Les Conquérants de l'impossible

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Conquérants de l'impossible
Auteur Philippe Ebly
Genre science-fiction pour la jeunesse
Pays d'origine Drapeau de la France France
Éditeur Hachette
Collection Bibliothèque verte
Date de parution 1971-2009

Les Conquérants de l'impossible est une série de science-fiction pour la jeunesse écrite par l'auteur belge Philippe Ebly, comprenant 21 romans publiés en France de 1971 à 2009.

Le thème principal de la série est le voyage dans le temps. Elle a d'abord été éditée dans la collection Bibliothèque verte chez Hachette avant d'être partiellement rééditée aux Éditions Degliame.

Les personnages[modifier | modifier le code]

Personnages principaux
  • Serge Daspremont : un jeune Parisien curieux et aventureux
  • Xolotl (Daspremont) : un Indien nahuatl du Mexique, adopté à l'âge de quinze ans par le père de Serge
  • Thibaut de Châlus : un jeune noble en provenance du XIIe siècle. Il porte le nom de Châlus, ville du Limousin qui existe réellement : Richard Coeur de Lion y est mort.
Autres personnages
  • Marc et Raoul Forestier : deux frères, fils d'un médecin. Ils participeront aux trois premières aventures.
  • Souhi : une jeune fille en provenance de l'an 4000 rencontrée dans La Grande Peur de l'an 2117 et qui a intégré l'équipe depuis. Elle est curieusement absente de Mission sans retour.

Liste des romans[modifier | modifier le code]

Destination Uruapan[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1971
Article détaillé : Destination Uruapan.

Celui qui revenait de loin[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1972
Article détaillé : Celui qui revenait de loin.

L'Éclair qui effaçait tout[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1972 ; nov. 2002 chez Degliame
Article détaillé : L'Éclair qui effaçait tout.

L'Évadé de l’an II[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1973 ; fév. 2003 chez Degliame
  • Résumé :

Pour sauver le diamant noir[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1973
  • Résumé :

...Et les Martiens invitèrent les hommes[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1974
  • Résumé :

Le Navire qui remontait le temps[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1974
  • Résumé :

La Ville qui n'existait pas[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1975 ; avril 2003 chez Degliame
  • Résumé : Serge, Xolotl et Thibaut, alors qu'ils pratiquent la spéléologie dans les galeries des volcans d'Auvergne, accèdent à un souterrain creusé de la main de l'homme. S'enhardissant, ils continuent leur chemin et accèdent, après avoir franchi un mystérieux mur constitué d'un champ de force, à une immense grotte qui forme une gigantesque voûte, de plusieurs kilomètres de long, dans laquelle se trouve une ville. Ils découvrent que cette ville s'appelle Sanderloz et qu'elle est peuplée par des descendants des arabes qui avaient pénétré en France en l'an 732 et qui avaient été stoppés par Charles Martel. Ils vont faire la connaissance de plusieurs personnes, en l'occurrence une bergère, le fils (prénommé Hamid) du chef de la ville, la secrétaire du chef (Djaïlah), un technicien (Salim), le capitaine des gardes, etc. Accueillis dans la demeure d'Hamid, ils vont vivre plusieurs jours dans la ville, et vont vite constater qu'ils sont condamnés à rester toute leur vie dans cette ville. Celle-ci bénéficie d'un éclairage mystérieux, est dirigée par le « Conseil des Douze » ; ses habitants bénéficient du service de petits oursons servant d'esclaves et venant aux ordres dès qu'on les appelle (ces oursons sont tous appelés Bruno). Néanmoins, la volonté de Serge, Xolotl et Thibaut de s'enfuir de cette ville et de regagner le monde humain trouve une aide précieuse en la personne de Djaïlah, qui leur remet un breuvage, le « AT 3 », qui permet de passer à travers le champ de force qui protège la ville. Ce champ de force est en fait un champ temporel qui ralentit les fonctions vitales de 10 000 fois, ce qui signifie que si l'on tente de le traverser, on n'a que le temps de bouger de quelques millimètres avant d'être bloqué et de mourir asphyxié. L'AT 3 permet à celui qui l'a bu de vivre 10 000 fois plus rapidement et, par conséquent, de se mettre « en phase » avec la champ de force temporel. Les trois amis, alors qu'ils viennent de ligoter Hamid (qui avait découvert leur projet d'évasion) et qu'ils sont sur le point d'être arrêtés, boivent l'AT 3, ce qui leur permet de semer les gardes, de quitter la ville, de traverser le champ de force temporel et de regagner la surface.
  • Remarque : le roman, de nouveau, met en scène des héros qui font un long voyage, qui se heurtent à un obstacle physique les empêchant de se mouvoir normalement, puis qui finissent par revenir chez eux.

La Voûte invisible[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1976, puis en nov. 2002 chez Degliame
  • Résumé : Serge, Thibault et Xolotl sont envoyés dans le temps pour une durée d'un mois par le professeur Auvernaux. Ils se retrouvent en Bretagne, près des Alignements de Carnac, cinq mille ans après notre époque, en l'an 7000. Ils découvrent vite que la zone dans laquelle ils se trouvent est surplombée par un immense dôme invisible, qui englobe un lieu à l'état de jungle et qui empêche, en raison d'un champ de force invisible mais très puissant, de quitter la zone. Ils rencontrent des humains qui vivent sous le dôme : ils sont revenus à l'âge de pierre, et ne connaissent ni le feu ni des technologies de base comme le travail du fer ou la domestication des animaux. Après avoir vécu sous « la voûte invisible » durant le mois de l'expérience, les trois jeunes gens reviennent au présent. Durant leur voyage temporel, ils ont compris que la zone faisait l'objet d'une quarantaine en raison d'un accident nucléaire survenu deux ou trois siècles auparavant. Néanmoins, durant l'aventure, Thibault a été irradié, si bien que dès le retour, il est hospitalisé en urgence.
  • Remarque : le roman, de nouveau, met en scène des héros qui font un long voyage, qui se heurtent à un obstacle physique les empêchant de se mouvoir normalement, puis qui finissent par revenir chez eux.

L'Île surgie de la mer[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1977 ; juin 2003 chez Degliame
  • Résumé :

Le Robot qui vivait sa vie[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1978
  • Résumé :

S.O.S. Léonard de Vinci[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1979 ; nov. 2003 chez Degliame
  • Résumé :

Le Naufragé des étoiles[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1980
  • Résumé :

Le Matin des dinosaures[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1982 ; 2004 chez Degliame
  • Résumé :

La Grande Peur de l'an 2117[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1983
  • Résumé :

2159, la fin des temps troublés[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1985
  • Résumé :

Les Parias de l'an 2187[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1986
Article détaillé : Les Parias de l'an 2187.

L'Ordinateur qui semait le désordre[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1986 ; avril 2004 chez Degliame
  • Résumé :

Mission sans retour[modifier | modifier le code]

  • Publication(s) : 1996 ; sept. 2004 chez Degliame
  • Résumé :

Le Prisonnier de l'eau[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Le Prisonnier de l'eau.

Le Chien qui miaulait[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Le Chien qui miaulait.

Deviens Conquérant de l'impossible[modifier | modifier le code]

  • 1987, livres jeux dérivés de la série Les Conquérants de l'impossible

Inédits[modifier | modifier le code]

À ce jour, il n'y a plus d'inédit qui soit déjà écrit par l'auteur dans cette série.