

Louis épouse Blanche et la ramène chez lui au grand dam de ses proches qui voient une domestique devenir la maîtresse de maison. Fanny retrouve Marcel avec qui elle convient que, par respect pour la mémoire de Raoul, il ne peut rien advenir de bon de leur relation. Marcel part pour l'étranger.

Distribution[modifier | modifier le code]

La famille Decourt[modifier | modifier le code]

Les familles Hérart et Vilatte[modifier | modifier le code]

Autres personnages[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Réalisé par Nina Companeez
  • Scénariste : Nina Companeez
  • Produit par Mag Bodard
  • Musique originale : Guy Bontempelli et José Padilla
  • Image : Jacques Guérin
  • Montage : Nicole Berckmans
  • Création des décors : Yves Demarseille
  • Création des costumes : Yvonne Sassinot de Nesle
  • Assistant réalisateur : Nicole Mollion
  • Mise en espace des scènes de danse : Christian Talbot
  • Divers : Nicole Mollion : assistant location manager

Épisodes[modifier | modifier le code]

  1. Feuilleforte 1911-1912
  2. L'Escalier des adieux 1913-1914
  3. Les Vivantes 1914-1916
  4. La Grande Tourmente 1916-1917
  5. L'Ivresse 1917-1919

Voir aussi[modifier | modifier le code]