Les Contes du vampire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Contes du vampire (Vetâlapanchavimshatika) sont un recueil d'histoires indiennes rédigé au XIe siècle par Somadeva et constituant une partie du Kathâsaritsâgara.

Transmis oralement à partir du Ve siècle, ils sont fixés en sanskrit vers le XIe siècle. Vingt-quatre à vingt-sept histoires s’y succèdent, reliées par un fil conducteur, et s’achèvent toutes par une énigme.

Résumé[modifier | modifier le code]

Tous les contes sont enchâssés dans celui dont le recueil tire son titre : pour respecter une promesse faite à un mendiant, un roi doit aller chercher dans un cimetière, de nuit, un cadavre pendu à un arbre. Pendant qu'il le ramène sur son épaule, le cadavre, qui est possédé par un « vampire », lui raconte une histoire, conclue par une énigme de portée morale. À chaque fois (sauf la dernière), le roi résout l'énigme, et le cadavre disparaît : il est à nouveau pendu dans son arbre et le roi est obligé de repartir le chercher.

Ce cadavre parlant n'est pas un vampire au sens occidental (il ne se nourrit pas aux dépens des vivants), mais un vetâla, une sorte de mort-vivant.

La dernière énigme, à laquelle le roi ne peut apporter de réponse, est celle-ci : un père et son fils épousent respectivement, le premier une fille, le second la mère de celle-ci. Des enfants naissent de part et d'autre : qui sont-ils les uns pour les autres ?

Éditions[modifier | modifier le code]

  • (fr) Somadeva, Contes du vampire, traduit du sanskrit par Louis Renou, Connaissance de l'Orient, Gallimard-Unesco, 1985, ISBN 2-07-070532-3
  • (fr) Somadeva, Océan des rivières des contes, Pléiade, Gallimard, 1997, ISBN 2-07-011459-7

Voir aussi[modifier | modifier le code]